Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 10:12

Fini, le projet de croix de Lorraine pour le jeune nouveau maire UMP, il y a deux ou 3 ans.

Aujourd'hui, c'est un arc de triomphe que va mériter notre ville, grâce au maire LR (Les Républicains). Avec trop de modestie, la presse locale ne lui accorde que "du galon" ; c'est pourtant un honneur considérable qui vient d'être accordé à notre élu !
À l'heure de la refondation des vieux partis, après le grand chamboule-tout lancé par EM, voilà que Gérard Larcher lui-même lâche une de ses couronnes : dans sa 10e circnscription des Yvelines, après la rude défaite de J-Frédéric Poisson comme député, c'est sur le frétillement de la jeunesse que compte le 2e personnage de l'État, président du Sénat, pour ranimer son parti LR. Voilà donc Grégory Garestier consacré nouveau président LR de la plus grande circonscription des Yvelines (1/3 de la surface du département, !)

 

 

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas

Inclinons-nous ! De cette nouvelle, espérons que notre maire va tirer de nouveaux pouvoirs et capacités. Par exemple, l'expérience de la piscine de Rambouillet (18 millions d'€) pourrait l'inciter à trouver une solution plus économique pour rouvrir le centre nautique de Maurepas ?
Comme sa vice-présidence de Saint-Quentin-en-Yvelines ne peut que ravigoter la "stratégie commerciale" en centre-ville de Maurepas. Et même, rêvons... si de frôler les sommets gaulistes lui rappelait que la Fête nationale de la France était le 14 juillet ?

En attendant, il fait chaud...

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
Repost 0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 09:12

Loi du 6 juillet 1880 :
"La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle"

Illustration à Maurepas, qui exporte à Élancourt ses festivités, une fois de plus :

affichage en villeaffichage en villeaffichage en ville
affichage en ville

affichage en ville

À force de voir ces panneaux, cette image au dos du magazine municipal, cette date sur les panneaux électroniques, que vont retenir nos enfants, qu'ils soient français ou non ?

Voilà ce qui contredit gravement ce qu'ils apprennent à l'école de la République !
Doivent-ils plutôt croire ce que "communiquent" Les Républicains (LR) quand ils sont élus ?

À se demander si la droite idéologique n'a pas pris à cœur de contester notre calendrier .

On avait déjà le 19 mars, dénié après 44 ans dans notre ville aux anciens combattants (FNACA) maurepasiens, qui ont réellement vécu les guerres coloniales : le jeune maire au nom du chiraquisme préfère le 5 décembre !
Et après de nombreux afforts, il est arrivé en 2 ans à importer une association concurrente : si bien implantée dans la population qu'il a dû l'héberger à la mairie... Et ça s'appelle une "renaissance", comme toutes les premières fois auxquelles il nous a déjà habitués !
L'occasion était belle de pavoiser : sans attendre décembre, une belle matinée de printemps, devant SA mairie, M. Garestier a pu réunir plus de drapeaux que de Maurepasiens intéressés. Mais il y a toujours une presse complaisante pour réaliser un mini-micro-trottoir, et pour donner la parole à un "président" inconnu : "C’est en éduquant les esprits que nous ferons grandir les consciences», insiste Gérard Colliot, président de l’UNC 78, soulignant que «les jeunes citoyens doivent prendre conscience de la fragilité de la paix et de la liberté" Comme il dit ! en oubliant la liberté des associations.

Toujours dans le respect républicain des consciences, on a vu la majorité municipale célébrer les fêtes officielles en oubliant d'inviter (de droit) certain·e·s élu·e·s de son opposition : ce sont pourtant des représentants d'une bonne partie des électeurs de Maurepas. Mais le maire préfère les jeunes enfants des écoles, voire une association de jeunes très marquée à droite. Encore la "formation" ?

