Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 09:09
un duel pour le siège de député·e, prétend la droite des Yvelines

Un journaliste de franceinfo vient de faire un très petit tour dans notre 10e circonscription. Très ? ou plutôt trop ! sur 7 km on ne connaît pas le terrain, ni ses habitants, ni sa réalité. Voici donc sa retranscription, façon bergère... Vu de Maurepas ou Coignières, est-ce qu'on rêve ? le reportage manque un peu de pluralisme...

C'était ce matin (dans le 5/7) à 6h13 précisément.

Que de découvertes ! La 10e circonscription se résumerait à une "ville bourgeoise", Rambouillet, à des champs jusqu'aux Essarts-le-Roi, à quelques vaches laitières (c'est vrai qu'en fond sonore, ça fait plus pittoresque...)

Quant au choix politique, les électrices·teurs sont gâtés : c'est la droite... ou la droite.
On se consterne d'entendre qu'une radio nationale de service public n'a pris comme source d'analyse politique que "la presse locale" (dont nous connaissons bien l"indépendance" vis-à-vis des élus majoritaires dans le département)...
Alors que les Français·es ont bien montré leur volonté de renouvellement - des élus comme des pratiques - le journaliste n'a retenu que deux candidats :
ou bien le "jeune inoxydable", réac d'extrême-droite, qui cite Mac Arthur (!) et revendique son "ancrage" cumulard,
ou bien la jeune parisienne parachutée, girouette opportuniste  qu'on a vue tourner des LR, être Fillon, puis Juppé... jusqu'où lorsqu'elle serait élue REM ?

Si encore on avait fait parler ces gens de leurs valeurs ? C'est vrai qu'Aurore Bergé s'est distinguée récemment comme féministe, en dénonçant ses collègues sexistes à SQY - mais pourquoi ne dit-elle pas que son "concurrent" trahit la diplomatie de la France, qu'il manifeste contre toutes les valeurs de tolérance et contre des lois votées ? S'apprête-t-elle à le soutenir plus tard, s'il le fallait ?

Parce que franchement, un homme qui compare sa femme à l'enfer... Il se dit pourtant "chrétien" !
(à suivre, car il y aura à dire sur la campagne entre... 13 candidat·es...)

la retranscription du reportage radio

Repost 0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 21:52
résultats du dépouillement par bureaux de vote à Maurepas (1er tour)

résultats du dépouillement par bureaux de vote à Maurepas (1er tour)

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 18:59
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !

Notre Maurepas ronronne, et s'y habitue. La ville semble résignée à l'absence de vrai événement, hormis ceux que la municipalité lui concocte, que nous découvrons chaque mois dans son magazine. Ou bien avant, dans les pages programmes, comme agenda - ou ensuite, dans les pages-album, dans des photos souvent éclairées par la présence du Maire (toujours disponible). Quelle est la participation réelle des Maurepasien.ne.s ?

Goûtant soudain les idées d'avenir, ce mois de janvier, le groupe majoritaire a enfin ressenti le besoin de changer de style. Dans l'avant-dernière page, politique, les élus de droite ont renoncé à attaquer les élus d'opposition. Il était un peu lassant de les voir profiter de la lecture des autres "Expressions", avant publication, pour leur répondre sans aucune élégance. Cette fois  ils nous annoncent la "mise en œuvre" de leurs grands projets ; il est vrai que c'est généralement la 3e année qui permet aux élus locaux de réaliser leur programme électoral.

Être r-entrés dans SQY est aussi une nouvelle expérience, et la réalisation des projets en dépend. Il semble que se retrouver à la fois maire et vice-président de la Communauté d'agglomération, sans aucune expérience, ce n'est pas simple.
Assez facile de réaliser (enfin) les travaux du pont Guy-Schuler et de l'accès à la gare de La Verrière : c'est évidemment l'agglo qui assume.
Autre motif d'autosatisfaction, la construction du cinéma-multiplexe : c'est le projet d'un promoteur privé ! Même la contestation des habitants n'a pas pu faire obstruction. Quelles seront les conséquences pour notre Ciné 7, bien mal défendu par le maire d'Élancourt ?

Mais l'année 2016 a mal fini pour M. Garestier. Trop présomptueux pour sa ville, il n'a pas vu arriver l'obstacle communautaire : l'opposition (pourtant bien réduite) n'a pas permis en décembre le vote pour sa trop belle piscine. Son "intérêt communautaire" faisait peser des interrogations sur les autres piscines de SQY. Quand se décidera-t-il à refaire simplement la toiture du bâtiment, qui manque tellement aux habitants, de tous âges, depuis 2 étés déjà ?

