Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 10:41

Fête nationale. Dans toutes les communes de France, elle va être célébrée de toutes les façons.

Dans notre ville, malaise quand on voit le bandeau de la page municipale twitter. Tout fait faux-semblant. Maurepas et sa nouvelle com, omniprésente : elle tient souvent lieu de la réalité qu'elle est censée présenter, mais elle prétend aussi nier tout ce qui était Maurepas avant mars 2014, avant Les "Républicains".

Dès les premières semaines, le logo de la ville avait changé : nostalgie (ou réac), on a repris le blason des Phélipeaux, le dernier comte de Maurepas étant secrétaire d'État de Louis XVI, ce qui ne nous rajeunit pas... Il y avait pourtant eu un logo plus moderne, inspiré du blason - mais ce retour au passé, c'est aussi un clin d'œil subtil au maire Levet (RPR) des années 80 (pas exemplaire pourtant) !

depuis et avant 2014

depuis et avant 2014

Les couleurs de cet en-tête sont traditionnelles : bleu, blanc, rouge normal - mais lourd, pesant, au point qu'on ressent une sorte d'agressivité - de quoi faire oublier le zen du site précédent... D'autant plus qu'elle accompagne une anomalie :

la Fête nationale, ce n'est pas le 13 juillet, mais le 14. Bien sûr la plupart des festivités populaires ont lieu la veille au soir, ce qui permet la grasse matinée ; mais la fête officielle de la France, célèbre dans le monde entier, c'est le 14 Juillet, inscrit dans tous les agendas, dont le grand Renoir avait titré un de ses films. Il y en a que ça dérange encore, la prise symbolique de la Bastille ?

com à (Maurepas) pour le (14) Juillet
com à (Maurepas) pour le (14) Juillet

Continuons la lecture : "feu d'artifice", rien à dire, pensez-vous, bien sûr ! sauf que l'indication du lieu fait monter l'ambiguïté : c'est bien à Maurepas, tout ça ? eh bien non. À Maurepas, on délocalise ! La Fête aura lieu à Élancourt, la ville voisine, celle dont le maire a couvé la préparation de l'élection du nôtre, resté son fidèle ; ils avaient prétendument signé une convention qui permettait d'alterner une année sur deux. Où est passée la convention ? Après 2015 à Élancourt, c'est encore Élancourt en 2016.

com à (Maurepas) pour le (14) Juillet

Cerise sur le gâteau blanc-bleu ? elle n'est pas rouge, mais verte comme "la coulée" - un beau lieu qui fait écolo ! et pas loin de la belle Commanderie (lieu culturel historique de SQY), dont Fourgous chérit tant les Templiers, tant il est amoureux lui aussi du passé...


Ne boudons pas notre plaisir citoyen, pour cette fête qui doit rassembler.
Maurepasiens du 21e siècle, faisons, faites la Fête !

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 21:21

Le nouveau Maire de Maurepas se vante d'avoir consulté la population avant de donner un avis fondé, en réponse au Préfet de la région Île-de-France. Il avait bâti un questionnaire, inclus dans le précédent magazine municipal (novembre) ; il a été présent sur les marchés du début du mois, pour recueillir l'avis des habitant-e-s, en direct.
Quand on a pris l'habitude de faire les marchés avec le sourire, pendant une longue campage électorale, difficile de s'en défaire : paraître un maire convivial, ça donne une meilleure image qu'un conseil municipal qui présenterait publiquement le projet, pour le soumettre au débat ? C'est pourtant ce que les Maurepasiens attendaient.

L'intercommunalité est une question qui traîne chez nous depuis tant d'années !

On l'a vu au dernier conseil municipal du mardi 25 novembre. C'est là que devait se voter le fameux Avis municipal à rendre au Préfet. Et l'on a vu où était le sérieux.
Si la ville de Maurepas se disait d'accord avec la proposition du Préfet, pas de souci : on attendait la suite des décisions. Car il y aura une suite de négociations.
Si une commune rejette le projet, elle doit obligatoirement compléter sa réponse par une proposition alternative précise.

La consultation municipale ayant été conditionnée par l'avis du maire, que l'entrée de Maurepas (et Coignières) supposait l'adhésion à un "mastodonte" de 800 00 habitants : ça donne tout de suite envie... Et bien sûr le mastodonte du Préfet a été unanimement rejeté.