Autre célébration en cause, il y a peu : les "50 ans de Maurepas". 1967-2017. Oui "la Ville" rendait hommage à son fondateur utopiste, à ses compagnons bâtisseurs,
Mais pas un mot sur les générations qui ont fait grandir Maurepas avec leurs enfants !
Pourtant ils·elles n'ont pas oublié que Jacques Riboud lui-même venait saluer ceux qui animaient la ville qu'il construisait... Ce 17 juin 2017 ne fut qu'une occasion de barbe-à-papa (miam quand même !) et de com pour 2017 : année importante du bilan d'un demi-mandat électoral, la majorité des élus en bonne place sur l'estrade...

Provoquer des querelles politiciennes, diviser la population pour régner, ce n'est pas la République. Mais que cela ne vous décourage pas d'aller au spectacle pyromusical : le programme est tentant.

Et ne prétendez pas que vous avez piscine...

Vive la République ! Vive la France !

bis repetita placent ?bis repetita placent ?

bis repetita placent ?

Repost 0
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 08:36

à partager entre 4 électrice·teur·s de la 10e

pas question de s'abstenir quand l'abstention est déjà si forte !
Les socialistes ne sont pas tou·te·s suicidaires...
 

Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 18:36
"Le président LR du Sénat, met en garde contre une large victoire du parti d'Emmanuel Macron aux législatives, qui priverait le pays d'une vraie opposition.
À deux jours des législatives, Gérard Larcher (...) s'inquiète d'une très large victoire de la République en marche (LREM) aux législatives."

Le Parisien découvre que le deuxième personnage de l'État se fait du souci pour la démocratie. Et il a de quoi être inquiet, à entendre les électrice·teur·s dans la rue ou à travers les sondages.

En ne considérant que les deux circonscriptions les plus proches, les habituels champions de son camp paraissent bien en difficulté. Jean-Michel Fourgous, le fantasque maire d'Élancourt, dans la 11e circo, se voyait bien récupérer son siège - à la faveur d'une défaite qu'il annonce à Benoît Hamon, le député (encore PS) sortant.
Mais tout n'est pas si simple, car la gauche s'est révélée très forte pendant la présidentielle, surtout à Trappes : moins même le candidat du PS que celui des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon. Il est difficile d'en faire φ !
L'élection du LR dans la 11e reste donc très hypothétique.

Pire cauchemar encore dans la 10e : Jean-Frédéric Poisson, celui qui se revendique des Républicains (le parti de Larcher) se vante d'être candidat  LR-UDI. Mais la primaire de la présidentielle a révélé à la France entière sa véritable personnalité, image qui va lui faire perdre les voix centristes !
Pourtant, comment contester Poisson quand on voit surgir face à lui la jeune et médiatique élue LR de Magny-les-Hameaux, soudain porteuse de l'étendard EM ? Aurore Bergé, qui combattait Emmanuel Macron en soutenant Fillon puis Juppé, est maintenant éblouie par le nouveau président de la République (celui dont Larcher est maintenant le second !). C'est donc elle qui est donnée gagnante de la législative, dans ce fameux "duel à droite" ?...

Rassurons donc l'omnipotent président du Sénat, maître LR du Sud-Yvelines :
Ce ne sera pas forcément un grand chelem Macron qui va prendre les Yvelines.
Mais quel mal y aurait-il à voir un grand chelem Macron ? la mort de la démocratie par manque d'opposition ?

Ce n'était pourtant pas une inquiétude lorsque - à chaque nouveau scrutin - la droite annonçait par voix de presse qu'elle gagnerait le grand chelem. Le pari a même été gagné depuis 2015, puisque M. Bédier préside un Conseil départemental où siègent 42 élu·e·s de droite sur 42 sièges.
C'est ainsi qu'avec Devedjian ils ont décidé de fusionner leurs deux riches départements, Hauts-de-Seine et Yvelines.

En toute démocratie ? Ce n'est pas ce qu'ont compris les participants aux diverses réunions de campagne socialiste dans la circonscription, ce qu'ils rapportent...

incertitudes entre députés élus et opposition

Qui a entendu M. Larcher protester contre l'exercice du pouvoir départemental sans que les électeurs de gauche puissent se faire entendre,  puissent participer ?
A-t-il protesté quand des mairies LR (Maurepas, par exemple) ou des Communautés d'agglomération (SQY, Rambouillet Territoires) privent d'expression leurs oppositions de gauche ?

