Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 23:04

pour trouver un bureau de vote, au 2nd tour des primaires citoyennes,
ce dimanche 29 janvier :
https://ouvoter.lesprimairescitoyennes.fr/

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 10:22

Comment ne pas se réjouir de ce rassemblement de candidats d'un nouveau genre ?
pour la première fois dans les départements, à la différence des écrans TV et photos politiques habituelles, on voit ensemble des femmes et des hommes !

des départementales pour la démocratie

Quant à ceux qui prétendent que cette gauche ne change rien... montrez-leur solennellement que c'est faux. C'est le Président socialiste qui a voulu la parité entre femmes et hommes, l'égalité réelle, une modernisation de la vie politique, grâce à un mode de scrutin original.

Dites autour de vous que c'est un vrai changement, pas une hypothèse .
Dites que ce n'est pas la droite qui l'a fait.
Dites que de nouveaux élu-e-s nous représenteront mieux, nous la société diverse des citoyen-ne-s.

Comprenez que, pour une première élection, il a parfois été difficile de trouver des femmes volontaires pour cette bataille qu'on pressent rude pour la gauche ; mais qu'il faut les encourager dans cette première étape vers le renouvellement.

Elles n'étaient que 6 femmes élues dans les Yvelines, à côté de 33 hommes conseillers généraux sortants. Elles seront 21 - ils seront 21 !

Regardez les affiches de la campagne : ça se voit !

Et... courage les filles !

des départementales pour la démocratie
Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 23:17

C'est à gauche que l'on connaît la réalité de la vie des femmes, à qui est dédié le 8 mars, Journée internationale :


Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du candidat François Hollande, récapitule le bilan du Président qui s'apprête à nous quitter. On s'interroge encore pour comprendre ce qui a poussé les électrices les plus âgées à faire confiance à Sarkozy en 2007 : tout au long du XXe siècle, c'est la gauche qui a permis l'avancée des droits des femmes - même quand elle a donné à des ministres de droite la majorité qui manquait dans leur camp (contraception, IVG).

Comment la génération qui en a bénéficié a-t-elle pu oublier à ce point ?

-----

Repost 0
Published by henriette - dans égalité réelle
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 08:52

Yvette Roudy, ancienne "Ministre des droits de la femme" de François Mitterrand, après avoir toujours fidèlement soutenu la candidature de Ségolène Royal, a décidé de voter dimanche prochain pour François Hollande, au nom des droits des femmes.

Yvette-Roudy--c--NO.jpg

ouvrir-guil.jpg

Parce que des deux candidats restant en lice il est le seul qui ait donné de véritables preuves de son attachement aux droits des femmes, en pesant de tout son poids pour augmenter la représentativité des femmes à l’Assemblée Nationale lors des dernières législatives.

Parce qu’il a répondu favorablement aux questions que lui a posées, par lettre, l’Assemblée des femmes. Parce qu’il a reçu une délégation de l’Assemblée des Femmes et s’est plus précisément engagé à cette occasion de recréer un Ministère des droits des femmes à part entière.

Pour les droits des femmes il est le meilleur des deux, et lui seul l’a démontré par la preuve. Je peux en témoigner".

Yvette Roudy
Ancienne Ministre des droits des femmes de François Mitterrand
Présidente de l’Assemblée des Femmes  (Association nationale crée en 1992)

 

C'est au Congrès du Mans, le 20 novembre 2005, que François Hollande avait pris avec éclat l'engagement de présenter autant de candidatures de femmes que d'hommes aux législatives de 2007 - ce qui a  permis au groupe socialiste de l'Assemblée nationale aujourd'hui de compter le plus fort % de députéEs : 25,82 % (47/182). Parité des candidatures n'assurant pas la parité des élues. Mais il est vrai que la parité dépend surtout de la volonté déterminée de la direction du PS, à chaque préparation de candidatures !

