Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 16:13

La date du premier tour des élections municipales approche, et le canton de Maurepas, qui a changé de frontières, va choisir deux conseiller-e-s départemental-e, en binôme. Les campagnes électorales dans les médias laissent mal voir les vrais enjeux, et anticipent un peu trop les résultats en politique nationale.

Pourtant, à voir les candidat-e-s des Yvelines, les arguments de gauche sont tous cohérents. On peut les rappeler, sous forme de memento :

- La force de cette élection est la démocratie : loi de gauche, la parité va permettre l'élection de 21 femmes et 21 hommes. Du jamais vu, qui permettra enfin une représentation citoyenne plus juste de la population. Ce scrutin nouveau est révolutionnaire, unique en France.

- La représentation par chaque conseiller-e départemental-e sera enfin plus juste, lui donnant une voix plus équilibrée dans les votes à Versailles. Le canton de Maurepas (aujourd'hui 71 756 habitants, au lieu de 71 756) n'a guère changé, mais celui de Viroflay dont la voix pesait moins de 16 000 h, en représentera environ 4 fois plus dans les futurs votes. Inégalité et injustice enfin réduites !

- Ces votes au Conseil départemental (et non plus "général", c'est plus clair) représentent des décisions et des choix qui nous concernent tou-te-s dans notre vie quotidienne, sans que nous nous en apercevions. Nous devons être vigilant-e-s dans l'élection puis l'action des 42 conseillèr-e-s. La majorité de droite des Yvelines ne pourra être changée, mais la Gauche doit faire contrepoids !

- La Droite fait semblant de ne pas connaître les "compétences" de cette nouvelle assemblée. C'est pour nous laisser dans l'ignorance des choix qu'elle fera. Pourtant on sait déjà ce qu'elle ne faisait pas, et elle n'en fera pas plus.

- Action sociale dans l'aide aux plus démunis, aide à l'enfance et à la jeunesse en difficulté, politique de santé publique, action culturelle pour tous, financement des collèges (y compris transports et cantine), des pompiers, choix pour le logement social, choix des équipements de transports... Très souvent l'action sociale de votre commune dépend en fait du département. Voilà des financements à prévoir, avec des investissements importants. C'est ainsi par exemple que le CG des Yvelines a refusé par exemple le prolongement de l'A12, nous condamnant aux embouteillages. (Yves Vandewalle a pesé lourd dans le débat public de 2006, avec ses populations privilégiées).

- Les poids politiques les plus réactionnaires influencent la politique de santé dans notre département : Boutin, Poisson, Myard, etc se sont illustrés dans les médias. De sorte que les politiques de planning familial ne doivent jamais les contrarier : difficile de trouver des centres d'IVG dans les délais, grâce à cette influence ! Inutile de rappeler "la manif pour tous" de triste mémoire, si bien implantée chez nous... Même les élus plus jeunes en se portant candidats cautionnent ces choix : Garestier élu maire à Maurepas en a déjà donné des preuves.

- Le conservatisme de la majorité des Yvelines se traduit dans les chiffres : 3e département le plus riche de France, 98e pour les investissements - pour ne pas peser sur les impôts des plus grandes fortunes installées chez nous. Une véritable honte d'égoïsme politique, au nom d'une gestion en "bon père de famille" : aucun emprunt d'investissement !

- Pour finir en résumant : dans la France entière, nous sommes connus pour notre Conseil général et les "difficultés" judiciaires de son président, Conseil qui l'a laissé manœuvrer après condamnations, en le réélisant président. Sans vergogne. Voilà comment nous sommes représentés, sans que les élus de droite en paraissent troublés dans leur pudeur morale.
Comment s'abstenir quand le vote des citoyen-ne-s devrait condamner de tels élus ?

D - 2 : memento pour voter dimanche
D - 2 : memento pour voter dimanche
D - 2 : memento pour voter dimanche

Bien sûr il ne faut pas s'abstenir dimanche, car le premier tour est essentiel !
Face à une droite en désordre, quand la candidate extrême finit un débat sans avoir pu utiliser tout son temps de parole - faute de savoir quoi dire... Nous devons permettre à Christine Mercier et Ismaîla Wane d'arriver au second tour le 29 mars, pour apporter leur expérience de gauche au Conseil départemental : question de solidarité et d'efficacité !

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 07:27
une bonne lecture hebdomadaire, et qui peut donner envie d'en savoir plus :

une bonne lecture hebdomadaire, et qui peut donner envie d'en savoir plus :

"Du jamais vu dans l'histoire de la Ve République, et pas seulement pour l'éventuelle percée de l'extrême-droite. Côté sensation inédite, l'électeur est gâté : les 22 et 29 mars, il va devoir voter non pour un candidat ou une candidate, mais pour un couple. "Un homme et une femme" - de quoi se faire un film. Ce n'est plus un scrutin uninominal à deux tours, mais binominal."