Rassurons M. Larcher : ce n'est pas forcément la candidate LREM, Mme Bergé, qui vaincra M. Poisson.
Il y a d'autres voix dans la 10e circonscription, entre Saint-Arnoult, Rambouillet et Maurepas.

Elles se sont fait entendre en 2009 et 2010, quand le PS a présenté et fait gagner une candidate Verte, Mme Poursinoff. Pour sa première candidature, J-Frédéric Poisson n'avait pu remplacer légitimement Mme Boutin.

Cette fois les candidats socialistes rappellent qu'ils sont bien là en 2017 ! Au moins aussi bien implantés que M. Poisson dans le territoire, où ils sont élu·e·s. L'élection est plus claire qu'alors, sans faiseurs d'embrouilles.

Jean-Claude Husson et Martine Fayolle citoyens du Sud-Yvelines sauront représenter aussi bien la ruralité que nos villes. Et la participation qu'ils pratiquent déjà ne laisse aucun doute : la démocratie, ils connaissent !

Que Jean-Claude Husson soit élu député permettra de rappeler que les socialistes peuvent faire vivre la gauche à l'Assemblée et dans notre département.

incertitudes entre députés élus et oppositionincertitudes entre députés élus et opposition
Repost 0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 09:09
un duel pour le siège de député·e, prétend la droite des Yvelines

Un journaliste de franceinfo vient de faire un très petit tour dans notre 10e circonscription. Très ? ou plutôt trop ! sur 7 km on ne connaît pas le terrain, ni ses habitants, ni sa réalité. Voici donc sa retranscription, façon bergère... Vu de Maurepas ou Coignières, est-ce qu'on rêve ? le reportage manque un peu de pluralisme...

C'était ce matin (dans le 5/7) à 6h13 précisément.

Que de découvertes ! La 10e circonscription se résumerait à une "ville bourgeoise", Rambouillet, à des champs jusqu'aux Essarts-le-Roi, à quelques vaches laitières (c'est vrai qu'en fond sonore, ça fait plus pittoresque...)

Quant au choix politique, les électrices·teurs sont gâtés : c'est la droite... ou la droite.
On se consterne d'entendre qu'une radio nationale de service public n'a pris comme source d'analyse politique que "la presse locale" (dont nous connaissons bien l"indépendance" vis-à-vis des élus majoritaires dans le département)...
Alors que les Français·es ont bien montré leur volonté de renouvellement - des élus comme des pratiques - le journaliste n'a retenu que deux candidats :
ou bien le "jeune inoxydable", réac d'extrême-droite, qui cite Mac Arthur (!) et revendique son "ancrage" cumulard,
ou bien la jeune parisienne parachutée, girouette opportuniste  qu'on a vue tourner des LR, être Fillon, puis Juppé... jusqu'où lorsqu'elle serait élue REM ?

Si encore on avait fait parler ces gens de leurs valeurs ? C'est vrai qu'Aurore Bergé s'est distinguée récemment comme féministe, en dénonçant ses collègues sexistes à SQY - mais pourquoi ne dit-elle pas que son "concurrent" trahit la diplomatie de la France, qu'il manifeste contre toutes les valeurs de tolérance et contre des lois votées ? S'apprête-t-elle à le soutenir plus tard, s'il le fallait ?

Parce que franchement, un homme qui compare sa femme à l'enfer... Il se dit pourtant "chrétien" !
(à suivre, car il y aura à dire sur la campagne entre... 13 candidat·es...)

la retranscription du reportage radio

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 08:02

Après la primaire "de la droite et du centre", qui a permis le choix du candidat François Fillon pour l'élection présidentielle d'avril-mai 2017, c'est au tour de la gauche de faire appel aux électeurs. Au contraire de LR (ex-UMP ex-RPR), les sympathisants de gauche ont déjà voté à des primaires en novembre 2011 : ils avaient désigné François Hollande, élu ensuite en mai 2012.

