Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 18:36
"Le président LR du Sénat, met en garde contre une large victoire du parti d'Emmanuel Macron aux législatives, qui priverait le pays d'une vraie opposition.
À deux jours des législatives, Gérard Larcher (...) s'inquiète d'une très large victoire de la République en marche (LREM) aux législatives."

Le Parisien découvre que le deuxième personnage de l'État se fait du souci pour la démocratie. Et il a de quoi être inquiet, à entendre les électrice·teur·s dans la rue ou à travers les sondages.

En ne considérant que les deux circonscriptions les plus proches, les habituels champions de son camp paraissent bien en difficulté. Jean-Michel Fourgous, le fantasque maire d'Élancourt, dans la 11e circo, se voyait bien récupérer son siège - à la faveur d'une défaite qu'il annonce à Benoît Hamon, le député (encore PS) sortant.
Mais tout n'est pas si simple, car la gauche s'est révélée très forte pendant la présidentielle, surtout à Trappes : moins même le candidat du PS que celui des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon. Il est difficile d'en faire φ !
L'élection du LR dans la 11e reste donc très hypothétique.

Pire cauchemar encore dans la 10e : Jean-Frédéric Poisson, celui qui se revendique des Républicains (le parti de Larcher) se vante d'être candidat  LR-UDI. Mais la primaire de la présidentielle a révélé à la France entière sa véritable personnalité, image qui va lui faire perdre les voix centristes !
Pourtant, comment contester Poisson quand on voit surgir face à lui la jeune et médiatique élue LR de Magny-les-Hameaux, soudain porteuse de l'étendard EM ? Aurore Bergé, qui combattait Emmanuel Macron en soutenant Fillon puis Juppé, est maintenant éblouie par le nouveau président de la République (celui dont Larcher est maintenant le second !). C'est donc elle qui est donnée gagnante de la législative, dans ce fameux "duel à droite" ?...

Rassurons donc l'omnipotent président du Sénat, maître LR du Sud-Yvelines :
Ce ne sera pas forcément un grand chelem Macron qui va prendre les Yvelines.
Mais quel mal y aurait-il à voir un grand chelem Macron ? la mort de la démocratie par manque d'opposition ?

Ce n'était pourtant pas une inquiétude lorsque - à chaque nouveau scrutin - la droite annonçait par voix de presse qu'elle gagnerait le grand chelem. Le pari a même été gagné depuis 2015, puisque M. Bédier préside un Conseil départemental où siègent 42 élu·e·s de droite sur 42 sièges.
C'est ainsi qu'avec Devedjian ils ont décidé de fusionner leurs deux riches départements, Hauts-de-Seine et Yvelines.

En toute démocratie ? Ce n'est pas ce qu'ont compris les participants aux diverses réunions de campagne socialiste dans la circonscription, ce qu'ils rapportent...

incertitudes entre députés élus et opposition

Qui a entendu M. Larcher protester contre l'exercice du pouvoir départemental sans que les électeurs de gauche puissent se faire entendre,  puissent participer ?
A-t-il protesté quand des mairies LR (Maurepas, par exemple) ou des Communautés d'agglomération (SQY, Rambouillet Territoires) privent d'expression leurs oppositions de gauche ?

Rassurons M. Larcher : ce n'est pas forcément la candidate LREM, Mme Bergé, qui vaincra M. Poisson.
Il y a d'autres voix dans la 10e circonscription, entre Saint-Arnoult, Rambouillet et Maurepas.

Elles se sont fait entendre en 2009 et 2010, quand le PS a présenté et fait gagner une candidate Verte, Mme Poursinoff. Pour sa première candidature, J-Frédéric Poisson n'avait pu remplacer légitimement Mme Boutin.

Cette fois les candidats socialistes rappellent qu'ils sont bien là en 2017 ! Au moins aussi bien implantés que M. Poisson dans le territoire, où ils sont élu·e·s. L'élection est plus claire qu'alors, sans faiseurs d'embrouilles.

Jean-Claude Husson et Martine Fayolle citoyens du Sud-Yvelines sauront représenter aussi bien la ruralité que nos villes. Et la participation qu'ils pratiquent déjà ne laisse aucun doute : la démocratie, ils connaissent !

