Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 10:12

Fini, le projet de croix de Lorraine pour le jeune nouveau maire UMP, il y a deux ou 3 ans.

Aujourd'hui, c'est un arc de triomphe que va mériter notre ville, grâce au maire LR (Les Républicains). Avec trop de modestie, la presse locale ne lui accorde que "du galon" ; c'est pourtant un honneur considérable qui vient d'être accordé à notre élu !
À l'heure de la refondation des vieux partis, après le grand chamboule-tout lancé par EM, voilà que Gérard Larcher lui-même lâche une de ses couronnes : dans sa 10e circnscription des Yvelines, après la rude défaite de J-Frédéric Poisson comme député, c'est sur le frétillement de la jeunesse que compte le 2e personnage de l'État, président du Sénat, pour ranimer son parti LR. Voilà donc Grégory Garestier consacré nouveau président LR de la plus grande circonscription des Yvelines (1/3 de la surface du département, !)

 

 

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas

Inclinons-nous ! De cette nouvelle, espérons que notre maire va tirer de nouveaux pouvoirs et capacités. Par exemple, l'expérience de la piscine de Rambouillet (18 millions d'€) pourrait l'inciter à trouver une solution plus économique pour rouvrir le centre nautique de Maurepas ?
Comme sa vice-présidence de Saint-Quentin-en-Yvelines ne peut que ravigoter la "stratégie commerciale" en centre-ville de Maurepas. Et même, rêvons... si de frôler les sommets gaulistes lui rappelait que la Fête nationale de la France était le 14 juillet ?

En attendant, il fait chaud...

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:42

M. Gérard Larcher, sénateur-maire de Rambouillet, est le soutien déclaré de son adjoint, président de la communauté de communes Plaines et Forêts d’Yveline.

Mais on dirait que les nombreux candidats à droite ont du mal à trouver des personnalités en soutien, et M. Larcher est très sollicité.
Au point de devoir faire un rappel à l'ordre, publié sur le blog de M. Poisson :

"Gérard LARCHER ayant appris qu’une de ses photos était utilisée sans son autorisation sur un tract d’un des candidats tiens (sic) à rappeler qu’il est le président du comité de soutiens (sic) de Jean-Frédéric POISSON et qu’il appel (sic) chacun et chacune d’entre nous à apporter leur (sic) soutiens (sic) sans faille à Jean-Frédéric POISSON et Josyane GORGIBUS lors de l’élection législative du (sic) 10 et 17 juin prochain." 

Nous tenons compte bien sûr de ce rappel.

Les seules photos que nous publions ici dont donc celles de nos candidats, soutenus par le Parti socialiste :

AP & IW-2012---------

Repost 0
Published by henriette - dans Rambouillet
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:48

La presse n'a évoqué que l'éducation, importante dans la vraie priorité qu'est la jeunesse pour François Hollande. Mais de nombreuses questions ont été posées ce samedi, sous le parasol d'un café-débat à Rambouillet, samedi dernier.

cafe-debat-TLN-28.3.12.jpgToutes les Nouvelles (éd. Rambouillet)

Un constat s'impose pour tous : autour d'Ismaïla Wane qui est responsable de la campagne FRANÇOIS HOLLANDE 2012 dans la 10e circonscription, les militants présents ont rapporté comme ils sont bien accueillis, voire attendus, dans chaque porte-à-porte, quelles que soient les villes et les quartiers.

Si vous-mêmes souhaitez participer à ces actions, renseignez-vous !

____

Repost 0
Published by henriette - dans Rambouillet
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 19:36

Demain samedi 24 mars, Rambouillet peut participer au débat sur les 60 propositions du candidat François Hollande. Autour de deux élus socialistes chacun-e de nous est invité-e à poser des questions, demander des précisions, donner son point de vue.

tract-Rbt-24.3.12-6

Dame ! ce n'est pas le candidat lui-même... Mais il ne peut être partout, et nous sommes tou-te-s ses porte-parole dans cette campagne, à gagner absolument !

Vous pouvez envoyer cette invitation à la ronde, à vos ami-e-s de Rambouillet et des alentours. Et il fera beau !

------

Repost 0
Published by henriette - dans Rambouillet
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 09:53
Même si l'heure était peu favorable à la mobilisation, quelques militants socialistes ont été soutenir les manifestants de Continental lors de la "visite" du Président Sarkozy à Rambouillet. Visite sur laquelle les commentaires ci-dessous ne viennent pas des dangereux  gauchistes que nous sommes sans doute, mais de la presse, tout simplement.

