Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 10:27

Les plus grands rassemblements dans Paris venaient généralement d'événements heureux - organisés ou spontanés. On parle de la Libération en 1944, mais on a déjà oublié ces fêtes que furent le bicentenaire de la Révolution en 1989, ou les Champs-Élysées en moisson (1990). On ne faisait pas de compèt sur le nombre des foules rassemblées, sinon pour le succès de la fête. L'élan qui a rassemblé autour du bus (yvelinois) de l'équipe de foot black-blanc-beur en 1998 reste aussi un souvenir de référence.

deuil en "fête"
deuil en "fête"
deuil en "fête"
deuil en "fête"

Ce 11 janvier a été tout autre. Les millions de personnes, qu'on a du mal à évaluer aujourd'hui, s'étaient spontanément déplacées. C'est à la fois le deuil qui les motivait, après 17 morts dans la capitae, en 3 jours : mais aussi une volonté commune d'être ensemble, un refus partagé de voir attaquer la République, la liberté d'expresseion, les libertés tout court.

Bien sûr les images de Cabu, Wolinski et tous leurs camarades font partie de la culture de plusieurs générations - mais sans pourtant que leurs idées emportent l'adhésion générale. (Ah ces machos !) ; mais c'est la liberté de leurs crayons qu'onest allé proclamer partout.
Question de principe encore, l'exécution insupportable de citoyens au service du public à Montrouge. Question de principe toujours, les otages victimes à la porte de Vincennes parce qu'elles étaient juives.
Malgré tous les discours "déclinistes", pessimistes entendus depuis des mois, c'est tout le peuple qui est parti ces derniers jours, répétant sa volonté de "vivre ensemble", chacun se prétendant symboliquement "Charlie".

Les trains étaient pleins, au départ de nos gares ! et les groupes partis ensemble, les familles, se sont souvent dispersées dans la foule... Difficile de communiquer, d'envoyer des photos, car les réseaux aussi étaient embouteillés.

Comment ne pas souligner que cette volonté commune d'être ensemble relevait de la bravitude. Tout le monde était conscient des risques dans cette période, dans cette foule. Mais toutes et tous sont partis quand même. Toutes et tous confortés par le soutien mondial qu'a représenté la venue de chefs d'États, par la confiance qu'ils ont faite à notre Président, à notre gouvernement, à la France, pour limiter les risques.

Une fois de plus nous avons la preuve que ce n'est pas la peur, l'insécurité qui gouvernent les citoyens de ce pays. Toutes les précautions possibles ont été prises, et on peut remercier tous ceux qui y ont contribué.
Mais toute vie citoyenne n'a pas été ANNULÉE ; car les citoyen-ne-s ne l'ont pas voulu.
Vive la République !
et continuons à vivre ensemble... Ce n'est pas si simple.

merci Dominique, Stéphany, Anna !
merci Dominique, Stéphany, Anna !
merci Dominique, Stéphany, Anna !

merci Dominique, Stéphany, Anna !

http://tvanouvelles.ca/video/3982848523001/60-dirigeants-a-la-laquomarche-republicaineraquo-explications-12h/

Repost 0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 10:52
unité nationale nous sommes Charlie à Maurepas
unité nationale nous sommes Charlie à Maurepas

comment participer au deuil national dans notre ville ?

Les panneaux municipaux souhaitant une bonne année 2015 sont maintenant corrigés d'un bandeau : annulation de la cérémonie des vœux, prévue demain vendredi à 19h. Guettons les panneaux électroniques qui pourraient l'annoncer plus largement d'ici demain.

Comme dans toutes les administrations publiques, le personnel municipal a participé à une minute de silence dans la mairie, ce jeudi à midi.

Il est triste que le site municipal soit justement en maintenance ; il rouvrira demain vendredi... à 19 heures aussi. Il est dommage que seule la sécurité soit invoquée, alors que dans toutes les villes de France, les habitants ont bravé la peur pour se rassembler sur des places, dans la rue. Juste réunis ensemble, quelques minutes, pour montrer l'unité du peuple de France contre la barbarie.

Rien n'empêche les Maurepasiennes et Maurepasiens - de toutes opinions - de venir dire "nous sommes Charlie" pour les 12 morts et les victimes blessées de Charlie Hebdo. L'écho de cette blessure à la République se répand dans le monde entier. Pourquoi pas chez nous ?

Et si tous ceux qui le peuvent se réunissaient sur le parvis devant la mairie de Maurepas à l'heure de la cérémonie annulée, à 19 h demain vendredi 10 janvier ? Sans étiquette, ni slogans bien sûr. Juste par respect, pour la République que nous voulons soutenir, pour la Liberté, toutes les libertés.
En espérant que tous les courants de pensée se mobiliseront. Question de principes.

Échangeons d'ici là dans la ville pour être le plus nombreux possible.

unité nationale nous sommes Charlie à Maurepas
unité nationale nous sommes Charlie à Maurepas
Repost 0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 20:59
en deuil, mais même pas peur
Repost 0