Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 10:12

Fini, le projet de croix de Lorraine pour le jeune nouveau maire UMP, il y a deux ou 3 ans.

Aujourd'hui, c'est un arc de triomphe que va mériter notre ville, grâce au maire LR (Les Républicains). Avec trop de modestie, la presse locale ne lui accorde que "du galon" ; c'est pourtant un honneur considérable qui vient d'être accordé à notre élu !
À l'heure de la refondation des vieux partis, après le grand chamboule-tout lancé par EM, voilà que Gérard Larcher lui-même lâche une de ses couronnes : dans sa 10e circnscription des Yvelines, après la rude défaite de J-Frédéric Poisson comme député, c'est sur le frétillement de la jeunesse que compte le 2e personnage de l'État, président du Sénat, pour ranimer son parti LR. Voilà donc Grégory Garestier consacré nouveau président LR de la plus grande circonscription des Yvelines (1/3 de la surface du département, !)

 

 

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas

Inclinons-nous ! De cette nouvelle, espérons que notre maire va tirer de nouveaux pouvoirs et capacités. Par exemple, l'expérience de la piscine de Rambouillet (18 millions d'€) pourrait l'inciter à trouver une solution plus économique pour rouvrir le centre nautique de Maurepas ?
Comme sa vice-présidence de Saint-Quentin-en-Yvelines ne peut que ravigoter la "stratégie commerciale" en centre-ville de Maurepas. Et même, rêvons... si de frôler les sommets gaulistes lui rappelait que la Fête nationale de la France était le 14 juillet ?

En attendant, il fait chaud...

triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
triomphe pour le Maire de Maurepas
Repost 0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 09:12

Loi du 6 juillet 1880 :
"La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle"

Illustration à Maurepas, qui exporte à Élancourt ses festivités, une fois de plus :

affichage en villeaffichage en villeaffichage en ville
affichage en ville

affichage en ville

À force de voir ces panneaux, cette image au dos du magazine municipal, cette date sur les panneaux électroniques, que vont retenir nos enfants, qu'ils soient français ou non ?

Voilà ce qui contredit gravement ce qu'ils apprennent à l'école de la République !
Doivent-ils plutôt croire ce que "communiquent" Les Républicains (LR) quand ils sont élus ?

À se demander si la droite idéologique n'a pas pris à cœur de contester notre calendrier .

On avait déjà le 19 mars, dénié après 44 ans dans notre ville aux anciens combattants (FNACA) maurepasiens, qui ont réellement vécu les guerres coloniales : le jeune maire au nom du chiraquisme préfère le 5 décembre !
Et après de nombreux afforts, il est arrivé en 2 ans à importer une association concurrente : si bien implantée dans la population qu'il a dû l'héberger à la mairie... Et ça s'appelle une "renaissance", comme toutes les premières fois auxquelles il nous a déjà habitués !
L'occasion était belle de pavoiser : sans attendre décembre, une belle matinée de printemps, devant SA mairie, M. Garestier a pu réunir plus de drapeaux que de Maurepasiens intéressés. Mais il y a toujours une presse complaisante pour réaliser un mini-micro-trottoir, et pour donner la parole à un "président" inconnu : "C’est en éduquant les esprits que nous ferons grandir les consciences», insiste Gérard Colliot, président de l’UNC 78, soulignant que «les jeunes citoyens doivent prendre conscience de la fragilité de la paix et de la liberté" Comme il dit ! en oubliant la liberté des associations.

Toujours dans le respect républicain des consciences, on a vu la majorité municipale célébrer les fêtes officielles en oubliant d'inviter (de droit) certain·e·s élu·e·s de son opposition : ce sont pourtant des représentants d'une bonne partie des électeurs de Maurepas. Mais le maire préfère les jeunes enfants des écoles, voire une association de jeunes très marquée à droite. Encore la "formation" ?

Autre célébration en cause, il y a peu : les "50 ans de Maurepas". 1967-2017. Oui "la Ville" rendait hommage à son fondateur utopiste, à ses compagnons bâtisseurs,
Mais pas un mot sur les générations qui ont fait grandir Maurepas avec leurs enfants !
Pourtant ils·elles n'ont pas oublié que Jacques Riboud lui-même venait saluer ceux qui animaient la ville qu'il construisait... Ce 17 juin 2017 ne fut qu'une occasion de barbe-à-papa (miam quand même !) et de com pour 2017 : année importante du bilan d'un demi-mandat électoral, la majorité des élus en bonne place sur l'estrade...