Au terme de ce quinquennat, il faut bien constater que le Président de la République a dû céder aux conséquences de la "fronde" que certains, de son propre camp, lui ont opposée depuis le début. Les primaires de cette année proposent maintenant 7 candidats dans le cadre d'une Belle Alliance Populaire - représentants de plusieurs partis de gauche et écologistes :

nouvelles primaires citoyennes en 2017
nouvelles primaires citoyennes en 2017nouvelles primaires citoyennes en 2017nouvelles primaires citoyennes en 2017

La différence dans notre secteur est dans le nombre des bureaux de vote. Quel que soit le choix des militants politiques, tout dépend de la décision des maires, puisqu'il s'agit d'une gestion municipale des locaux - parmi ceux qui sont utilisés officiellement aux élections de la République.

Le dimanche 22 janvier, puis le 29, Coignières aura donc un seul bureau de vote : pour la première fois les citoyen.ne.s voteront à la Maison de voisinage, au lieu de leurs 2 bureaux officiels habituels.

À Élancourt, paradoxalement le maire Jean-Michel Fourgous (LR) a accordé 4 bureaux de vote, soit l'égalité avec ses propres primaires en novembre dernier.

Enfin, le maire de Maurepas, égal à lui-même, ne pouvait accorder de faveur à son opposition de gauche. Et comme son parti LR n'avait utilisé que 2 bureaux de vote en novembre dernier, M. Garestier a refusé la demande de 3 (comme en 2011). Et - sous prétexte de nécessités de service - il a choisi le BV 1, en Mairie (salle du Conseil à l'étage en raison des travaux du rez-de-chaussée), et un BV 2 situé à La Marnière. Il y aura de grandes distances à parcourir pour les votants, mais à cœur vaillant, rien d'impossible ! (le co-voiturage avec des voisins est bien sûr possible)
Le site des Primaires citoyennes vous indiquera en ligne quel est votre bureau de vote, en fonction de votre adresse.

nouvelles primaires citoyennes en 2017
nouvelles primaires citoyennes en 2017
nouvelles primaires citoyennes en 2017

En deux mots, pour celles et ceux qui ne veulent pas subir un retour brutal à des politiques de droite (voire pire) : votons, votez.
Si vous avez fait partie des (environ) 800 électrices et électeurs nouvellement inscrits à Maurepas, ou qui ont signalé un changement d'adresse pendant l'année écoulée, vous souhaitez sans doute que l'année 2017 présage le meilleur
avenir pour la France  Et avec vous toutes celles et ceux qui étaient venu.e.s participer à nos précédentes primaires. Une journée d'animation dans nos villes, Rappelons-nous le plaisir de rencontrer d'anciens voisins, des ami.e.s, dans des bureaux où le sourire dominait !

D'ici dimanche, vous pouvez continuer de suivre la campagne : après jeudi dernier et hier soir, rendez-vous pour le prochain débat TV jeudi prochain 19 janvier ! Pour vous faire votre opinion, sans l'influence des sondages...

nouvelles primaires citoyennes en 2017
nouvelles primaires citoyennes en 2017
nouvelles primaires citoyennes en 2017
Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 23:34

Après une campagne électorale comme on n'en avait jamais connu, le temps est venu de voter. À nous, citoyen-ne-s, d'aller mettre notre bulletin dans l'urne. L'Île-de-France tellement éprouvée a besoin d'éloigner les peurs inutiles.

La Gauche qui avait géré la vie quotidienne ces dernières années, s'est maintenant retrouvée. Ce sont des équipes expérimentées, mais aussi rajeunies, qui se présentent à nous pour reprendre le travail commun.

Et ensemble, Gauche et Écologistes ! Nous avons vu ces derniers temps émerger les écueils qu'il nous faut éviter, pour l'avenir de nos jeunes, contre les communautarismes qui divisent, pour les femmes en général.

Nous Yvelinoi-se-s savons, particulièrement en île-de-France, comment la droite a déjà une emprise grâce au Conseil départemental ; et Maurepasien-ne-s ce que la droite met en œuvre quand elle prétend faire participer les habitants... Dans ce mille-feuille où elle a été élue en 18 mois, nous avons besoin de pluralisme, et d'une Région qui serve de recours politique.