Que Jean-Claude Husson soit élu député permettra de rappeler que les socialistes peuvent faire vivre la gauche à l'Assemblée et dans notre département.

incertitudes entre députés élus et oppositionincertitudes entre députés élus et opposition
Repost 0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 09:09
un duel pour le siège de député·e, prétend la droite des Yvelines

Un journaliste de franceinfo vient de faire un très petit tour dans notre 10e circonscription. Très ? ou plutôt trop ! sur 7 km on ne connaît pas le terrain, ni ses habitants, ni sa réalité. Voici donc sa retranscription, façon bergère... Vu de Maurepas ou Coignières, est-ce qu'on rêve ? le reportage manque un peu de pluralisme...

C'était ce matin (dans le 5/7) à 6h13 précisément.

Que de découvertes ! La 10e circonscription se résumerait à une "ville bourgeoise", Rambouillet, à des champs jusqu'aux Essarts-le-Roi, à quelques vaches laitières (c'est vrai qu'en fond sonore, ça fait plus pittoresque...)

Quant au choix politique, les électrices·teurs sont gâtés : c'est la droite... ou la droite.
On se consterne d'entendre qu'une radio nationale de service public n'a pris comme source d'analyse politique que "la presse locale" (dont nous connaissons bien l"indépendance" vis-à-vis des élus majoritaires dans le département)...
Alors que les Français·es ont bien montré leur volonté de renouvellement - des élus comme des pratiques - le journaliste n'a retenu que deux candidats :
ou bien le "jeune inoxydable", réac d'extrême-droite, qui cite Mac Arthur (!) et revendique son "ancrage" cumulard,
ou bien la jeune parisienne parachutée, girouette opportuniste  qu'on a vue tourner des LR, être Fillon, puis Juppé... jusqu'où lorsqu'elle serait élue REM ?

Si encore on avait fait parler ces gens de leurs valeurs ? C'est vrai qu'Aurore Bergé s'est distinguée récemment comme féministe, en dénonçant ses collègues sexistes à SQY - mais pourquoi ne dit-elle pas que son "concurrent" trahit la diplomatie de la France, qu'il manifeste contre toutes les valeurs de tolérance et contre des lois votées ? S'apprête-t-elle à le soutenir plus tard, s'il le fallait ?

Parce que franchement, un homme qui compare sa femme à l'enfer... Il se dit pourtant "chrétien" !
(à suivre, car il y aura à dire sur la campagne entre... 13 candidat·es...)

la retranscription du reportage radio

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 22:06

Deux programmes, ou au moins deux projets nous sont proposés ce dimanche 7 mai, pour ce 2nd tour de l'élection présidentielle. Une femme et un homme se présentent à nos suffrages : c'est seulement la deuxième finale en mixte sous la Ve République ; mais à la différence de 2007 (Ségolène Royal), la candidate n'est pas de gauche...

La finaliste de 2017 est une femme, qui prétend représenter les Françaises. On ne pourrait que s'en réjouir si sa prestation au dernier débat de mercredi ne donnait pas une si piètre image de femme. Le slogan des opposants à la parité récusait tout autre critère de sélection que la compétence : eh bien on est d'accord.

Pas de femme présidente de la République en 2017, plutôt qu'une incompétente !

Peu de médias se sont penchés sur les deux projets en considérant ce qu'ils pouvaient apporter aux femmes ; pas seulement aux citoyennes françaises, mais à toutes celles qui vivent sur notre sol et qui ne peuvent pas voter. La nuance n'est pas mince : nous avons autour de nous des épouses, compagnes, nièces, amies proches, etc. Un seul projet les oppose à nous Françaises : celui de la candidate d'extrême-droite, qui exclut de facto toutes ces femmes qui n'auront plus les mêmes droits que nous. Chaque fois que son texte écrit "les Françaises/aux Françaises", c'est une menace pour les autres, dans tous les domaines.

On retrouve le détail d'une comparaison Macron/MLP  sur une page RTL qui aborde la parité en politique, l'égalité des salaires, les droits des femmes. Il s'agit d'une lecture minutieuse des textes publiés par les deux candidats, avant le débat. Mais cette comparaison confirme les conclusions des observateurs : le comportement de la candidate à l'oral a révélé que son programme était vide, sans aucune proposition de fond. C'est totalement vérifié pour ce qui concerne les femmes !

Un autre site féministe confirme le refus d'une femme pareille à l'Élysée : c'est sur Les Nouvelles news.

Au-delà du refus, quel est l'intérêt de toutes les femmes qui vivent en France ? Évidemment la défaite totale de cette extrémiste incapable ! de cette femme qui trompe les femmes. Elles ont beaucoup à perdre, en considérant leur vie quotidienne : comment imaginer un retour en arrière sur la pilule, l'IVG, la contraception ? Toutes les lois du dernier quinquennat qui ont amélioré les libertés, assoupli la vie sociale et les rapports familiaux - comment imaginer que tout cela se fasse annuler sous prétexte d'une idéologie la plus réactionnaire ?