Le conseiller régional Didier Fischer, lui, n'avait rien à craindre d'une rencontre avec les ouvriers de Continental, et  notre camarade-reporter Jean-Pierre était là aussi, avec son appareil :

UNE VISITE PRÉSIDENTIELLE TRÈS ENCADRÉE

Branle-bas de combat, hier, à Rambouillet, pour la visite de Nicolas Sarkozy, venu présenter la réforme de l’hôpital. Tout a été fait pour éviter un quelconque débordement

Maxime Fieschi | 14.03.2009, 07h00  


Le chef de l'Etat était hier à l’hôpital de Rambouillet, en compagnie de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, et de Gérard Larcher, président (UMP) du Sénat et maire de la commune, pour présenter et défendre la réforme de l’hôpital et du système de santé, qui doit être votée le 18 mars à l’Assemblée nationale.
Il a participé ensuite à une table ronde avec des professionnels de santé, organisée, elle, à Clairefontaine, devant 700 invités.
Démarrée à 10 h 30, la visite, très encadrée, s’est faite au pas de course : urgences, radiologie, cardiologie puis gériatrie. Présenté par un Gérard Larcher enthousiaste, Nicolas Sarkozy a ensuite exposé sa réforme devant un petit auditoire qui l’a accueilli chaleureusement.
Juste avant, dans les urgences pédiatriques fermées au public, il a rencontré quatre délégués syndicaux : « On voit qu’ils sont passionnés, même si ce qu’ils disent n’est pas toujours lumineux », a ironisé le président.

« En quelques minutes, les policiers étaient là, tambourinant à nos portes »

« Il était là pour communiquer sur sa réforme sans écouter nos inquiétudes », rétorque Patrick Mangenot, délégué CGT, qui raconte comment lui et d’autres militants ont mis des drapeaux aux fenêtres de leur local et ont scandé des slogans à son passage : « En quelques minutes, les policiers étaient là, tambourinant à nos portes. Nous avons dû baisser pavillon. »
Depuis une semaine que la visite est programmée, les officiels sont sur les dents. A l’hôpital, la veille de la visite, des ouvriers repeignaient les urgences tandis que d’autres goudronnaient des morceaux de chaussée. Pour la sécurité, plus de 1 100 policiers et gendarmes ont quadrillé les rues, les routes et les forêts autour de Rambouillet et de Clairefontaine. Une manifestation de 200 salariés de Continental a été soigneusement bordurée.

Ce luxe de précautions en a agacé plus d’un. Au comptoir de la brasserie le Cinq, Pierre témoigne : « Une amie a dû faire un esclandre. Elle a été bloquée à deux pas de son domicile, juste en face de l’hôpital, entre 11 h 30 et midi. Son petit garçon, rentré de l’école, l’attendait à la maison pour déjeuner. » Maurice, croisé rue du Général-de-Gaulle, réagit lui aussi : « Il faut expliquer cette loi, c’est sûr… Mais je crois que ce déplacement n’apporte rien aux gens que le président a à peine croisés… ni à lui d’ailleurs. »

Qu’aura donc retenu Nicolas Sarkozy de sa visite à Rambouillet ? Au moins les marques d’amitié des centaines de militants et de la quasi-totalité des élus UMP du département qui l’ont ovationné au cours d’un meeting très privé organisé sur l’hippodrome, juste avant qu’il ne reprenne son hélicoptère. Il était alors 14 heures.

--------


T
Repost 0
Published by henriette - dans Rambouillet
commenter cet article
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 11:48
 
Ségolène Royal avait réagi aux violences de la Gare du Nord, qui ont eu pour point de départ le saut d'un portillon par un voyageur sans ticket,.
Nicolas Sarkozy a déclaré : "Si la gauche veut être du côté des fraudeurs, c'est son choix"...


Piqûre de rappel  de DARD :
Nous rappelons à Nicolas Sarkozy, le candidat du sortant, que lorsque Jacques Chirac amnistie Guy Drut de sa condamnation en Justice, et que lui-même ne condamne pas publiquement cette amnistie de complaisance, il cautionne avec la droite une fraude bien plus grave et bien plus exemplaire.
Et ça n'est qu'un exemple !
Il faut dire que l'amnistié, dans ce cas-là, était lui champion de saut de portillons R.A.T.P.... pardon : de haies !




Repost 0
Published by Bertrand Bouillet - dans Rambouillet
commenter cet article