Allez, il remettra son ouvrage à 2017. ...
Bonne nouvelle année à toutes, et à tous !

météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
météo, boulot, dodo - meilleurs vœux !
Repost 0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 15:09

En une année, le bilan de la nouvelle municipalité, élue en 2014, mérite d'être souligné. C'est ce qu'a fait le groupe d'opposition MDS, avec une affiche simple et claire, apposée dans les quartiers de la ville dès le 1er septembre.

L'intérêt a été immédiat, et les parents - qui venaient de conduire leurs enfants à l'école pour le jour de rentrée - ont vite lu ces panneaux.

Panique dans la majorité UMP ? Elle s'est hâtée de recouvrir les affiches MDS avec sa campagne régionale : Valérie Pécresse, déjà dominante dans les Yvelines, a été chargée de cacher les mauvais desseins de gauche, que nous, électeurs et électrices, ne saurions voir....

Gaspillage de papier. Allait-on voir la même surenchère qu'a pratiquée le candidat Garestier pour les municipales ? Combien d'affiches à venir pour censurer le libre affichage de l'opposition ? Il semble que le calme soit revenu, et la majorité n'a pas récidivé : c'est donc l'affiche bilan qui reste sur les panneaux

Rappelons que l'affichage est un droit en ville, sur des panneaux autorisés. Quant aux autres moyens d'expression d'une opposition municipale, nous verrons qu'à Maurepas, ils sont très mesurés (à suivre).

l'affiche-bilan. Bonne rentrée, en particulier aux associations en ce jour de Forum !

l'affiche-bilan. Bonne rentrée, en particulier aux associations en ce jour de Forum !

Repost 0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 14:40

L'opposition de gauche n'a pas de ressources pour ses élus municipaux. Le groupe de deux élu-e-s MDS (Maurepas dynamisque et solidaire) ne peut compter que sur le militantisme pour financer ses actions. pour la rentrée, MDS a choisi de coller des affiches dans la ville, visibles de tous les Maurepasien-ne-s.

Avec les autres groupes d'opposition, pour la rentrée de septembre, MDS a choisi de boycotter le minuscule espace qui lui est attrribué en fin d'avant-dernière page du bulletin municipal Maurepas votre Magazine : leur "Expression" se limite  à un refus de se soumettre aux règles et conditions imposées à l'opposition. Il fallait marquer le coup...

Riposte immédiate de la majorité : profitant de son coup d'avance avant publication, elle y répond en haut de la page, pour ne pas laisser le dernier mot aux victimes de son "erreur humaine"... Pas sérieux

même la mise en page a été modifiée : on aurait trop vu l'espace blanc. Petie triche...

même la mise en page a été modifiée : on aurait trop vu l'espace blanc. Petie triche...

Repost 0
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 22:12

Martine Fayolle, conseillère municipale, et Ismaïla Wane, conseiller municipal, tiendront une conférence de presse ce matin. (La mairie ne leur a pas répondu après plusieurs demandes d’une salle de réunion municipale).

Les deux élu-e-s du groupe "Maurepas dynamique et solidaire" donneront des informations :
- sur la pétition "Maurepas, sans piscine, c'est non !"
- sur le centre nautique et les différents audits techniques.
Leur message s'adressera à la population et au Maire de Maurepas.

Les deux élu-e-s seront aussi à l’écoute de celles et ceux qui souhaitent un échange.


Rendez-vous ce samedi 9 mai 2015 à 11h, au café "Le Maurepas", au centre-ville face à la mairie.

information à propos de la piscine
information à propos de la piscine
Repost 0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 15:00

Comme les œufs de Pâques que "les familles" étaient invitées à chasser, la municipalité de Maurepas nous sort à l'envi des décisions-surprises - sans doute pour fêter son anniversaire ?

D'abord la fermeture de la piscine, en urgence "pour raison de sécurité" ; mais les citoyen-ne-s ont réagi et sont en train de répondre (pétition au marché et sur facebook : "Maurepas, sans Piscine, c'est NON")

Et maintenant la presse nous fait découvrir la dernière "bonne" surprise : ce mercredi le Maire se réjouit d'une décision de la CDACC, la dernière autorisation donnée à la création du fameux multiplexe cinématographique à Pariwest. C'était, depuis 20 ans, le dada du maire précédent M. Mougeot, faisant fi du Ciné 7 des Sept-Mares. Dada à nouveau enfourché par la nouvelle majorité, ignorant - comme l'ancienne - le soutien qu'apporte la population locale à ces salles de quartier, modernisées par les collectivités publiques (dont la CASQY, Élancourt et... Maurepas). Il a soutenu le recours au projet, sans en dire un mot aux citoyen-ne-s ces derniers mois. Comment ne pas rejoindre la deuxième pétition, appelant au secours du Ciné 7 ?