Dans une famille qui a intégré une étrangère (européenne ou non), qui a le bonheur d'accueillir une naissance, comment pourront-ils tous continuer de vivre sereinement ? la belle-famille aura-t-elle le droit de venir de son pays pour visiter le bébé ? Ce que la République n'offre déjà pas si facilement aux immigrés (même légaux), une présidente et un gouvernement d'extrême-droite, dans leur logique, en priveraient aussi nombre de familles françaises. Est-ce pensable ?

En France les femmes sont 52.6% de l'électorat.  À part un petit noyau d'électrices dupées par la candidate, les Françaises à elles seules feraient une majorité, majorité CONTRE un projet qui les menace. Bien entendu les hommes de bon sens augmenteront ce pourcentage.
Il faut donc - pour la sauvegarde de nos droits et libertés, dans le cadre de l'Union européenne qui les protège - que le maximum de bulletins de vote se portent sur Emmanuel Macron. Pas seulement contre le programme hostile aux femmes : celui du candidat républicain et démocrate est féministe. Et le vote massif ne peut passer par une réticence, un vote blanc, une abstention.

Il faut un écart imposant au 2nd tour dimanche soir : MLP doit comprendre la force de notre refus ; et cela permettra de réduire son poids ensuite aux législatives, de réduire le nombre de ses députés opposés à une vie sociale moderne.

POUR, pas seulement contre !POUR, pas seulement contre !

POUR, pas seulement contre !

Repost 0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 09:30

 

Après des mois d'incohérences et de turbulences, parfois violentes, c'est ce dimanche 7 mai qui va nous donner la clé décisive, pour confirmer notre volonté de démocratie. Les affrontements ne sont pas le moyen d'assurer le fameux slogan du "vivre ensemble".  C'est à chacun·e de nous de contribuer désormais et d'utiliser son droit, son devoir = le vote.

Ce blog est resté longtemps muet, comme un reflet de la vie locale - hélas. Donnant des indications qui pouvaient être utiles à des citoyen·nes de gauche, il ne voulait pas s'instaurer en maître à penser.
Mais sa vie réelle apparaît dans les "statistiques" : jamais un jour sans vous ! Il doit être apprécié puisque de nombreux internautes viennent régulièrement le consulter. Son fond d'archives reste comme une mémoire pratique, après plus de 10 ans, comme un point fixe qui permet de retrouver des prises de positions, des événements locaux, d'anciennes campagnes électorales. Dans le même temps, de nombreux blogs politiques se sont créés puis éteints - souvent pour qu'on ne retrouve pas les vieilles promesses oubliées...

Depuis septembre 2006, finalement, une certaine fidélité retrouve ses origines : l'appel que nous lançons aujourd'hui s'appuie à la fois sur l'expérience, la constance et sur un espoir de renouveau.
Notre espoir en 2006 était que la France soit enfin représentée par une femme, et une femme de qualité, et une femme de gauche. Comme elle, nous avons dû accepter la déception - inutile de refaire l'Histoire. Mais comme elle aussi, nous avons individuellement essayé de suivre le chemin qu'elle nous avait proposé, dans le respect des autres et de nos idées.

En ce mois de mai 2017, se noue enfin le choix décisif : non plus entre la droite et la gauche traditionnelles - mais entre le pire et le meilleur possible, qu'on appelle République, démocratie. Sur des électorats désorientés plane l'ombre que notre pays essaie de chasser, ressemblant à celle qui vit notre pays dans la collaboration avec le fascisme. Chaque dirigeant - droite ou gauche traditionnelles - a montré son désarroi ; y compris parmi les élus que nous avions choisis ces dernières années.

