Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 09:30

 

Après des mois d'incohérences et de turbulences, parfois violentes, c'est ce dimanche 7 mai qui va nous donner la clé décisive, pour confirmer notre volonté de démocratie. Les affrontements ne sont pas le moyen d'assurer le fameux slogan du "vivre ensemble".  C'est à chacun·e de nous de contribuer désormais et d'utiliser son droit, son devoir = le vote.

Ce blog est resté longtemps muet, comme un reflet de la vie locale - hélas. Donnant des indications qui pouvaient être utiles à des citoyen·nes de gauche, il ne voulait pas s'instaurer en maître à penser.
Mais sa vie réelle apparaît dans les "statistiques" : jamais un jour sans vous ! Il doit être apprécié puisque de nombreux internautes viennent régulièrement le consulter. Son fond d'archives reste comme une mémoire pratique, après plus de 10 ans, comme un point fixe qui permet de retrouver des prises de positions, des événements locaux, d'anciennes campagnes électorales. Dans le même temps, de nombreux blogs politiques se sont créés puis éteints - souvent pour qu'on ne retrouve pas les vieilles promesses oubliées...

Depuis septembre 2006, finalement, une certaine fidélité retrouve ses origines : l'appel que nous lançons aujourd'hui s'appuie à la fois sur l'expérience, la constance et sur un espoir de renouveau.
Notre espoir en 2006 était que la France soit enfin représentée par une femme, et une femme de qualité, et une femme de gauche. Comme elle, nous avons dû accepter la déception - inutile de refaire l'Histoire. Mais comme elle aussi, nous avons individuellement essayé de suivre le chemin qu'elle nous avait proposé, dans le respect des autres et de nos idées.

En ce mois de mai 2017, se noue enfin le choix décisif : non plus entre la droite et la gauche traditionnelles - mais entre le pire et le meilleur possible, qu'on appelle République, démocratie. Sur des électorats désorientés plane l'ombre que notre pays essaie de chasser, ressemblant à celle qui vit notre pays dans la collaboration avec le fascisme. Chaque dirigeant - droite ou gauche traditionnelles - a montré son désarroi ; y compris parmi les élus que nous avions choisis ces dernières années.

Mais à Maurepas, ce n'est pas qu'une question abstraite, de principe. Nous n'allons pas nous couvrir de ridicule en utilisant l'injure - comme tant d'autres le font sur les réseaux sociaux. Non : notre maire n'est pas un fasciste. Mais son environnement et son silence nous font souvent redouter le pire. L'électorat de Fillon, MLP, Dupont-Aignan et Poisson au 1er tour du 23 avril pèse tout de même 39 % ! Et si le FN ne se déclarait jamais au grand jour dans notre ville, ses électeurs osent de plus en plus affirmer leur "conviction"- sans doute encouragés par le bravache député dont nous n'avons pu empêcher la réélection en 2014, à la suite de l'indigne Mme Boutin. (Tout cela comme "chrétiens"...)

des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es
des élu·es cohérent·es

des élu·es cohérent·es

L'espoir reste pour celles et ceux qui ne se résignent pas. Ne nous résignons pas au pire.
Dans tous les partis - droite et gauche - peut se former une majorité qui s'oppose, avec un bulletin de VOTE pour EM (Emmanuel Macron, pas forcément "En Marche!"). Déjà près de 28% ont choisi clairement des candidats de gauche, et lui-même a recueilli sur son nom plus de 30% des suffrages maurepasiens.
On peut raisonnablement penser que sur les 20% d'abstentionnistes du premier tour, une partie attendait le 2nd tour pour se décider (c'est là aussi une tradition électorale !)

Encore 3 jours pour réfléchir. Vous trouverez ici demain quelques éléments d'information pour y contribuer.
Ce soir, nous aurons LE fameux débat d'entre-deux-tours - avec l'espoir que la rouerie ne l'emporte pas sur la volonté de la jeunesse. "Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années" : c'est bien d'oser !

À demain !

espoIr pour la planète

espoIr pour la planète

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 19:28

Pour les militants d'un parti politique (et de tous les partis, on peut le supposer), chaque campagne électorale est une occasion unique de rencontres : pas besoin  de s'incrire dans des clubs ou réseaux !

