Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:20

carte-legislatives782012T2.jpgS'il y a eu vague rose sur l'Assemblée nationale ce dimanche 17 juin 2012, la gauche ne peut que s'en réjouir : c'était la première condition pour que la France puisse mener une politique cohérente avec le choix des Français-es le 6 mai dernier.

Le Président Hollande avait bien choisi et motivé le gouvernement formé autour du Premier ministre Ayraud (renouvelé aujourd'hui) : tous les ministres candidat-e-s ont réussi leur campagne ; et même le délai d'un mois - pour que leurs suppléant-e-s soient admis à siéger au Palais-Bourbon - ne pénalisera pas cette majorité dans les premiers votes.

Il ne faut pas oublier que tout ne sera pas rose pour ce gouvernement, confronté à d'énormes contraintes économiques et budgétaires. Et on peut prévoir que les Bleus de droite - bien qu'ils promettent de ne pas faire une opposition systématique "comme le faisait la gauche" - feront tout leur possible pour que la nouvelle majorité ne voie pas la vie en rose - aussi bien au Parlement qu'à l'Élysée...

Cette carte des Yvelines montre bien que la victoire proclamée à Rambouillet cette nuit est une gouttelette dans la vague bleue départementale. L'ancien président de l'ancien Sénat ne modérait pas cette nuit son contentement tonitruant ; Larcher rappelait ce chiffre à la une de Toutes les nouvelles au lendemain de la présidentielle : les Yvelines sont de droite... et ont sans doute vocation à y rester ?

Sans doute pourrait-il remarquer ce qui saute aux yeux dans cette carte : les lignes blanches marquent les savants charcutages qui conditionnent les victoires bleues. On y voit au premier coup d'œil la taille massive de deux circonscriptions, regroupant à elles seules une bonne moitié du département (la forêt de Rambouillet n'explique pas toute la différence avec celles de Marly ou de Saint-Germain). Et le découpage de Pasqua en 1986 a été aggravé par celui de son disciple Marleix en 2010 : on a fait riper savamment telle ou telle commune dans la circo d'à côté - sans logique politique autre que de nuire à la 10e (perte de Beynes à gauche) ou à la 11e (ajout du Mesnil-Saint-Denis de droite) par exemples.

Deuxième caractéristique du charcutage : en 1986, on avait circonscrit d'éventuels foyers de gauche en leur donnant une limite : et c'est bien à  Mantes et Trappes qu'avaient été élues Annette Peulvast-Bergeal et Catherine Tasca en 1997 (tiens, deux femmes !). Mais on voit que les zones à risque pour la droite ont été soit noyées dans un grand ensemble (la 8e, de Mantes-la-Ville à Limay), soit divisées artistement entre plusieurs circonscriptions : c'est ainsi que Saint-Quentin-en-Yvelines chevauche  3 circos (1e, 2e, 11e).

Mais dans 10 circonscriptions bleues, une seule est exempte d'une touche de couleur verte ou rouge. La Gauche est bien là.

Au total, la gauche du Mesnil-Saint-Denis peut se réjouir d'avoir un député PS Benoît Hamon, alors que Maurepas et Coignières voient revenir leur petit bocal bleu...

AN-PS-Poisson.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Benoît HAMON, Françoise DESCAMPS-CROSNIER
(les nouveaux député et députée PS des Yvellines) 

Restons raisonnables, d'abord avec quelques chiffres, puis d'autres à suivre :

DAME-result-leg-2-Mps-2012.jpgtélécharger pdf

Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 09:21
Élire des députés, c'est se faire représenter à l'Assemblée nationale. Elle est le lieu des débats les plus importants de la République, où sont votées les lois qui nous gouvernent ; elle est aussi le lieu où le gouvernement est contrôlé.
 

AN.jpg

Dire que Nicolas Sarkozy est le maître pour cinq ans, c'est pour les citoyens une façon d'abdiquer leur rôle : ils doivent élire ces députés qui préparent et votent les lois, qui contrôlent le gouvernement. Le mode actuel d'exercice du pouvoir en France n'a aucun équivalent parmi les démocraties modernes. En outre le nouveau Président de la République, plus encore que ses prédécesseurs, veut montrer que tout lui est possible ! Vrai "monarque républicain" il arrive aussi après 20 ans où les présidents étaient des personnes âgées, et il vaut prouver sa différence. Enfin, rien ne le retient dans le système poliitque de notre pays.

À  sa disposition : l"Assembléée nationale (prévisiblement), la majorité perpétuelle du Sénat, la Conseil constitutionnel composé par la droite. On constate que le Conseil d'État lui-même a souvent laissé leur chance aux derniers gouvernements de droite. Voilà des mois que - comme pour tous les niveaux de l'administration d'État, comme les préfectures -  Chirac et Sarkozy ont nommé partout des fidèles. Les listes de nominations sont interminables à chaque conseil des ministres. Voilà des fonctionnaires zélés qui auraient été un rempart contre une Présidente de gauche, et auraient entravé son action ; désormais, ils obéiront.
(Et n'oublions pas les directions des médias, amies de Sarkozy...)