Mais à Maurepas, ce n'est pas qu'une question abstraite, de principe. Nous n'allons pas nous couvrir de ridicule en utilisant l'injure - comme tant d'autres le font sur les réseaux sociaux. Non : notre maire n'est pas un fasciste. Mais son environnement et son silence nous font souvent redouter le pire. L'électorat de Fillon, MLP, Dupont-Aignan et Poisson au 1er tour du 23 avril pèse tout de même 39 % ! Et si le FN ne se déclarait jamais au grand jour dans notre ville, ses électeurs osent de plus en plus affirmer leur "conviction"- sans doute encouragés par le bravache député dont nous n'avons pu empêcher la réélection en 2014, à la suite de l'indigne Mme Boutin. (Tout cela comme "chrétiens"...)

des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es

des élu·es cohérent·es

L'espoir reste pour celles et ceux qui ne se résignent pas. Ne nous résignons pas au pire.
Dans tous les partis - droite et gauche - peut se former une majorité qui s'oppose, avec un bulletin de VOTE pour EM (Emmanuel Macron, pas forcément "En Marche!"). Déjà près de 28% ont choisi clairement des candidats de gauche, et lui-même a recueilli sur son nom plus de 30% des suffrages maurepasiens.
On peut raisonnablement penser que sur les 20% d'abstentionnistes du premier tour, une partie attendait le 2nd tour pour se décider (c'est là aussi une tradition électorale !)

Encore 3 jours pour réfléchir. Vous trouverez ici demain quelques éléments d'information pour y contribuer.
Ce soir, nous aurons LE fameux débat d'entre-deux-tours - avec l'espoir que la rouerie ne l'emporte pas sur la volonté de la jeunesse. "Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années" : c'est bien d'oser !

À demain !

espoIr pour la planète

espoIr pour la planète

Repost 0
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 23:04

pour trouver un bureau de vote, au 2nd tour des primaires citoyennes,
ce dimanche 29 janvier :
https://ouvoter.lesprimairescitoyennes.fr/

Repost 0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 11:58

c'est à Paris que se réunira en fin d'année 2015 une grande conférence mondiale sur le climat. Nous savons que Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, fait avancer la politique française pour que notre pays progresse, et entraîne d'autres États de l''Union européenne et du monde.

une année importante s'ouvre devant nous
Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 22:57

Vite, c'est la fin de campagne. Un seul tour, un seul jour : dimanche 25 mai, de 8h à 20h. Pour ceux qui attendent le 2nd tour pour mieux comprendre quelle liste choisir... eh bien non : c'est parmi 31 listes qu'il faudra se décider dimanche !

L'enjeu est extraordinairement démocratique : choisir une liste, ce peut être le moyen de changer enfin la majoriité qui domine l'Union européenne depuis 1995, fin de la présidence de Jacques Delors.

Pour une majorité de gauche, c'est la liste menée par Pervenche Berès, euro-députée exemplaire, qui permettra de contribuer à la désignation de Martin Schulz, avec les gauches socialistes dans les 28 états ! Une première...

Et c'est une femme qui mène cette liste, une féministe, qui a suivi de près l'élaboration d'un programme pour les droits des femmes : Pervenche Berès qui se bat au Paarlement depuis 20 ans pour pour une Europe sociale, qui fera progresser l'égalité entre les femmes et les hommes, Dans une majorité de gauche, cette fois

une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
une élection originale et démocratique
Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 16:52
retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe

Quand on rencontre des Maurepasiennes depuis ces quelques semaines, on entend des souvenirs, revenant spontanément, avec des regrets. Qui explique ces élections européennes, pourtant si importantes ? On ne peut se résoudre à l'abstention prévue!

Cela illustre les récentes municipales : des réunions de campagne ont fait écho à des souhaits d'une vie locale plus citoyenne, et au constat que certaines associations locales avaient complètement disparu au fil des années. Voilà tout ce qui devrait nourrir aujourd'hui des réunions de débat - elles aussi disparues.

Il faut remonter loin dans les archives du "guide de la ville" édité à chaque rentrée scolaire, lors du Forum des associations, pour retrouver celles qui organisaient des expositions pédagogiques sur des sujets locaux ou des problèmes nationaux, qui proposaient des débats citoyens, des cafés-débats.

Dès le début de Maurepas, les plus anciens habitant-e-s se souviendront d'une exposition présentée dans le local bien placé en plein centre-ville, prêté par Jacques Riboud : en juin 1972 la toute récente section locale de l'UFCS (Union féminine ciivque et sociale) partageait le résultat de plusieurs mois du travail de ses bénévoles. Ainsi les nouveaux habitants découvraient-ils leur commune toute neuve, et encore inachevée, Maurepas : ses administrations, ses équipements, ses écoles, ses commerces, les projets, ainsi que la future Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines (la loi Boscher qui la créait).

L'UFCS avait lancé des équipes qui continuèrent sur plusieurs thèmes : le logement, la santé, les médias, par exemple. Mais aussi la défense et l'iinformation des consommateurs, autant sur les prix que sur les additifs alimentaires ou les chauffe-eau de nos maisons ; mais aussi des permanences hebdomadaires et des relations utiles avec les commerçants locaux : Consomm'action, club actif, a laissé un tel souvenir que le nom a été utilisé par d'autres depuis...