Provoquer des querelles politiciennes, diviser la population pour régner, ce n'est pas la République. Mais que cela ne vous décourage pas d'aller au spectacle pyromusical : le programme est tentant.

Et ne prétendez pas que vous avez piscine...

Vive la République ! Vive la France !

bis repetita placent ?bis repetita placent ?

bis repetita placent ?

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 22:06

Deux programmes, ou au moins deux projets nous sont proposés ce dimanche 7 mai, pour ce 2nd tour de l'élection présidentielle. Une femme et un homme se présentent à nos suffrages : c'est seulement la deuxième finale en mixte sous la Ve République ; mais à la différence de 2007 (Ségolène Royal), la candidate n'est pas de gauche...

La finaliste de 2017 est une femme, qui prétend représenter les Françaises. On ne pourrait que s'en réjouir si sa prestation au dernier débat de mercredi ne donnait pas une si piètre image de femme. Le slogan des opposants à la parité récusait tout autre critère de sélection que la compétence : eh bien on est d'accord.

Pas de femme présidente de la République en 2017, plutôt qu'une incompétente !

Peu de médias se sont penchés sur les deux projets en considérant ce qu'ils pouvaient apporter aux femmes ; pas seulement aux citoyennes françaises, mais à toutes celles qui vivent sur notre sol et qui ne peuvent pas voter. La nuance n'est pas mince : nous avons autour de nous des épouses, compagnes, nièces, amies proches, etc. Un seul projet les oppose à nous Françaises : celui de la candidate d'extrême-droite, qui exclut de facto toutes ces femmes qui n'auront plus les mêmes droits que nous. Chaque fois que son texte écrit "les Françaises/aux Françaises", c'est une menace pour les autres, dans tous les domaines.

On retrouve le détail d'une comparaison Macron/MLP  sur une page RTL qui aborde la parité en politique, l'égalité des salaires, les droits des femmes. Il s'agit d'une lecture minutieuse des textes publiés par les deux candidats, avant le débat. Mais cette comparaison confirme les conclusions des observateurs : le comportement de la candidate à l'oral a révélé que son programme était vide, sans aucune proposition de fond. C'est totalement vérifié pour ce qui concerne les femmes !

Un autre site féministe confirme le refus d'une femme pareille à l'Élysée : c'est sur Les Nouvelles news.

Au-delà du refus, quel est l'intérêt de toutes les femmes qui vivent en France ? Évidemment la défaite totale de cette extrémiste incapable ! de cette femme qui trompe les femmes. Elles ont beaucoup à perdre, en considérant leur vie quotidienne : comment imaginer un retour en arrière sur la pilule, l'IVG, la contraception ? Toutes les lois du dernier quinquennat qui ont amélioré les libertés, assoupli la vie sociale et les rapports familiaux - comment imaginer que tout cela se fasse annuler sous prétexte d'une idéologie la plus réactionnaire ?

Dans une famille qui a intégré une étrangère (européenne ou non), qui a le bonheur d'accueillir une naissance, comment pourront-ils tous continuer de vivre sereinement ? la belle-famille aura-t-elle le droit de venir de son pays pour visiter le bébé ? Ce que la République n'offre déjà pas si facilement aux immigrés (même légaux), une présidente et un gouvernement d'extrême-droite, dans leur logique, en priveraient aussi nombre de familles françaises. Est-ce pensable ?

En France les femmes sont 52.6% de l'électorat.  À part un petit noyau d'électrices dupées par la candidate, les Françaises à elles seules feraient une majorité, majorité CONTRE un projet qui les menace. Bien entendu les hommes de bon sens augmenteront ce pourcentage.
Il faut donc - pour la sauvegarde de nos droits et libertés, dans le cadre de l'Union européenne qui les protège - que le maximum de bulletins de vote se portent sur Emmanuel Macron. Pas seulement contre le programme hostile aux femmes : celui du candidat républicain et démocrate est féministe. Et le vote massif ne peut passer par une réticence, un vote blanc, une abstention.