Profitons de la démocratie pour écarter le danger populiste, qui dérive de l'abstention ; votons à gauche...
... et surtout, VOTONS !

les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto
les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto

les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 23:10

Bientôt finie la fiction des sondages, des enquêtes d'opinion, des paris sur l'avenir, des prédictions-bidons.
Dimanche nous votons pour de bon : ce sont nos bulletins qui vont dire la réalité de nos votes.
C'est la nouvelle majorité qui doit sortir des urnes, pour un Conseil régional d'Île-de-France renouvelé, pour une politique digne de notre grande région.

La campagne électorale se termine et le seul vœu que nous formons est de voir se constituer une équipe efficace, pour prolonger l'action des élus sortants. Espérons que les citoyen-ne-s auront oublié les déclarations fracassantes, mal informées, voire mensongères ; que les informations les plus justes leur permettent de faire un choix, parmi les 13 listes candidates.

Les élu-e-s de la Gauche sortante présentent un bon bilan. Dommage qu'elle soit aujourd'hui divisée  en plusieurs listes candidates, plus difficiles à rassembler pour assurer la victoire.
Il faut qu'elles puissent se retrouver autour de Claude Bartolone, successeur de J-P. Huchon.

Puisque nous en sommes à la conclusion, ce petit album en images rappelle les points utiles avant de voter.

allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !

ce dimanche 6 décembre, seuls les votes comptent. Pour faire mentir les sondages, il faut réduire l'abstention, qui renforcerait le vote extrémiste que nous refusons.

Pour une Région humaine, votons pour la Gauche.

Mais surtout VOTONS !

voter FN nuit gravement aux femmes !

allons voter : la démocratie pour une région humaine !
Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 17:09

Quelle époque ! Avons-nous jamais vu pareille campagne ?
Les terribles épreuves vécues dans notre Région, par notre Nation qui s’est reconnue à Paris, la compassion ressentie partout dans le monde, tout incitait à chanter la démocratie. Et pourtant un simple tour des écrans (TV et le net) voit la démocratie attaquée ; oubliée d’abord, puisque notre campagne électorale se trouve limitée par la décence, mais aussi discréditée, détournée.

Nous avons eu peur, et avec de bonnes raisons. Mais nous avons de meilleures raisons encore de lutter contre la peur, celle que des esprits mauvais essaient de distiller dans notre Peuple. Venons-en à bout dans les semaines qui viennent.

C’est dans 3 jours que nous mettrons un bulletin dans l’urne, tirant le bilan du Conseil régional d’Île-de-France, réélu en 2010. Il est bilan de toute la Gauche solidaire, dynamique. Jean-Paul Huchon a su rétablir la gestion de cette énorme région, à l’échelle de l’Europe et du monde. L’héritage qu’il avait recueilli du RPR à son arrivée était farci d’affaires judiciaires, de détournements de millions de francs, de marchés truqués : tout ça est maintenant oublié ; et le président sortant peut se retirer tranquille. Son successeur trouvera une situation financière assainie, une région qui rayonne - au point que le sommet mondial de l’ONU attire la planète qui réfléchit sur son avenir : espoir de la COP21, qui se clôt dans quelques jours !

Bilan non pas d’un seul homme, mais d’un homme plus toutes celles et ceux qui ont travaillé ensemble toutes ces années : il fallait une équipe plurielle, et on voit le résultat. Au moins cette gauche peut-elle se féliciter d’un bilan commun ; et il serait normal qu’elle continue, en se renouvelant. Malheureusement, elle est divisée par les petits jeux politiques, les ambitions incohérentes, ces mauvaises pratiques qui désespèrent les citoyens. Résultat : 13 listes candidates, dont au moins 4 de gauche. Prévisible : un taux d’abstention catastrophique et des résultats en % microscopiques pour certains, donc des voix perdues…

les 13 listes de la région

les 13 listes de la région

En face, la Droite a bien le droit de contester le bilan et de faire d’autres propositions : mais est-elle crédible aujourd’hui ? Bien sûr elle a gagné les élections précédentes : municipales (2014), départementales (2015) – de quoi voir comment elle fait ses preuves. La droite des Yvelines foisonne de tendances entre le centre et la très-droite, mais dans ce brouillard, nous voyons déjà des résultats. Les élus UMP devenus LR décident sans partage, après de belles promesses de participation.

