Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 22:10
il faut penser à avancer les pendules en se couchant samedi. Sinon à l'heure d'été, 20 h arrivera trop tôt pour voter !

il faut penser à avancer les pendules en se couchant samedi. Sinon à l'heure d'été, 20 h arrivera trop tôt pour voter !

2ème brève : Ce dimanche sera une journée décisive pour les Yvelinois-e-s. Pas pour les plus nantis : rien ne changera pour eux. Ce nouveau Conseil départemental prolongera le précédent Conseil général, tranquille assemblée de notables qui ont leur majorité depuis longtemps : politique de drote à poursuivre.

3ème brève : Si, un détail va les bousculer : ils devront laisser la moitié des sièges à des FEMMES, vous vous rendez compte ? quand les doigts d'une main suffisaient à les compter, elles seront maintenant 21, autant que les 21 hommes, tou-te-s conseillères et conseillers départementaux. Jusqu'à aujourd'hui la Commission permanente - Président et vice-présidents - était composée de 12 hommes, tout simplement.

la parité enfin : 21 femmes, 21 hommes

la parité enfin : 21 femmes, 21 hommes

4e brève : Pour le choix du vote lui-même, dans une démocratie, il se détermine librement, dans l'isoloir obligatoire. C'est peu de dire que notre choix, pour ce 2nd tour en Yvelines, est différent d'un canton à l'autre. Globalement, la majorité de droite ne basculera pas à gauche, c'est sûr !

Un seul enjeu : faire perdre à Pierre Bédier son pari de "grand chelem". Pour ce grand démocrate, mais aussi pour les nombreux chefs de l'UMP qui règnent sur les Yvelines, il serait tout à fait normal que les 21 cantons nouveaux, et que les 42 conseillères et conseillers soient tou-te-s de droite. Représenter la diversité des électeurs, le pluralisme politique ? quelle drôle d'idée !

5e brève : la presse locale ne semble pas choquée par cette prétention. Le traditionnel hebdomadaire qui s'impose entre Versailles et Rambouillet a emboîté le pas en donnant les résultats du premier tour. Toutes les nouvelles (enfin, presque "toutes") étant toujours de droite, ne se gêne pas pour orienter le deuxième tour à venir. Tous ses titres l'annoncent : pas de place pour la gauche, qui doit perdre, quel que soit le canton !

 

petites brèves départementales à D - 2

6ème brève : hors quelques cantons qui proposent un face-à-face gauche/droite, plusieurs autres décourageront les électeurs de gauche.
Le grand débat national est de savoir comment les électeurs de gauche vont faire leur choix entre deux binômes de droite. Dans ce département, certains, découragés de voter, profiteraient bien du nouveau bulletin blanc ; ou même s'abstiendraient. Mais le vote est un choix, qui a des conséquences.
Autour du ni-ni de Sarkozy la droite ne peut s'empêcher de se déchirer. La gauche, déjà trop dispersée dans ses candidatures, ne doit pas maintenant rester spectatrice,pendant les 6 ans à venir du Conseil qui va se composer cette semaine : nous en sommes tous responsables.

7ème brève : Dans lecanton de Rambouillet, si proche de nous, les ami-e-s de gauche devront se pincer le nez pour voter : Front national ou Mme Boutin, on voit bien qu'il vaut mieux rester en terrain (trop) connu, pour un 6e mandat de l'ex-députée-ministre...
Dans le canton de Versailles-2 aussi la gauche a été éliminée. Programme épouvantable de "La droite pour Versailles", qui oblige à se tourner vers le binôme UMP-UDI...
Car il est impossible de laisser le FN pénétrer le Conseil départemental à naître, qui finance et choisit pour l'action sociale, nos enfants. Impossible de leur laisser imposer leurs critères d'exclusion. La voix du grand Boris Cyrulnik nous le rappelle :

8ème brève, la plus importante en résumé : malgré le titre du journal, le canton de Maurepas peut se rassembler autour de Christine Mercier et d'Ismaïla Wane. Notre élu sortant a fait ses preuves, a été respecté et a su imposer des sujets forts dans l'opposition.
On a vu Yves Vandewalle s'opposer au prolongement de l'A12 en 2006. On voit depuis un an à Maurepas se développer la politique municipale de Grégory Garestier son suppléant
Qui souhaite perdre ce conseiller départemental de gauche, alors qu'ils seront rares à Versailles ?