Aujourd'hui c'est le côté civique que beaucoup rappellent avec regret : association pluraliste, indépendante des partis politiques, l'UFCS était un mouvement d'éducation populaire, avec une pédagogie originale aussi bien à domiicile dans les quartiers que dans les locaux sociaux.
Cela lui permettait de faire une information à tous les publics : chaque campagne électorale était précédée de réunions, d'exposition de panneaux, de tracts à relire et conserver. Ainsi les électeurs/électrices découvraient-ils les enjeux de leur prochain vote : à quoi sert le président de la République, ou notre conseiller général, etc. ; comment ils sont élu-e-s. Plusieurs élues municipales ont suivi des formations à l'époque où l'on ne parlait pas encore de parité (si, à l'UFCS...).

Les modes de vie ont changé, et le bénévolat se consacre plus aux activités individuelles de loisirs. Pour ceux qui rechercheraient des souvenirs, s'ils ne les ont dans leur grenier, ils peuvent aller visiter l'excellent Musée de la Ville de Saint Quentin-en-Yvelines, riche d'objets, de presse locale, et de documentations diverses.

Quant à l'information civique, elle a dû s'arrêter avec la réduction du nombre de bénévoles, et la fusion de l'UFCS au sein de la fédération des Familles rurales.
C'est en 2005 qu'elle avait rassemblé autour du référendum européen.

Aucune autre association n'a pris durablement le relais depuis. Voilà donc un champ d'initiative possible ...

1e élection au suffrage universel-1979

retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe
Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 23:16

Mardi 7 mai, la tête de liste socialiste de l'Île-de-France , était aux Mureaux pour un meeting de campagne des élections européennes. Entourée de deux co-listiers : Guillaume BALAS (2ème) et notre amie yvelinoise Michèle CHRISTOPHOUL (9ème), elle était accueillie par François GARAY, maire DVG des Mureaux, qui lui a demandé de le "convaincre"...

Elle s'est alors adressée à un autre invité, Paulo PISCO, député portugais (élu dans la circonscription Europe). Il avait expliqué la raison de sa venue en France, spécialment pour ce meeting.

" Paulo, tu as été formidable ; et tu as vu, je t’ai fait applaudir et c’était justifié.

Franchement, tu es venu ici apporter le discours le plus chevillé au corps, d’un Européen convaincu. Alors que ton pays est dans une situation incroyable.

Ce M. Barroso - qui préside la Commission depuis dix ans - a orchestré d’abord la chute de ton parti, et ensuite la mise de ton pays sous mandat de la troïka.

Au Parlement européen, un dernier travail important que nous avons voté, c’est le bilan de l’action de cette troïka, notamment dans ton pays.

Et ici, en France, où on nous parle de la rigueur, de l’austérité, de plein de choses épouvantables, tous ceux qui nous parlent de tout ça n’ont aucune idée de ce qu’est la troïka. La troïka, en Grèce : certains maintenant se réjouissent que la Grèce puisse revenir sur les marchés financiers, puisse revenir emprunter sur les marchés financiers. Comme quoi ce serait un signe qu’elle serait guérie – c’est en tout cas l’argument qu’utilise M. Juncker.

Mais comment peut-on dire, au XXIe siècle, sur le continent européen, qu’un pays est guéri quand 30 % de sa population n’a plus accès aux soins de santé ?

Et pourtant, en ayant été victime de cette austérité, de cette situation qui dure encore aujourd’hui, on propose à des jeunes Portugais qui cherchent du travail, d’aller en chercher ailleurs en Europe. Non pas au nom de la mobilité, de la libre circulation choisie, mais au nom de vieux schémas qu’il n’y aurait pas de travail au Portugal, et que donc il faut donc aller le chercher ailleurs en Europe ?

Est-ce que c’est pour ça que le Portugal a adhéré à l’Union européenne ? Est-ce que c’est ça le rêve européen ?

Ça, c’est le bilan de M. Barroso, un de tes compatriotes…

Donc on va t’aider à t’en débarrasser !"

Pervenche Berès une Européenne convaincue
Pervenche Berès une Européenne convaincue
Pervenche Berès une Européenne convaincue
Pervenche Berès une Européenne convaincue
Pervenche Berès une Européenne convaincue
Pervenche Berès une Européenne convaincue
Repost 0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:03
Repost 0
Published by henriette - dans Europe
commenter cet article