 

------

 

 

 

 

Repost 0
Published by henriette - dans égalité réelle
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 09:04

Le président du Conseil général des Yvelines a siégé devant son assemblée, "renouvelée" par les dernières élections cantonales. Le département a donc 39 conseillers généraux, comme auparavant ; 35 hommes et 4 femmes, comme auparavant. Et 28 de droite, comme auparavant. Il a donc tout lieu d'être satisfait,  même si l'UMP s'est fait piquer 4 sièges par la droite "dissidente", et un par les écolos.

C'est donc un discours satisfait qu'il a prononcé le 31 mars après son élection comme président, le candidat socialiste n'ayant obtenu que les 11 voix de gauche ; tiens, où sont passés les "dissidents" ?

 

Satisfaction teintée d'un peu de regret : l'abstention a été maximum : 60.9 %, au delà de la moyenne nationale. Son explication est simple : le Conseil général et ses élus sont méconnus. Injustement bien sûr.

L'explication est superficielle : depuis 20 ans, notre assemblée départementale est de celles dont on a le plus parlé, dans la France entière. Grâce à des présidents "exemplaires" : Paul-Louis Tenaillon (avec 72 co-prévenus !) et Pierre Bédier (encore inéligible jusqu'en 2015). Mais on a changé de style en 2009.

Autre genre de publicité, l'an dernier, à l'ocasion de la Journée des femmes, l'association La Barbe! est venue spécialement à Versailles, pour féliciter la Commission permanente d'avoir su résister à la parité : 11 vice-présidents autour du Président Schmitz. Lequel avait fait chasser brutalement ces impertinentes : "Mardi-Gras est fini !" Il est vrai qu'il n'avait pas cherché à les écouter.

Un an plus tard, on aurait pu imaginer que la leçon avait tout de même été entendue. Et on attendait de découvrir le nouvel exécutif départemental un peu teinté de mixité, tant la Droite a dû retenir les objurgations de son Président.

CG 78-2011

Belle photo de famille ! mais pas de photo de l'Exécutif seul, tout en cravates...

Oui, oui : ELLES sont quatre malheureuses, soigneusement espacées au deuxième rang derrière les chefs. Galanterie versaillaise ou souci de les rendre plus visibles ? Disséminées au milieu de leurs collègues, on les aurait un peu manquées dans l'image. L'honneur est sauf...

Mais le sens du pouvoir politique est bien clair : même l'ancien(sic) ministre Mme Boutin a perdu sa place, et la seule femme dans les 24 membres de la Commission permanente est une socialiste, Jeanine Mary, présentée par la Gauche.

 

Si l'image est évidente, les mots ont peut-être exprimé un souci d'égalité ? La facilité de recherche d'un ordi aide au jeu. Dans la déclaration solennelle d'inauguration, combien d'occurrences du mot "femme" ?

Réponse : "Reader a terminé la recherche dans le document. Aucun résultat"

 

Dommage que M. le Président Schmitz ait oublié ses origines : sa propre mère Mme Christiane Schmitz, alors responsable locale de l'Union féminine civique et sociale, n'est plus là pour lui rappeler l'égalité femmes/hommes !

Mais un de ses thuriféraires a peut-être donné lla bonne analyse en fin d'un article louangeur pour le "gentleman-président" ? Il aurait déjà payé d'un siège de sénateur les lois sur la parité !

-----

Repost 0
Published by henriette - dans égalité réelle
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 18:45

Tentative d'intrusion ce matin au Conseil général des Yvelines. L'association La Barbe a essayé de manifester son admiration habituelle pour les instances où siègent majoritairement des hommes.
Accueillies par les statues de De Gaulle et Mac Mahon, dans le damas rouge et sous les lustres du pouvoir, les Barbues ont voulu - comme elles l'ont déjà fait dans d'autres lieux solennels - souligner le nombre si faible de femmes élues pour gérer notre département : sur un total de 39 élus, 4 (quatre), auprès de 35 hommes !