Toute cette campagne a permis des rencontres sympathiques et encourageantes. Merci à tou-te-s celles et ceux qui permettent d'espérer.

Les résultats ne sont pas forcément écrits à l'avance sur le papier... À dimanche soir !

petites brèves départementales à D - 2
Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 16:13

La date du premier tour des élections municipales approche, et le canton de Maurepas, qui a changé de frontières, va choisir deux conseiller-e-s départemental-e, en binôme. Les campagnes électorales dans les médias laissent mal voir les vrais enjeux, et anticipent un peu trop les résultats en politique nationale.

Pourtant, à voir les candidat-e-s des Yvelines, les arguments de gauche sont tous cohérents. On peut les rappeler, sous forme de memento :

- La force de cette élection est la démocratie : loi de gauche, la parité va permettre l'élection de 21 femmes et 21 hommes. Du jamais vu, qui permettra enfin une représentation citoyenne plus juste de la population. Ce scrutin nouveau est révolutionnaire, unique en France.

- La représentation par chaque conseiller-e départemental-e sera enfin plus juste, lui donnant une voix plus équilibrée dans les votes à Versailles. Le canton de Maurepas (aujourd'hui 71 756 habitants, au lieu de 71 756) n'a guère changé, mais celui de Viroflay dont la voix pesait moins de 16 000 h, en représentera environ 4 fois plus dans les futurs votes. Inégalité et injustice enfin réduites !

- Ces votes au Conseil départemental (et non plus "général", c'est plus clair) représentent des décisions et des choix qui nous concernent tou-te-s dans notre vie quotidienne, sans que nous nous en apercevions. Nous devons être vigilant-e-s dans l'élection puis l'action des 42 conseillèr-e-s. La majorité de droite des Yvelines ne pourra être changée, mais la Gauche doit faire contrepoids !

- La Droite fait semblant de ne pas connaître les "compétences" de cette nouvelle assemblée. C'est pour nous laisser dans l'ignorance des choix qu'elle fera. Pourtant on sait déjà ce qu'elle ne faisait pas, et elle n'en fera pas plus.

- Action sociale dans l'aide aux plus démunis, aide à l'enfance et à la jeunesse en difficulté, politique de santé publique, action culturelle pour tous, financement des collèges (y compris transports et cantine), des pompiers, choix pour le logement social, choix des équipements de transports... Très souvent l'action sociale de votre commune dépend en fait du département. Voilà des financements à prévoir, avec des investissements importants. C'est ainsi par exemple que le CG des Yvelines a refusé par exemple le prolongement de l'A12, nous condamnant aux embouteillages. (Yves Vandewalle a pesé lourd dans le débat public de 2006, avec ses populations privilégiées).

- Les poids politiques les plus réactionnaires influencent la politique de santé dans notre département : Boutin, Poisson, Myard, etc se sont illustrés dans les médias. De sorte que les politiques de planning familial ne doivent jamais les contrarier : difficile de trouver des centres d'IVG dans les délais, grâce à cette influence ! Inutile de rappeler "la manif pour tous" de triste mémoire, si bien implantée chez nous... Même les élus plus jeunes en se portant candidats cautionnent ces choix : Garestier élu maire à Maurepas en a déjà donné des preuves.

- Le conservatisme de la majorité des Yvelines se traduit dans les chiffres : 3e département le plus riche de France, 98e pour les investissements - pour ne pas peser sur les impôts des plus grandes fortunes installées chez nous. Une véritable honte d'égoïsme politique, au nom d'une gestion en "bon père de famille" : aucun emprunt d'investissement !