Il faut un écart imposant au 2nd tour dimanche soir : MLP doit comprendre la force de notre refus ; et cela permettra de réduire son poids ensuite aux législatives, de réduire le nombre de ses députés opposés à une vie sociale moderne.

POUR, pas seulement contre !POUR, pas seulement contre !

POUR, pas seulement contre !

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 09:43

Une nouvelle fiction est née dans les medias en 2011 : toutes les hypothèses sont échafaudées pour la présidentielle de l'an prochain, et toutes aboutissent à la défaite de Sarkozy.

Bon peuple, réjouissons-noius, c'est gagné !...

 

La réalité valant mieux que la fiction, attendons pour voir. Ou plutôt, continuons de militer, pour une vraie victoire de la gauche. Car ça ne tombera pas tout cuit....

Tous les commentateurs notent qu'en France, comme ailleurs, la révolution tunisienne provoque la même émotion : nous ne sommes pas en dictature, mais nous avons envie d'un vrai changement. Une partie de la "classe politique" a pris ses habitudes dans notre décor, et ne pense même pas que nous avons envie d'un changement de papier peint, de rythme, de discours. La méfiance croissante est le pire signe d'un danger civique, et la contagion menace même ceux qui le méritent le moins.

Novation à gauche, les primaires annoncées et préparées par le PS, n'ont pas l'air de convaincre ses partenaires, comme si chacun pouvait à sa guise présenter sa candidature présidentielle. Si nous arrivons à une dizaine de candidats de gauche, sous prétexte que n'importe qui peut battre le président UMP sortant, les lamentations du 21 avril 2002 n'auront servi à rien. Non plus les anathèmes contre les sondages : ils sont aussi fous qu'à l'élection précédente, et tout le monde fait semblant de les croire !

Peut-on aussi faire croire que n'importe qui peut devenir Président-e de la République française ?

 

Les choix des électeurs ont besoin d'être éclairés, et pour l'instant ce sont les médias qui font leur choix, pour nous imposer la méthode Coué des communicants, pour nous enfumer avec la petite lampe magique d'Aladin.

 

Premier chapitre - comment vont se dérouler les primaires :

Pour l'instant c'est déjà une première étape démocratique, à laquelle est invité-e chaque citoyen-ne de gauche en France.

Certains s'étonnent qu'il y ait deux tours, les 9 et 16 octobre. C'est pourtant une nécessité pour que le candidat soit désigné de la façon la plus démocratique, parmi plusieurs : en 2006 un 2nd tour était également prévu.

Mais un tour avait suffi puisque Ségolène Royal, le 16 novembre, avait obtenu une majorité de 60,65 % des voix des militants socialistes (DSK : 20,69 %, Fabius : 18,66 %) ; et cela semble déjà oublié.

(à suivre)

---------

Repost 0
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 19:01
extraits d'articles de presse, sous le titre Les Yvelines royalistes
Score sans appel pour Ségolène Royal dans les Yvelines.
(...)  le même article est publié dans Le Courrier de Mantes (du même groupe Ouest-France)


Enfin, parmi "les réactions" :
Georges Mougeot, maire (DVG) de Maurepas, soutien de Ségolène Royal :
"Cette élection a fait naître un grand espoir pour la gauche et le pays. Elle signifie la mort des "éléphants" du PS que je ne pleurerai pas. Les Yvelines se sont nettement prononcées pour Ségolène Royal d'une manière significative."

Mehdi Benhabri, membre de la coordination départementale de "Désirs d'avenir" :
"Ségolène Royal a démontré sa capacité à rassembler les socialistes. Elle mobilise de manière extarordinaire. Cette victoire, c'est la victoire de tous les socialistes. Sur les Yvelines, c'est une belle et nette victoire de Ségolène Royal. L'enjeu, maintenant, c'est l'union des socialistes, de la gauche et des Français dans un même désir d'avenir."
Repost 0
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 00:02





    à Melle (Deux-Sèvres),
    le 17 novembre,

    Ségolène Royal
    s'engage pour 2007 :





Repost 0
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 10:37
L'annonce sur ce blog d'événements associatifs n'est pas une façon de récupérer des associations vers le politique.
Au contraire, celles et ceux qui s'intéressent à la politique et à notre candidate Ségolène en venant sur notre blog, peuvent y trouver des débats citoyens proposés par des associations pluralistes. Notre présentation n'engage en rien ces associations, totalement indépendantes.
Mais Désirs d'avenir apprécie que des débats publics nourrissent la réflexion de tous. Merci de nous signaler (en commentaire) ceux qui nous échapperaient, dans le canton par exemple.
Cette riche semaine, deux débats se succèdent à Maurepas. À ne pas manquer.