Avec l'ironie qui la caractérise, l'association voulait expliquer le sens de son action.

titre tract


Félicitant "Messieurs les Conseillers",
Alain, Jean-Louis, Jean-François, Jean-Louis, Pierre, Michel,Olivier, François, Joël, Bertrand,
Philippe, Pierre, Ghislain, Jean-Michel, Alexandre, Didier, Olivier, Pierre, Daniel, Joël, Hervé,
Jean-François, Hughes, Jacques, Maurice, André, Yannick, Philippe, Jean-Marie, Serge, Michel,
Yves, Michel, Claude et Ismaïla,

La Barbe remarque que la Commission permanente, exécutif de l'assemblée départementale a su éviter d'inclure des femmes : 12 membres, 12 hommes !

"Vous êtes les gardiens de l'ordre naturel des choses."   Phrase particulièrement adaptée à notre département !
Quant à la réforme des collectivités territoriales, elle irait dans le même sens, en faisant reculer la parité  actuelle dans les conseils régionaux.

Mais ce discours savoureux, les élus yvelinois n'en ont rien su.
Ce matin, le Président Alain Schmitz (UMP) considérant le danger pour la démocratie, a immédiatement appelé la sécurité et fait expulser manu militari les audacieuses : une seule photo a pu être prise. Les jeunes femmes ont été empoignées énergiquement sans qu'on leur ait simplement demandé le sens de leur démarche.
Il s'est contenté d'expliquer que  "mardi gras est fini !"

La Barbe-CG 78-19.2.10


L'association La Barbe commence à être connue. Ses interventions basées sur l'humour renouvellent l'action féministe. Généralement, ces messieurs brocardés finissent par en sourire, même jaune.
On peut en juger sur le site. Et celle des Yvelines aura bientôt sa video :

 



Monsieur le Président du Conseil général des Yvelines pourra le consulter lui aussi. Et chaque Yvelinois-e
 pourra vérifier que l'ordre est préservé dans l'Hôtel de notre Département.

Et la parité ? Christine était excusée ; dommage. On aurait bien aimé avoir le point de vue de Mme l'ancienne ministre....

barbe-Marianne-310-Fbk

une Marianne barbue à Maurepas

---

Repost 0
Published by henriette - dans égalité réelle
commenter cet article
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 14:11
"La première loi que je ferai déposer sur le bureau de l'Assemblée nationale si je suis élue sera une loi contre les violences faites aux femmes", a-t-elle déclaré à l'occasion d'une visite dans la maison d'accueil de l'association SOS-femmes.

Mme Royal a cité plusieurs fois en exemple la législation espagnole.
"La France devra faire ce que l'Espagne a réussi à faire"
, a-t-elle dit, à la veille de la Journée internationale de l'Onu pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.


Aujourd'hui, le Conseil des ministres examine un projet de loi pour "imposer" la parité dont sa majorité ne veut pas l'application.
Ce texte n'est qu'un faire-semblant : il ne trouve qu'à aggraver les pénalités, mais... il ne s'appliquera pas aux législatives de 2007 ! Il prétend augmenter le % de femmes dans les exécutifs, mais pas pour l'intercommunalité, où est maintenant le vrai pouvoir local.
Enfin il a la bonne idée d'obliger aux candidatures en "couple" pour les élections cantonales : titulaire homme + suppléante femme ; ou l'inverse mais...  cela risque plutôt de favoriser le premier cas que l'inverse. Actuellement le nombre des conseillers généraux masculins représente une masse proche de 90 % : ce n'est pas cette mesure qui va inverser la tendance.

Qu'en pensez-vous ?

Nous avons entendu dimanche Ségolène prononcer une vibrante profession de foi féministe, et nous savons qu'elle passera aux actes dès son élection. Tout cela non seulement pour les femmes, mais surtout pour l'égalité et la démocratie. Aujourd'hui, l'Espagne de Zapatero est exemplaire, moins de 30 ans après la dictature franquiste. À la France de faire aussi bien.
Repost 0
Published by henriette - dans égalité réelle
commenter cet article