Ils règnent sur les Yvelines, et c’est leur cheffe dans les Yvelines, Valérie Pécresse, qui est tête de liste(s) dans le département et pour présider le Conseil régional. Mais, pour le canton de Maurepas, qui connaît ici le successeur de notre conseiller général Ismaïla Wane (aujourd'hui conseiller municipal d'active opposition, avec Martine Fayolle) ? Pour mémoire, c’est Yves Vandewalle, le député cumulard. A-t-il le temps de nous représenter ? nous n’en savons rien… Les décisions qui tombent ces derniers mois : par exemple fermetures de PMI, suppression d’éducateurs si précieux dans les quartiers socialement fragiles… Nous ne savons jamais ce qui se prépare car cette majorité de droite s’est vantée, par la voix de son « respectable » président Pierre Bédier, d’avoir réussi « le grand chelem » : pas d’opposition pour débattre, pour nous informer, pour voter contre… C’est le mode de scrutin qui a permis d’éliminer toute représentation des électeurs de gauche ; les élu-e-s de droite en profitent…. C'est leur monople qui leur permet de nous oublier.

 

Ça oui, ils nous doivent !...

Ça oui, ils nous doivent !...

L’UMP-LR règne aussi à Maurepas. Le nouveau jeune maire ne pense qu’à son image, sa communication, n’obéit qu’à des mots d’ordre et s’étonne des réactions de la population réelle ; ayant déjà tapé sur la culture, désorganisé la vie associative, il nous refait des paysages à fleufleurs, et cherche les applaudissement des plus conservateurs, voire des plus réactionnaires. Ses slogans : « une ville à la campagne », « créer de la richesse » ! Et nous attendons toujours de savoir comment il va sortir de l’impasse de la piscine qu’il a fermée brutalement ; quant aux conditions d’entrée dans la CASQYdans moins d’un mois ? avec ses amis de la CASQY (même majorité changée) il négocie dans notre dos. Comme il lance un nouveau plan d’urbanisme – 2 ans seulement après le précédent 

Faut-il donc souhaiter que ce type d’élus prennent la direction de la plus grosse région de France ? ses frontières n’ont pas changé. Elle a gardé ses principaux domaines de « compétences » : l’enseignement et la formation, l’emploi et l’insertion, le développement économique, l’aménagement du territoire, les déchets, les transports, la santé et le sport, le tourisme, les médias. Rien de négligeable dans notre vie quotidienne !
Et surtout c’est la base des liens de solidarité entre les habitants de la région, nous tou-te-s !

les compétences des régions, en 2015

les compétences des régions, en 2015

Solidarité ? ce n’est certes pas le programme des plus libéraux, mais encore moins de l’extrême-droite, qui promet des mesures bien éloignées de la démocratie que nous souhaitons. Pourtant l’appétit de certains médias pour le sensationnel nous a plongés depuis des mois dans l’hystérie des sondages : devons-nous encourager la politique du pire, promise par certaines blondes ?

Dimanche prochain, le 6 décembre, allons voter pour la Gauche, la solidarité, le dynamisme. Mais surtout VOTER !

solidarité régionale en Île-de-France
Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 11:40

Voilà la conclusion des élections de dimanche : ce qu'on appelle le "3e tour".

L'élection de Pierre Bédier comme président est confimée officiellement ce matin.

Juste une réserve : il n'a eu que 39 voix sur 42. On pourrait remarquer que c'est le nombre des conseillers généraux sortants, mais ce ne sont pas les mêmes.

Pour sa 3e élection présidentielle en Yvelines (après 2009 , 2014) l'honneur est sauf pour toutes et tous : ils/elles pourront toujours laisser traîner l'ombre d'un doute, se laissant compter dans les 3 votes blancs...

illusion d'honneur dans les Yvelines
Repost 0