- Pour finir en résumant : dans la France entière, nous sommes connus pour notre Conseil général et les "difficultés" judiciaires de son président, Conseil qui l'a laissé manœuvrer après condamnations, en le réélisant président. Sans vergogne. Voilà comment nous sommes représentés, sans que les élus de droite en paraissent troublés dans leur pudeur morale.
Comment s'abstenir quand le vote des citoyen-ne-s devrait condamner de tels élus ?

D - 2 : memento pour voter dimanche
D - 2 : memento pour voter dimanche
D - 2 : memento pour voter dimanche

Bien sûr il ne faut pas s'abstenir dimanche, car le premier tour est essentiel !
Face à une droite en désordre, quand la candidate extrême finit un débat sans avoir pu utiliser tout son temps de parole - faute de savoir quoi dire... Nous devons permettre à Christine Mercier et Ismaîla Wane d'arriver au second tour le 29 mars, pour apporter leur expérience de gauche au Conseil départemental : question de solidarité et d'efficacité !

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 07:27
une bonne lecture hebdomadaire, et qui peut donner envie d'en savoir plus :

une bonne lecture hebdomadaire, et qui peut donner envie d'en savoir plus :

"Du jamais vu dans l'histoire de la Ve République, et pas seulement pour l'éventuelle percée de l'extrême-droite. Côté sensation inédite, l'électeur est gâté : les 22 et 29 mars, il va devoir voter non pour un candidat ou une candidate, mais pour un couple. "Un homme et une femme" - de quoi se faire un film. Ce n'est plus un scrutin uninominal à deux tours, mais binominal."

C'est une façon de présenter les choses ; il n'y a pas si longtemps, Le Canard enchaîné, journal satirique était aussi macho que la vie politique française. (Heureusement, il a changé plus vite qu'elle !)

Mais il est aujourd'hui un des rares médias qui ont souligné la nouveauté de ces élections départementales dans nos cantons. D'autres prétendent même que personne ne va comprendre qu'elles aient changé de nom !
Un peu fort, quand personne ne comprenait qu'une élection "cantonale" désignait un élu au Conseil "général". Désormais, c'est simple et clair : il s'agit du département - plus facile à distinguer du Conseil régional.

Et cette réforme, c'est toujours la Gauche qui l'a voulue et fait voter : la parité femme-homme sera assurée au département dès le soir des résultats. 42 conseillers départementaux/cantons des Yvelines à Versailles : 21 femmes + 21 hommes ! Une vraie révolution, que la droite ne met pas tellement en avant...
Et aux mauvais coucheurs qui iraient se lamenter sur le nombre en augmentation, une remarque évidente : il n'y avait QUE 39 élus/cantons auparavant, oui, mais complètement déséquilibrés. Dans les Yvelines, la population avait évolué, avec de nouveaux habitants depuis 30 ans, nous le  savons bien dans notre secteur dynamique. Le précédent découpage ne s'était pas trop soucié non plus de justice électorale : le préfet lui-même signalait la différence entre les cantons de Viroflay (15.905 habitants) et Montigny (61.303 h).

De sorte que les élus n'avaient pas le même poids : Olivier Lebrun (UMP) à Viroflay participait aux décisions du Conseil général avec une voix, autant que François Deligné (PS) à Montigny. Si le plus grand nombre des 39 conseillers généraux représentait chacun-e une moyenne de 30/40 000 habitants, notre canton de Maurepas en avait près de 56.000, avec une seule voix aussi pour Ismaïla Wane (PS). Deux poids, deux mesures ; démocratie injuste.