Les lieux ? une réunion publique, plus souvent le seuil de votre maison ou de votre appart, le marché hebdomadaire, la gare où vous passez vite, où les militants consacrent une heure ou 30 mn avant de continuer leur journée, eux et elles aussi, vers leur travail...

Que se dit-on ? pas grand chose quand vous avez peur de rater le train ou d'être en retard (mais un petit tract parlera pour nous, que vous lirez à un moment plus tranquille).

Quelquefois on peut dépasser l'échange de sourires, pour quelques mots, voire plus... Si affinités, quand vous avez déjà votre petite idée du résultat que vous espérez pour dimanche soir.

campagne-AP.jpgLes conclusions que vous tirez du résultat de la Présidentielle du 6 mai sont souvent un vrai plaisir : il semblerait que la société française est comme soulagée, débarrassée d'un grands poids, très remuant pendant 5  ans... Que tous apprécient le calme retrouvé, même si personne n'ignore que les temps sont durs, seront durs encore. Un peu de fraternité, tout de même, on s'aperçoit que c'est possible.

"Ça y est, ça va mieux depuis le 6 mai ! Ouf !"
"Bien content-e que Hollande soit élu !"
"J'ai fêté ça comme en '81 !"
"On est débarrassés de Sarko et de sa bande. Ça fait du bien..."
etc.

Oui, mais : les législatives ces deux dimanches 10 et 17 juin ?
"Boooh, je ne sais pas trop..."
"Ce sont des querelles  de personnes, je ne sais pas - mais le plus dur est fait."
"Ils sont tellement nombreux à se battre pour la place, c'est qu'elle doit être bonne ?..."

Eh bien non : "la place", c'est du travail, et François Hollande, Président du Changement, l'a annoncé.
Pas de cumul : un député travaille à plein temps à l'Assemblée pour faire et voter les lois, pour contrôler l'action du gouvernement. C'est d'ailleurs ce qu'a fait Anny Poursinoff pendant deux ans dans l'opposition : seule députée yvelinoise de gauche (EELV), elle commence à être connue malgré des campagnes de partielles en 2009 et 2010, quand la plupart des électeurs étaient en vacances...  

Alors... "Pas de souci, elle va être réélue ; c'est juste. Surtout quand on voit les candidats de droite qui s'affrontent !"

Eh non, rien n'est acquis : la droite et le centre même divisés, même masqués, prennent des voix !
Et chaque siège compte pour faire une majorité, pour appliquer un programme pendant 5 ans. Il faut donc à François Hollande la voix d'Anny Poursinoff dans une grande majorité de gauche. Nous espérons que les voix de gauche - pas loin de la moitié des électeurs en Yvelines - permettront de gagner quelques autres sièges, tout près de chez nous en particulier avec Benoît Hamon.

majorité changt----

 

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 21:39

De partout on entend l'écho d'électeurs réalisant qu'ils seront en vacances, ou bien pour le premier tour de l'élection présidentielle, le 22 avril, ou bien au second tour le 6 mai. Beaucoup se plaignent du choix des dates - mais elles dépendent seulement du rythme constitutionnel : la date de fin de mandat du Président sortant dépend de son élection, c'est-à-dire du précédent (pour l'anecdote, on remonte ainsi jusqu'à la mort de G.Pompidou, imprévisible, le 2 avril 1974 !). Cette fois, ce n'est pas la faute à Sarko !

Mais il est bien regrettable que, fidèle à sa ligne de mauvaise conduite, le ministère de l'Intérieur du gouuvernement Fillon-Sarkozy ne fasse toujours rien pour inciter les Français au civisme le plus élémentaire. Pour la période la plus récente, il n'y a eu aucune campagne publique d'incitation à l'inscription sur les listes électorales entre septembre et décembre 2011, à la veille d'une année riche en élections importantes. Et à ce jour, à moins de bien chercher, aucune explication neutre et officielle de l'État pour expliquer comment voter par procuration. À chaque élection ces dernières années, ce blog a dû déjà indiquer comment utiliser la procuration.

Les explications restant les mêmes, faut-il les répéter ?