Il fallait donc une suite, une proposition concrète. Mais M. Garestier avait préparé un texte de délibération complètement évasif et vide, reprenant juste l'idée de bassin de vie. Trois groupes d'opposition n'y ont pas vu de mal, chacun avec sa vision: M. Chappat, dans sa détestation financière de SQY, a préféré préciser qu'il nous fallait rester dans la CCE. On peut pourtant s'interroger sur son avenir bien incertain si près de l'ogre de Rambouillet (Communauté de communes Plaines et Forêts d'Yveline).
Puis M. Le Guérinel s'est lancé dans un discours - qu'aucun auditeur présent ne serait capable de résumer. C'est lui qui depuis des années était chargé de nous faire rejoindre la CASQY (dont il était lui-même élu auparavant...) ; et c'est ainsi que Maurepas n'a eu d'autre choix que d'entrer dans la CCE au 1er janvier 2014. Voilà une expérience qui donne de la légitimité !
Enfin, M. Haye s'est distingué en démontrant sa neutralité : il a condamné les partis politiques qui chipotaient sans avancer, droite ou gauche - lui n'étant pas un homme politique. (Aux citoyens de juger ce qu'est un élu...)

On voit donc les différences d'avis entre trois groupes séparés, issus de la même majorité sortante avec trois anciens adjoints au maire G.Mougeot, issus aussi de la même liste du 2nd tour en mars dernier... L'un deux était prêt au compromis, à condition de changer quelques mots dans la délibération : on ne saura jamais quoi, car P. Le Guérinel a tenté de s'accorder avec le maire à l'occasion d'une suspension de séance, mais en vain. (cf. Le précédent compromis, tenté sur le refus de la réforme des rythmes scolaires)

C'était alors au tour du groupe MDS (Maurepas dynamique et solidaire) de donner son avis. Ismaïla Wane a présenté la logique de la position des deux socialistes. Comme tout le monde, un rejet de l'intercommunalité de 700 000 habitants aux portes du Grand Paris.
Mais l'élu a justifié ce rejet en y ajoutant une vraie proposition - que le conseil municipal aurait pu reprendre comme un choix collectif, cohérent avec sa population. I.Wane a bien dit notre motivation pour rejoindre la CASQY. Favorable jusque là à une participation solidaire au sein de la CCE qu'il respecte, il a bien dû admettre que ce n'était pas dans la logique du bassin de vie de Maurepas. Avec cran, il a affirmé sa "fierté de la réussite d'une ville nouvelle de gauche", 40 ans après sa création. Réussite d'urbanisme, d'architecture, d'équipements collectifs, de structures économiques, de recherche, d'éducation et d'université - et dans une perspective logique de rejoindre l'OIN de Saclay, que MM. Mougeot et Chappat avaient malheureusement refusée.
Martine Fayolle a pu alors lire l'avis proposé par le groupe (texte ci-dessous).
Une partie de la salle a semblé protester - on ne sait dans quel sens, mais l'élue est allée au bout de sa lecture.

Bien sûr l'avis de la majorité a été voté par la majorité. Et le Préfet de région qui l'a reçu... n'en fera rien, puisqu'il n'y a pas de proposition alternative à son projet du 28 août.

Pour sourire un peu, on retiendra néanmoins deux interventions au cours de ce Conseil.
L'actuel adjoint aux finances a tancé son prédécesseur sur l'endettement qu'il dénonçait à la CASQY, montrant comme cette obsession répétée n'était pourtant pas un risque pour les communes qui vont la rejoindre. Il s'agit bien sûr d'un endettement pour des investissements d'avenir.
Puis c'est le doyen de la majorité qui a pris la parole, non-UMP mais de la société civile (puisqu'il a été un chef d'entreprise respecté, en particulier dans les Yvelines). En quelques mots vigoureux il a salué la déclaration d'I. Wane, mais surtout la réussite de Saint-Quentin-en-Yvelines. Inattendu, mais plaisant à entendre.

On a eu l'occasion de revoir ces points de vues dans les tribunes des groupes de Maurepas magazine, distribué dans nos boîtes ces jours-ci.

--------

Maurepas au cœur d'intercommunalités
Repost 0