Le nouveau canton de Maurepas a complètement changé, avec une population ajoutée au sud-est du département, dans la vallée de Chevreuse. Canton au profil moins homogène qu'auparavant, entre agglomération urbaine de SQY, et vallée de Chevreuse à la population plus traditionnelle et conservatrice. Il n'est pas affligé d'inégalités aussi profondes que le département lui-même, mais ses deux élu-e-s voteront en connaissance de cause, en connaissance du terrain : malgré les chiffres que présente la com de Pierre Bédier, les moyennes de statistiques ne font pas la réalité, que les candidats socialistes connaissent bien.

présentation de la carte des cantons par le Préfet des Yvelines

Christine Mercier, 1e Adjointe au maire de Magny-les-Hameaux, et Ismaïla Wane, Conseiller général sortant (Maurepas)

Christine Mercier, 1e Adjointe au maire de Magny-les-Hameaux, et Ismaïla Wane, Conseiller général sortant (Maurepas)

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 09:43

Voilà qu'approche le premier tour des élections départementales, ce dimanche 22 mars.
Se posent quelques questions pratiques, auxquelles il est facile de répondre.

C'est à voir la fréquentation de ce modeste blog que la principale question apparaît. Autant la formuler clairement : comment voter en cas d'absence ou d'empêchement au 1er, au 2ème, aux deux tours du scrutin ? Éliminons tout de suite le vote par correspondance, qui n'existe plus dans les votes publics républicains. Reste le vote par procuration. Vote qui se prépare, et la fin de cette semaine est sans doute le meilleur délai.

Comment vote-t-on par procuration ? On commence d'abord par choisir une personne de confiance, parmi ses amis-e-s inscrit-e-s dans la même commune, pas forcément le même bureau de vote ; on s'assure qu'elle sera présente et pourra voter au jour dit ; et qu'elle est décidée à voter comme vous le souhaitez (et aussi convaincue que vous, pour plus de certitude).

Bien sûr les règles officielles sont tout à fait accessibles sur des sites officiels, bien connus.

Mais notre blog DAME se sent tout fiérot de servir de référence. Au moment d'écrire cet article pratique aujourd'hui, inutile de perdre de temps : il est déjà rédigé, et abondamment consulté par toutes celles et ceux qui recherchaient ces renseignements. Vous pouvez le retrouver , avec tous les détails ; courez-y !

Ajoutons-y des remerciements aux organismes officiels qui ont mis leurs sites à jour ; de sorte que tous les liens inscrits dans notre article sont valables sans modification 3 ans plus tard !

les documents à utiliser

les documents à utiliser

Sans attendre la dernière minute - et sans risquer des retards dans les courriers - le plus simple est d'aller très vite au commissariat pour cette simple formalité. C'est la certitude de pouvoir remplir son droit, son devoir citoyen.

Dans la période actuelle, ce rôle des citoyens responsables est essentiel : pour une meilleure démocratie, vous pouvez également convaincre vos entourages (en famille, au travail, dans votre quartier) de ne pas oublier de voter ! L'abstention est un moyen de fausser la représentation des électeurs-électrices par pourcentage : 50 % d'abstention, c'est une division par 2 des résutats pour chaque parti.
Voter est sans doute la meilleure façon d'affirmer la volonté des électeurs, de démentir des "résultats" prophétiques annoncés par des sondages.

Quant au choix politique, c'est vous qui le faites ; et vous pouvez même nous lire... À bientôt !

 

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 10:22

Comment ne pas se réjouir de ce rassemblement de candidats d'un nouveau genre ?
pour la première fois dans les départements, à la différence des écrans TV et photos politiques habituelles, on voit ensemble des femmes et des hommes !

des départementales pour la démocratie

Quant à ceux qui prétendent que cette gauche ne change rien... montrez-leur solennellement que c'est faux. C'est le Président socialiste qui a voulu la parité entre femmes et hommes, l'égalité réelle, une modernisation de la vie politique, grâce à un mode de scrutin original.

Dites autour de vous que c'est un vrai changement, pas une hypothèse .
Dites que ce n'est pas la droite qui l'a fait.
Dites que de nouveaux élu-e-s nous représenteront mieux, nous la société diverse des citoyen-ne-s.

Comprenez que, pour une première élection, il a parfois été difficile de trouver des femmes volontaires pour cette bataille qu'on pressent rude pour la gauche ; mais qu'il faut les encourager dans cette première étape vers le renouvellement.

Elles n'étaient que 6 femmes élues dans les Yvelines, à côté de 33 hommes conseillers généraux sortants. Elles seront 21 - ils seront 21 !