Bien sûr il suffit de s'y reporter. Mais DAME peut aussi présenter la démarche sous un autre angle, dans l'ordre chronologique.

il faut trouver un-e "mandataire", l'électeur ou électrice à qui faire suffisamment confiance pour avoir la garantie du vote qu'on souhaite.
Ou bien on cherche parmi ses proches, ami-e-s ou famille, mais on n'a pas forcément les mêmes idées. Ou l'on craint l'"oubli" fatal du frère ou cousin étourdi, moins motivé, qui va rentrer trop tard du cinéma...
Ou bien on va vers le courant politique qui milite pour le/la candidat-e pour qui on veut voter : là, aucun risque d'être trahi-e par ceux qui ont le même intérêt.

C'est ainsi que le PS a prévu un site Procuration 2012, d'usage très simple. Par votre département et votre commune vous accédez à la fédération socialiste qui vous trouvera un-e militant-e ou sympathisant-e, disponible le jour du vote où vous serez absent. Laissez-vous alors guider par le questionnaire.

Plus tard vous recevrez un courriel ou un appel téléphonique de votre mandataire, qui devra vous donner ses coordonnées précises (voir ci-dessous), et s'engage ainsi à voter plus tard pour François Hollande en votre nom.

 

il faut aller au commissariat de police, ou au greffe d'un tribunal d'instance (ils sont devenus plus rares, depuis Rachida Dati) : ici Rambouillet ou Versailles.
Si vous êtes déjà loin de votre domicile, pas de souci : mêmes destinations, au plus proche, dans la région où vous vous trouvez.

Que présenter au guichet où vous serez accueilli-e ? simplement une pièce d'identité avec photo (CNI, passeport, permis de conduire). Si vous avez reçu (depuis un mois) votre carte électorale toute neuve, elle vous servira à attester de votre bureau de vote.
papiers-procuration.jpg 

Vous aurez alors à remplir un formulaire (attention : en évitant toute rature).  

formulaire-procuration.jpgLa colonne de gauche vous permet d'indiquer votre identité, puis celle de votre mandataire, et enfin la durée choisie pour votre procuration. Quelle qu'elle soit, rappelons que vous avez toujours la possibilité de voter vous-même si vous changez de projet et que vous êtes disponible le jour du vote, et si vous arrivez devant l'urne avant votre mandataire ; mais il sera toujours plus délicat de l'en prévenir...

La partie droite de l'imprimé atteste (sur l'honneur) de la raison pour laquelle vous donnez procuration : une simple case à choisir et cocher, puis votre signature.

Enfin, on vous remettra la partie basse de l'imprimé, un reçu de votre demande, tamponné officiellement. 

il s'agit d'un contrat entre deux personnes, définies par leurs identités électorales.
Parlons de leurs noms : pour les femmes l'imprimé précise qu'il s'agit du "nom de jeune fille", ce qui ne veut rien dire... Une femme porte pour la vie un seul nom officiel, celui de sa naissance. Mariée, elle a la liberté de porter ou non le nom de son conjoint, dit "nom d'usage".

C'est donc ce nom qui est inscrit par ordre alphabétique sur la liste électorale, et que vous devrez donner si vous êtes mandataire ou mandante.

Pour remplir l'imprimé, vous aurez donc pris soin de demander à votre mandataire : nom (éventuellement les deux), prénoms, adresse, son bureau de vote (n° ou nom), vos date et lieu de naissance.


3° Recommandations

- Si vous êtes l'ami-e ou voisin-e à qui on a demandé de voter par procuration - en passant ou non par un parti - vous aurez reconnu ci-dessus ce qu'on attend de vous, et respecterez l'engagement que vous prenez.
La démarche que vous avez acceptée permettra de réduire le nombre d'abstentions, probablement très élevé en 2012 : c'est donc en partie grâce à vous que le mandat du président sortant sera irrévocablement clos.
 

- Faites vite !
 Plus tôt vous ferez cette démarche, moins vous ferez la queue, car tous les témoignages attestent que les demandeurs de procuration affluent !

De plus la procédure administrative dure plusieurs jours, car elle comprend des envois par la Poste, et vous savez les aléas du courrier.

- Pour toute demande de précision supplémentaire, ou si vous souhaitez qu'un membre de DAME, socialiste ou non,  vous représente pour voter, écrivez-le en commentaire (non publié).