-------------------
Repost 0
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 14:49
L'étape est franchie ! Les résultats sont bien là dans les Yvelines : 57,51 % des voix socialistes se sont portées sur la candidature de Ségolène Royal (DSK : 28,11 %, L.Fabius : 14,38 %).
Notre fédération a ainsi, comme la majorité des militants de toutes les fédérations socialistes, contribué - dès le premier tour - à l'investiture de notre candidate à l'élection présidentielle de 2007 (22 avril & 6 mai).

Rappel des chiffres nationaux, donnés par tous les médias :
Ségolène : 60,70 %, DSK : 20,57 %, Fabius : 18,73 %


Dans la section de Maurepas-Coignières, les résultats sont plus serrés : Dominique Strauss-Kahn obtient 30,86 %, et Laurent Fabius 22,22 %. La majorité est donc de 46,91 %. Nous avons ainsi bien conscience que toute la section sera rassemblée, comme le PS,  pour faire la campagne qui nous mènera à la victoire contre la droite, au printemps prochain.
Repost 0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 10:06
    Derniers jours avant le vote des socialistes, jeudi, pour désigner leur candidat-e ! Plus de 200 000 militants sont appelés à désigner celui ou celle d'entre eux qui aura l'honneur de solliciter les suffrages des Français. Il ne s'agit pas de grands mots vides : le rôle du Président de la République est tel aujourd'hui (enfin, aujourd'hui... il mérite d'être revalorisé) que la procédure doit être solennelle.

    Et pour la première fois, la procédure devient vraiment démocratique : jamais ceux qui vont proposer une  telle candidature n'avaient été aussi nombreux. On est loin de l'auto-désignation de Charles de Gaulle en 1965 ; et sa légitimité reposait aussi sans doute sur celle que lui avait donnée l'Histoire. Mais en 2007 la démocratie sera au rendez-vous des électeurs : les socialistes, plus nombreux que jamais sous la Ve République, leur présenteront le/la meilleur-e d'entre eux pour cette élection. Et comme la démocratie fait des petits, voilà que 63 % des Français pensent que l'UMP devrait choisir son candidat selon des modalités comparables à celles du PS (sondage LH2 pour Libération)

    "Je ne veux pas d’un parti de supporteurs, de porteurs de pancartes ou de lanceurs de confettis" a dit François HOLLANDE. C'est ce que devient l'UMP, lointaine descendante des gaullistes, et qui s'apprête à soutenir son autoritaire président candidat auto-désigné ; les militants auront tout de même le droit de ... hiérarchiser les orientations de leur programme, pensées et validées par leurs instances dirigeantes.

    Et si l'UMP a UNE autre candidate - bien que LE ministre de la Défense -, il est malheureux qu'elle trouve seulement à dénigrer une autre femme :  ""Mme Royal confond l’Europe de la défense avec SOS dépannage." a dit Michèle Alliot-Marie, après les propos de Ségolène sur le second porte-avions français (AFP, 08.11.2006). Aïe, et le Clemenceau, c'était quoi ??

Repost 0
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 11:28

le dernier grand débat participatif
dans notre région
avec Ségolène elle-même :



prochain rendez-vous : à Paris lundi 13 novembre à 20h
au Gymnase Japy - 2 r Japy (11e) - métro Voltaire

Mehdi, Serge, Françoise, Pierre, Zita, Laurent, Marc, Anne-Cécile, Jean-François, Pierrette, Bérénice, Laurent, Arnaud, Martine, Mohamed, Jacqueline, Francis, Danielle, Bernard, Claude, Yvette, Haci...

invitent les socialistes qui voteront le 16 novembre
pour Ségolène Royal
à venir la soutenir dans ce grand rassemblement d'Ile-de-France !

Repost 0