Regardez les affiches de la campagne : ça se voit !

Et... courage les filles !

des départementales pour la démocratie
Repost 0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 13:25

La campagne électorale officielle pour les élections municipales et communautaires commencera lundi 10 mars. À cette date on verra les têtes de listes s'afficher sur les panneaux officiels : un chacune, ce qui vaut mieux que l'affichage d'expression libre dans un cadre trop petit pour toutes.

À Maurepas, il faut attendre cette date aussi pour avoir la certitude qu'il y aura bien 7 panneaux, classés dans l'ordre du tirage au sort officiel, attribuées aux 7 listes connues à ce jour - mais qui restent à valider officiellement par la Préfecture. Les demandes ont été enregistrées jusu'à hier soir à 18 heures.

Chaque liste a organisé des réunions publiques ces dernières semaines, et en annonce d'autres d'ici le premier tour du 23 mars, avec des "vedettes" politiques - déjà connues ou surprises.


Pour patienter, voici la video du débat organisé et enregistré par la télé TVfil78 : c'était le vendredi 28 février, entre les candidats probables.

 


 

Eh oui, à la veille de la Journée des femmes... on voit qu'elles ne sont pas à l'image. Mais la parité est obligatoire dans les listes, et parmi les candidatures aux sièges de l'intercommunalité.
Pour qu'elles soient à parité dans l'exécutif des communautés de communes (ou d'agglomération), il faudra rester vigilantes.

Après ce premier visionnage, nous regarderons de plus près les diférences entre les projets politiques proposés aux électeurs et électrices.

------

Repost 0
Published by henriette - dans canton de Maurepas
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 15:08

Fin du long combat du cinéma culturel essayant de tenir bon dans nos villes : le projet de multiplexe (dans Pariwest à Maurepas) vient d'être rejeté par la CNAC - Commission nationale d'aménagement commercial.

Véritable serpent de maire depuis la fin du XXe siècle, c'est une succession de projets, sous des couleurs différentes, avec des promoteurs différents, qui ont été avancés : malgré toute vraisemblance de viabilité, des ensembles de 19, 12, 8 salles dans une zone d'activités, allaient faire concurrence aux petits cinémas de nos villes.

Ce conflit d'intérêts avait connu un pic il y a deux ans, tandis que les habitants manifestaient leur soutien au Ciné 7 d'Élancourt. Plusieurs articles ici ont suivi l'évolution du dossier, permettant de connaître les différents arguments. Le dernier rejet en commission départementale avait provoqué un nouveau parcours administratif.
Il s'est clos ce vendredi 29 mars à Paris, avec le rejet du recours présenté par le promoteur du multiplexe, et malgré le soutien actif du maire de la ville et de son premier adjoint. La CASQY ne pouvait que plaider l'excès de concurrence, nuisible aux petites salles alentour, qui préservent la culture dans nos quartiers.

Si le multiplexe au cœur de SQY bénéficie de la présence de 400 000 habitants et de personnels des entreprises, celui de Plaisir peine à trouver une clientèle suffisante ; et un troisième à Maurepas n'aurait fait qu'aggraver les dégâts.

Cette décision est une bonne nouvelle alors que Ciné 7 est sur le point de rouvrir après rénovation et modernisation :

Cine7-TLN-27.3.13.jpgMardi 3 avril, 3 salles sont prêtes à accueillir les amateurs de cinéma : programmes de qualité, prix accessibles, conditions techniques en pointe, les investissements soutenus par les collectivités locales (CASQY et même... Maurepas) vont redonner vie au quartier des Sept-Mares d'Élancourt et à ses commerces voisins, qui en avaient bien besoin.

Rendez-vous aux premières séances !

--------

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 14:26

Quelques éléments de comparaison entre nos communes, et par rapport à notre département : à télécharger

Repost 0
Published by henriette - dans canton de Maurepas
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 00:01

résult 1-vote 2-LaVerr-----

Repost 0
Published by henriette - dans canton de Maurepas
commenter cet article