----

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 23:46

DSK-sondeur-Plantu-7.9.11.png

(comme c'est bien dit, Plantu ! merci)

vous-nom

-------

Repost 0
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 20:52
communiqué de l'Ufal 78 :
ouvrir-guil.jpg
La nomination de Christine Boutin est une insulte pour les laïques et les
féministes de ce pays

L'Ufal du 78 a pris connaissance de la nomination de Christine Boutin,
députée de Rambouillet, au ministère du Logement et de la Ville, dans le
gouvernement Fillon-Sarkozy.

Cette décision est un message fort, mais prévisible, de Nicolas Sarkozy
envers les forces catholiques traditionnalistes de ce pays, et une agression
contre les laïques et les féministes.

La nouvelle ministre était marraine de l'association « La Trève de Dieu »,
qui organisait, dans les années 1995, des commandos anti-IVG, notamment
devant l'hôpital du Chesnay, près de Versailles.

Personne n'a oublié, lors du débat sur le Pacs, l'image de Christine Boutin,
qui bénéficie par ailleurs d'un statut diplomatique de conseiller du
Vatican, brandissant sa Bible dans l'hémicycle, en direction d'Elisabeth
Guigou.

Elle était invitée, le 4 mai 2006, au congrès des intégristes islamistes de
l'UOIF, au Bourget, en compagnie notamment d'Hani Ramadan, le frère de
Tarik, pour dénoncer de concert les principes laïques de notre pays.

L'Ufal du 78 considère que la décision de nommer ministre la députée de
Rambouillet est une véritable provocation contre les femmes, les laïques et
les homosexuels de ce pays qui, tout au long de leurs batailles
émancipatrices, ont rencontré en face d'eux une militante acharnée de la
défende de l'ordre moral.

Cette décision ne fait que renforcer la détermination et la mobilisation des
laïques et des féministes, dans les Yvelines et dans toute la France, pour
montrer leur attachement aux valeurs de la République et aux droits des
femmes à disposer librement de leur corps.

Dans cet esprit, après une première réunion
d'information
le 29 mai à Mantes, l'Ufal du Mantois a prévu d'en organiser
d'autres, sur le thème de la défense des principes laïques et républicains,
dans le nouveau contexte politique que connaît notre pays.

fermer-guil.jpgpour prendre contact avec l'Ufal 78 (Union des familles laïques) :
pcassen@wanadoo.fr

Repost 0
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 15:30

On a beaucoup de chance  dans les Yvelines.
Non seulement on peut  voter par procuration, mais on essaie de se faire élire par procuration.

Jean-Frédéric Poisson, par exemple, dans la 10e circonscription,

envoi de Bertrand Bouyet

Repost 0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 00:10
Pourquoi ne pas regrouper nos blogs dans cette "communauté" ? nous serons alors plus visibles, et nous pourrons échanger.
Qu'en dites-vous ? cela semble d'autant plus nécessaire après la présidentielle. Ne baissons pas les bras : il s'agit de notre avenir.
Repost 0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 16:28
UFAL-en-t--te.jpg
L’Ufal du 78 a pris connaissance de la nomination de Christine Boutin, députée de Rambouillet, au ministère du Logement et e la Ville, dans le gouvernement Fillon-Sarkozy.
 
Cette décision est un message fort, mais prévisible, de Nicolas Sarkozy envers les forces catholiques traditionnalistes de ce pays, et une agression contre les laïques et les féministes.
 
La nouvelle ministre était marraine de l’association « La Trève de Dieu », qui organisait, dans les années 1995, des commandos anti-IVG, notamment devant l’hôpital du Chesnay, près de Versailles.
 
Personne n’a oublié, lors du débat sur le Pacs, l’image de Christine Boutin, qui bénéficie par ailleurs d’un statut diplomatique de conseiller du Vatican, brandissant sa Bible dans l’hémicycle, en direction d’Elisabeth Guigou.
 
Elle était invitée, le 4 mai 2006, au congrès des intégristes islamistes de l’UOIF, au Bourget, en compagnie notamment d’Hani Ramadan, le frère de Tarik, pour dénoncer de concert les principes laïques de notre pays.
 