Tous les ténors de droite aujourd'hui viennent de trouver le même argument. L'État n'est pas UMP, puisqu'il est limité par la vague rose de 2004  : 22 régions socialistes sur 24. Ils oublient d'abord que ce vote était  bien u nrejet de leur politique ! Enfin ils savent  qu'un président de région n'est pas un député  (même si  certains cumulent les deux rôles...) !

Puisqu'il s'agit de limiter un pouvoir, il faut du monde pour exercer l'opposition. Le scrutin majoritaire est particulièrement défavorable puisqu'il peut transformer 53 % de voix en plus de 80 % de sièges.

Mais il parait que la confirmation des votes peut permettre, malgré tout, une relative diversité. De même que 200 circonscriptions ont voté majoritairement pour Ségolène Royal,  il pourrait y avoir le soir du 17  juin 200 députés PS, qui s'ajouteraitent à 40 députés MoDem (leur permettant de s'exprimer comme groupe).

Pour atteindre ce but, on ne baissera les bras que... pour mettre son enveloppe dans l'urne !

Et avec Désirs d'avenir,  voter pour le ou la candidat-e  socialiste.
Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 23:05
tract-gauche-qui-5.07.jpg
Vous pouvez recevoir ce tract sur simple demande (en "commentaire" ci-dessous)
Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 15:17

... elle était souriante, sur LCI, avec Christian Barbier :






Ségolène Royal a été la plus applaudie, chacun saluant les 17 millions de voix qui se sont portées sur son nom.

On a beaucoup entendu "Ségolène merci !"

Maintenant, il faudrait que les 200 circonscriptions où elle est arrivée en tête permettent d'élire 200 députés de gauche !

Et rien n'empêche d'en élire ailleurs aussi : Didier Fischer est en situation de gagner dans la 10e circonscription, face à une nouvelle ministre : Christine Boutin ne craint pas de se présenter pour la 6e fois en 21 ans - sachant qu'elle ne siégera pas à l'Assemblée nationale !

Pourquoi son suppléant, maire de Rambouillet, ne serait-il pas candidat lui-même ? ce serait plus honnête.

Et les armes seraient égales avec le vrai candidat PS-MRC-PRG ? Non seilement il siégera comme député, mais il laissera son mandat de conseiller régional, pour ne pas cumuler.

La soirée au Zénith laisse un grand souvenir à tous ceux qui venaient se retrouver :

il reste moins de deux semaines pour convaincre les électeurs de la nécessité d'élire de nombreux députés socialistes.

Pour ceux qui ont suivi le meeting de campagne depuis leur télé, ils ont pu reconnaître des candidats, des militants de Désirs d'avenir et du PS venus des Yvelines, dans toute leur diversité.

La benjamine Juliette Quinten (bientôt 23 ans, âge minimum pour être député-e), notre candidate de la 3e circonscription, a fait preuve de sa belle vitalité ! Nous avons de bons et bonnes candidat-e-s, qui feront de bons et bonnes député-e-s d'op

Car les Français, et tous ceux  et celles qui résident en France, ont besoin d'une opposition de gauche à l'Assemblée nationale : c'est pour 5 ans !


Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 18:15
C'est la grande soirée au Zénith, et Ségolène est présente, accueillie par Bertrand Delanoë, maire de Paris. À ses côtés tous les grands "ténors" du Parti pour rappeler qu'il faut élire le plus possible de députés socialistes et de gauche - au moins 200 puisque Ségolène est arrivée en tête du 2nd tour le 6 mai dans 200 circonscriptions.

Pensdant ce temps, si vous n'avrez pu y aller, ou si vous avez une réunion de campagne dans les Yvelines à 20h30, vous aurez le temps de voir notre candidate de la 11e, Safia Otokoré : à 19h50 elle est en direct sur France 3.

safia.jpg

Et si vous êtes encore dans Paris, vous pouvez essayer de courir au Zénith s'il reste une place...
tract-z--nith-bat.jpg
Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 21:08
Ce soir, au JT de France 2, Ségolène Royal était l'invitée de Françoise Laborde. Après de courtes vacances bien méritées, elle venait reprendre contact avec les 17 millions d'électeurs qui lui avaient apporté leurs votes le 6 mai.

Elle les invite, elle nous invite à voter à nouveau dans trois semaines : il s'agit de donner une chance aux propositions que nous faisions alors, à la rénovation qu'a entamée notre candidate. Car l'œuvre entamée par le nouveau Président de la République risque de décevoir ,même parmi ses électeurs.

Elle nous demande de nous mobiliser pour faire élire le plus grand nombre possible de députés socialistes et de gauche. Quant au travail de refondation à gauche : "je n'exclus rien, je ne m'interdis rien."

Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 23:25
invit-film-f-25.5.07.jpg
01 30 69 41 55 - contact@safia2007.org
Repost 0
Published by henriette - dans plus de député-e-s
commenter cet article