Où sont les critiques de notre maire actuel quand il était dans l'opposition, puis en campagne électorale ? M. Garestier déplorait les décisions prises sans concertation, sans information à l'opposition.

Tout est oublié ; d'ailleurs le maire soucieux avant tout de communication, a fait faire le ménage sur ses blogs de campagne : amnésie obligatoire sur ses promesses d'avant mars 2014 !
Deux nouvelles priorités : la SÉCURITÉ, et les apparences d'ÉCONOMIES dans le budget 2015 (mais quel rapport avec les 8 salles et 1700 sièges ?)

quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !
quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !

quand on prétend la ville en faillite, on "économise", on ferme, et on crie à l'insécurité : vive la com !

Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 16:52
retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe

Quand on rencontre des Maurepasiennes depuis ces quelques semaines, on entend des souvenirs, revenant spontanément, avec des regrets. Qui explique ces élections européennes, pourtant si importantes ? On ne peut se résoudre à l'abstention prévue!

Cela illustre les récentes municipales : des réunions de campagne ont fait écho à des souhaits d'une vie locale plus citoyenne, et au constat que certaines associations locales avaient complètement disparu au fil des années. Voilà tout ce qui devrait nourrir aujourd'hui des réunions de débat - elles aussi disparues.

Il faut remonter loin dans les archives du "guide de la ville" édité à chaque rentrée scolaire, lors du Forum des associations, pour retrouver celles qui organisaient des expositions pédagogiques sur des sujets locaux ou des problèmes nationaux, qui proposaient des débats citoyens, des cafés-débats.

Dès le début de Maurepas, les plus anciens habitant-e-s se souviendront d'une exposition présentée dans le local bien placé en plein centre-ville, prêté par Jacques Riboud : en juin 1972 la toute récente section locale de l'UFCS (Union féminine ciivque et sociale) partageait le résultat de plusieurs mois du travail de ses bénévoles. Ainsi les nouveaux habitants découvraient-ils leur commune toute neuve, et encore inachevée, Maurepas : ses administrations, ses équipements, ses écoles, ses commerces, les projets, ainsi que la future Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines (la loi Boscher qui la créait).

L'UFCS avait lancé des équipes qui continuèrent sur plusieurs thèmes : le logement, la santé, les médias, par exemple. Mais aussi la défense et l'iinformation des consommateurs, autant sur les prix que sur les additifs alimentaires ou les chauffe-eau de nos maisons ; mais aussi des permanences hebdomadaires et des relations utiles avec les commerçants locaux : Consomm'action, club actif, a laissé un tel souvenir que le nom a été utilisé par d'autres depuis...

Aujourd'hui c'est le côté civique que beaucoup rappellent avec regret : association pluraliste, indépendante des partis politiques, l'UFCS était un mouvement d'éducation populaire, avec une pédagogie originale aussi bien à domiicile dans les quartiers que dans les locaux sociaux.
Cela lui permettait de faire une information à tous les publics : chaque campagne électorale était précédée de réunions, d'exposition de panneaux, de tracts à relire et conserver. Ainsi les électeurs/électrices découvraient-ils les enjeux de leur prochain vote : à quoi sert le président de la République, ou notre conseiller général, etc. ; comment ils sont élu-e-s. Plusieurs élues municipales ont suivi des formations à l'époque où l'on ne parlait pas encore de parité (si, à l'UFCS...).

Les modes de vie ont changé, et le bénévolat se consacre plus aux activités individuelles de loisirs. Pour ceux qui rechercheraient des souvenirs, s'ils ne les ont dans leur grenier, ils peuvent aller visiter l'excellent Musée de la Ville de Saint Quentin-en-Yvelines, riche d'objets, de presse locale, et de documentations diverses.

Quant à l'information civique, elle a dû s'arrêter avec la réduction du nombre de bénévoles, et la fusion de l'UFCS au sein de la fédération des Familles rurales.
C'est en 2005 qu'elle avait rassemblé autour du référendum européen.

Aucune autre association n'a pris durablement le relais depuis. Voilà donc un champ d'initiative possible ...