L’Ufal du 78 considère que la décision de nommer ministre la députée de Rambouillet est une véritable provocation contre les femmes, les laïques et les homosexuels de ce pays qui, tout au long de leurs batailles émancipatrices, ont rencontré en face d’eux une militante acharnée de la défense de l’ordre moral.
 
Cette décision ne fait que renforcer la détermination et la mobilisation des laïques et des féministes, dans les Yvelines et dans toute la France, pour montrer leur attachement aux valeurs de la République et aux droits des femmes à disposer librement de leur corps.
 
Dans cet esprit, l’Ufal du Mantois organisera une première réunion d’information, que d’autres suivront, le mardi 29 mai, à l’Agora, à Mantes, à 20 heures, sur le thème de la défense des principes laïques et républicains, dans le nouveau contexte politique que connaît notre pays.
 
Repost 0
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 22:12
Comme pour le premier tour, jetons un coup d'œil aux quatre communes du canton de Maurepas. Cette ville se distingue des autres - sans que cela ait un rapport avec son statut de chef-lieu :
Maurepas                  NS : 52,97 %        SR : 47,03 %
Coignières                 SR : 52,34 %        NS : 47,66 %
Élancourt (SQY)        SR : 50,15 %        NS : 49,85 %
La Verrière (SQY)      SR : 66,71 %        NS : 34,29 %

Rambouillet (10e circonscription) :     NS : 58,21 %        SR : 41,79 %)

Dans notre département en général, les chiffres atteints hier par les deux candidats réservent peu de surprises. Il suffirait peut-être même de prendre la carte du potentiel fiscal par foyer, établie par l'INSEE ? (à vérifier). Par exemple, les résultats de Sarkozy à :
Montfort-l'Amaury        70,16 %
Versailles            70,80 %
Saint-Lambert        72,37 %
Saint-Rémy-l'Honoré    73,64 %
Le Chesnay            73,72 %
Le Vésinet            75,71 %
Bailly                75,95 %
Noisy-le-Roi            76,57 %
Rocquencourt        80,79 %
À comparer à Paris (16e)    80,81 % ou Neuilly    86,81 %...

Il faut noter que dans certaines grandes villes où la population est  mélangée, ces chiffres sont une moyenne de l'ensemble des quartiers : à Versailles par exemple, au 1er tour, N. Sarkozy  avait obtenu 47 % et S. Royal 16 %.
Mais parmi les 40 bureaux de vote  Sarkozy avait de 31 à 64 %, tandis que notre candidate n'obtenait que 6 à 26 %...
Une exception versaillaise, le quartier de Jussieu qui vote au BV n° 30 : Ségolène était en tête à 37 %, devant Sarkozy 23 % !

Dans la foulée, continuons de nous faire plaisir : au 2nd tour Ségolène est arrivée en tête, en plus de nos trois communes voisines, à Montigny-le-Bretonneux : 50,04 %  et surtout Trappes : 70,33 % !

Question d'urbanisme et de politique locale, par exemple à Saint-Quentin (54,6 % pour Ségolène, alors que Voisins et  Magny sont les seules des 7 communes à donner la majorité au président élu)

Il faut croire que les électeurs ne se soucient pas tous d'ordre juste !
Repost 0
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 23:21
À vous tous et toutes, qui êtes allés voter en masse toute cette journée, bravo !

Tous les chiffres ne sont pas encore accessibles, mais pour Maurepas nous savons déjà que 11 490 électeurs et électrices ont participé à ce premier tour de l'élection présidentielle, soit 86,85 % !

Cette volonté civique mérite d'être saluée.

Quant aux résultats pour chaque candidat, et par bureau de vote, ils peuvent être consultés (en pdf) sur le site de la Mairie de Maurepas.

Enfin, et c'est le plus important, notre candidate Ségolène Royal nous permet de chasser les souvenirs du 21 avril 2002.
Grâce à vous, elle sera présente au second tour, face à Sarkozy. Soyez tous remercié-e-s pour cette première victoire sur l'inquiétude.
Ségolène vous remercie elle aussi, et vous annonce pourquoi elle veut faire gagner la gauche au deuxième tour, le 6 mai 2007 :
Repost 0