C'est une façon de présenter les choses ; il n'y a pas si longtemps, Le Canard enchaîné, journal satirique était aussi macho que la vie politique française. (Heureusement, il a changé plus vite qu'elle !)

Mais il est aujourd'hui un des rares médias qui ont souligné la nouveauté de ces élections départementales dans nos cantons. D'autres prétendent même que personne ne va comprendre qu'elles aient changé de nom !
Un peu fort, quand personne ne comprenait qu'une élection "cantonale" désignait un élu au Conseil "général". Désormais, c'est simple et clair : il s'agit du département - plus facile à distinguer du Conseil régional.

Et cette réforme, c'est toujours la Gauche qui l'a voulue et fait voter : la parité femme-homme sera assurée au département dès le soir des résultats. 42 conseillers départementaux/cantons des Yvelines à Versailles : 21 femmes + 21 hommes ! Une vraie révolution, que la droite ne met pas tellement en avant...
Et aux mauvais coucheurs qui iraient se lamenter sur le nombre en augmentation, une remarque évidente : il n'y avait QUE 39 élus/cantons auparavant, oui, mais complètement déséquilibrés. Dans les Yvelines, la population avait évolué, avec de nouveaux habitants depuis 30 ans, nous le  savons bien dans notre secteur dynamique. Le précédent découpage ne s'était pas trop soucié non plus de justice électorale : le préfet lui-même signalait la différence entre les cantons de Viroflay (15.905 habitants) et Montigny (61.303 h).

De sorte que les élus n'avaient pas le même poids : Olivier Lebrun (UMP) à Viroflay participait aux décisions du Conseil général avec une voix, autant que François Deligné (PS) à Montigny. Si le plus grand nombre des 39 conseillers généraux représentait chacun-e une moyenne de 30/40 000 habitants, notre canton de Maurepas en avait près de 56.000, avec une seule voix aussi pour Ismaïla Wane (PS). Deux poids, deux mesures ; démocratie injuste.

Le nouveau canton de Maurepas a complètement changé, avec une population ajoutée au sud-est du département, dans la vallée de Chevreuse. Canton au profil moins homogène qu'auparavant, entre agglomération urbaine de SQY, et vallée de Chevreuse à la population plus traditionnelle et conservatrice. Il n'est pas affligé d'inégalités aussi profondes que le département lui-même, mais ses deux élu-e-s voteront en connaissance de cause, en connaissance du terrain : malgré les chiffres que présente la com de Pierre Bédier, les moyennes de statistiques ne font pas la réalité, que les candidats socialistes connaissent bien.

présentation de la carte des cantons par le Préfet des Yvelines

Christine Mercier, 1e Adjointe au maire de Magny-les-Hameaux, et Ismaïla Wane, Conseiller général sortant (Maurepas)

Christine Mercier, 1e Adjointe au maire de Magny-les-Hameaux, et Ismaïla Wane, Conseiller général sortant (Maurepas)

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 10:22

Comment ne pas se réjouir de ce rassemblement de candidats d'un nouveau genre ?
pour la première fois dans les départements, à la différence des écrans TV et photos politiques habituelles, on voit ensemble des femmes et des hommes !

des départementales pour la démocratie

Quant à ceux qui prétendent que cette gauche ne change rien... montrez-leur solennellement que c'est faux. C'est le Président socialiste qui a voulu la parité entre femmes et hommes, l'égalité réelle, une modernisation de la vie politique, grâce à un mode de scrutin original.

Dites autour de vous que c'est un vrai changement, pas une hypothèse .
Dites que ce n'est pas la droite qui l'a fait.
Dites que de nouveaux élu-e-s nous représenteront mieux, nous la société diverse des citoyen-ne-s.

Comprenez que, pour une première élection, il a parfois été difficile de trouver des femmes volontaires pour cette bataille qu'on pressent rude pour la gauche ; mais qu'il faut les encourager dans cette première étape vers le renouvellement.

Elles n'étaient que 6 femmes élues dans les Yvelines, à côté de 33 hommes conseillers généraux sortants. Elles seront 21 - ils seront 21 !

Regardez les affiches de la campagne : ça se voit !

Et... courage les filles !

des départementales pour la démocratie
Repost 0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 14:34
conférence de presse de présentation des candidat-e-s

conférence de presse de présentation des candidat-e-s

Repost 0