1e élection au suffrage universel-1979

retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe
Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 09:45

Quand Le Nouvel Obs dénonce le gavage auquel nous sommes soumi-se-s avec Sarko à tous les repas, avant et en campagne, mais c'est sûr cmme candidat maintenant, nous pouvons deviner que la dose va être doublée, maintenant que le candidat présumé  est devenu candidat avéré... Plus que 63 jours à le supporter, lui et ses soutiens subjugués : Besson et Allègre en duo de traîtres, Hervé Morin et notre "vieille tante" Boutin réduits aux acquêts faute de parrains suffisants et de quelques % dans les sondages.

La ministre sortie, notre ex-députée sans héritage fait tout autant de com' que son candidat préféré du moment : elle aura usé voiture et semelles sans aller jusqu'à Compostelle, mais on ne saura jamais ce que devait être la bombinette nucléaire dont elle menaçait le microcosme. Dommage ! Mais cela devait, en fait d'énergie, relever plutôt de l'éolienne : comme d'hab plus de chantage et de vent remué - sans parler de son bilan quand on a vu tant de gens à la rue...

Alors revenons au réel avec un vrai programme de changement :

Ce matin sur itélé à 10 h, Ségolène l'ancienne candidate pourra attester que le candidat Hollande 2012 n'est pas le menteur que dénonce les aboyeurs de l'UMP - et sa parole vaut bien la leur, non ?

Ce soir à 18 h sur BFMTV, c'est François Hollande lui-même qui répondra aux journalistes.

-------

Repost 0
Published by henriette - dans information
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 10:59

Quelques jours encore pour aller s'inscrire, ou vérifier son inscription, sur la liste électorale :

28-dec.jpg

En 2006, avec le souvenir du désastreux premier tour de la présidentielle de 2002, les inscriptions sur les listes électorales ont afflué dans les mairies : de nombreux ciitoyen-ne-s, surtout parmi les jeunes, avaient pris conscience de l'importance du vote - voix par voix - dans une démocratie qui veut le rester.

En 2011, c'est ce prétexte qu'a pris le ministre de l"Intérieur, Claude Guéant, responsable des élections (quand il oublie d'être le premier agent électoral de son Président sortant) : il prétend - et les médias le répètent - que les listes ont fait le plein. Pourtant on sait que près de 10 % des citoyens ne sont pas inscrits comme électeurs.

En 2011, on ne voit donc nulle part d'affiches officielles en ce mois de décembre, comme l'État le faisait chaque année dès septembre ; même la Préfecture ne donne aucune indication, et certaines communes disent appliquer une circulaire du ... 6 décembre : il était temps !

affiches-inscript-gouv.jpgBien sûr une promenade à travers les moteurs de recherche montre que civisme et imagination rivalisent dans les mairies et partis politiques les plus dynamiques. Mais le principe d'inscription des électeurs repose d'abord sur la  neutralité de l'État (on a le droit d'y croire encore, non ?!) : les citoyennes et citoyens sont en droit de soupçonner des intentions politiciennes derrière les appels d'élus, d'associations ou de partis.
Alors que la liste électorale - base de la démocratie - relève de l'intérêt général. Mais heureusement le civisme peut aller au secours du service
public administratif.

Et c'est ainsi que fleurissent toutes sortes d'affiches et tracts, comme rappel aux étourdi-e-s :

affiches-inscript-divers.jpg

Même si l'État, avec ses préfectures, joue les abonnés absents, il a ouvert la possibilité d'une inscription en ligne. À condition tout de même d'avoir sous la main les documents demandés, et surtout d'avoir une mairie équipée. Dans le secteur entre Rambouillet, Versailles, Montfort, Chevreuse, on ne trouve que Le Mesnil, Trappes, Magny, Guyancourt, Bois d'Arcy, Plaisir, Méré, Beynes, Boissy-sans-Avoir. De quoi tenter sa chance cette nuit ; et en cas d'échec courir dans sa mairie avant la fin du délai, éventuellement avec l'imprimé qu'on peut télécharger et remplir pour gagner du temps :

inscript-cerfa.jpgUne fois  l'inscription terminée, les nouveaux électeurs/électrices (de même que ceux qui se sont mis à jour après un déménagement) recevront leur nouvelle carte au plus tard le 18 avril.

Quand aux anciens inscrits, ils sauront le plaisir de recevoir eux aussi une nouvelle carte, bien propre. Après tant de scrutins où ils ont voté, les petites cases des dates de votes sont toutes remplies depuis longtemps. L'État après des années d'économies va enfin nous offrir de belles cartes, conformes à la liste électorale refondue.

-------

Repost 0
Published by henriette - dans information
commenter cet article