Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 16:43

L'automne 2013 est un signal de départ pour nos communes. De toutes parts, on voit naître des ... désirs d'avenir (où l'on voit que l'ex-candidate du PS avait su trouver dès 2006 les mots qu'attendent les citoyens).

Désirs de droite et de gauche, DAME observe notre horizon des Yvelines. Divers sont les profils annoncés, iront-ils jusqu'au bout, jusqu'en mars 2013 ? Nous allons suivre les médias locaux et les rumeurs dans l'ensemble des communes environnantes :

 

Commençons par Maurepas, où DVG/DVD (la situation est toujours compliquée dans cette ville) se répartissent en prolongement des groupes composant la majorité sortante, un peu explosée depuis des mois.

Plusieurs adjoints sont notoirement candidats, alors que Georges Mougeot semble avoir renoncé à chercher un 7ème mandat (après 4 comme maire).

L'ex-1er adjoint Pierre Le Guérinel (ex-MoDem) a annoncé son départ de la majorité DVG de 2008, car il a rejoint l'UDI de Borloo, clairement à droite. On a bien le droit de voir du pays... (mais le site de la mairie, en 2 mois, n'a pas encore enregistré le changement)
C'est l'adjoint suivant, Michel Chappat, fidèle pilier du maire, qui revendique l'héritage de Georges Mougeot en espérant prendre sa succession en mars.
Un autre adjoint a-t-il un projet de liste autonome MoDem ? C'est ce qu'on dit aussi de l'adjoint suivant, dans un horizon plus  sportif ou écolo. Tout cela est à suivre.

A droite, l'UMP n'a pas adoubé Le Guérinel qui l'espérait tant, accompagné de la tenace Nicole Malaquin : c'est le dernier entré au Conseil municipal, Grégory Garestier qui a été consacré représentant de son parti par Valérie Pécresse, pour la fédération des Yvelines. Impatience récompensée, ou renouvellemnt par l'âge ?

A gauche, c'est Islama Wane (conseiller général depuis 2008) qui a été élu démocratiquement "Premier des socialistes"  par la section locale : 84 votants ont montré la légitimité du PS à conduire une liste pour cette élection municipale.
Fini le "DVG" flou de 2008-2014 : le PS souligne le "G"de la gauche, mais le "DV" signifiera cette fois une diversité de toutes les gauches, à la rencontre de tous les Maurepasien-ne-s.
Il s'agit d'assumer le (court) passé de la ville, et de l'ouvrir à une ambition d'avenir, d'ouverture à son environnement.

 

Quand on est encore dans le flou, on chasse au loup... Infos ou intox ?

 

A Elancourt, l'ex-député mais toujours maire, Jean-Michel Fourgous, entend bien défendre son fauteuil ; on le voit d'ailleurs depuis longtemps en campagne électorale,  ferraillant contre le gouvernement au côté de ses anciens collègues UMP, qu'il ne se console toujours pas d'avoir dû quitter...
Cette fois, c'est Michel Besseau qui a été désigné par les militants socialistes, pour regagnerr la ville à gauche, déjà soutenu par le PC.
Une troisième liste, centriste semble envisagée.

A Coignières, toujours partant pour un mandat de plus, après combien d'autres ! (on ne sait plus bien la date de début, au XXe siècle...), c'est Henri Pailleux qui va repartir. Mais dans cette ville atypique - qui vote majoritairement à gauche aux scrutins nationaux - son opposition de gauche est maintenant bien implantée, après des années de travail municipal. Les militants du PS ont élu Didier Fischer (conseiller régional) pour mener une liste en mars 2014.

Pour toutes les communes aux alentours, le Parti Socialiste a désigné des Premiers élus par les militants, ou reconduit-e-s quand ils sont maires sortants, ou soutenus comme courageux candidats face à la droite bien installée...
Et d'ici la fin de l'année, les listes seront composées.

Mais les élections au Parlement européen, le 25 mai 2013, ne sont pas oubliées : une Convention nationale du PS a établi hieri les listes qui seront proposées au vote des militants, dans toiutes les régions.

-------

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 22:13

C'est à Maurepas que commence le festival d'été Cinéma en Yvelines 2013.

24 séances gratuites en plein air, jusqu'au 3 septembre, permettront de voir presque autant de films différents. Ce sont des films populaires qui peuvent rassembler tous les publics : ces séances permettent de se retrouver près de chez soi, de rencontrer des ami-e-s des voisin-e-s, de se sentir en vacances (ou de les prolonger si l'on vient de rentrer). Toutes les générations de spectateurs sont les bienvenues, après le dîner.

L'opération Cinéma en Yvelines 2013 est une action du Conseil général. Mais les 39 cantons des Yvelines ne pourront en bénéficier tous. C'est pourquoi il faut consulter le calendrier et le programme publiés sur le site départemental : ici.

Événement à Maurepas : c'est la ville où l'on pourra assister à la première séance, avec un film aussi célèbre que prestigieux, et généreux.

Intouchables-Mps-20.8.13.jpg

La séance a lieu au Stade du Bois, boulevard du Rhin à Maurepas (rond-point Henstedt-Ulzburg, près du Tridim, face aux Friches). Ce mardi 20 août (ce soir), à partir de 20h45, le film Intouchables est projeté en plein air - avec une météo annoncée comme favorable ; il est peut-être sage de prévoir une petite laine pour la tombée de la nuit. Des chaises-longues sont mises à disposition ; le thème du film laisse penser que les spectateurs en fauteuils roulants seront les bienvenus...

Inutile de présenter ce film qui a battu tous les records de succès (français, européen, mondial) depuis sa sortie il y a moins de 2 ans. Les acteurs y ont gagné une gloire internationale et Omar Sy (Trappiste) un César en 2012, en frôlant l'Oscar pour lequel il a été nominé. C'est le genre de film que l'on peut voir, et revoir avec bonheur.

IW canton

 

Les habitants du canton de Maurepas (donc aussi de Coignières, Élancourt, La Verrière) et des communes voisines seront les bienvenues. Ils seront accueillis par Ismaïla Wane, leur conseiller général, puisque la culture fait partie des compétences et de l'action du département.

---

Repost 0
Published by henriette - dans fraternité interco
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 15:42

Deuxième tour de la cantonale partielle, à Mantes-la-Jolie ce dimanche 7 juillet.
Date "bien" choisie pour faire augmenter encore l'abstention, malheureusement : en faisant démissionner son successeur Vialay et Mme Bédier son (éventuelle) remplaçante, Pierre Bédier avait l'œil à tout pour narguer les électeurs... 
Mais on peut espérer un sursaut : les citoyen-ne-s de Mantes ne peuvent imaginer de faire réélire un condamné pour corruption, puis se plaindre des affaires d'argent qui pourrissent la vie politique française. Ils et elles en seraient responsables.

L'UMP surchargée de dettes n'a même pas profité des enveloppes reçues par l'ancien député-maire-président du Conseiil général : il gardait tout pour lui seul...

affiche RS-2e tour-5.7.13

C'est donc bien Rama Sall qu'il faut élire conseillère générale pour les deux années à venir, pour rendre une meilleure image à Mantes-la-Jolie mais aussi à tout le Conseil général des Yvelines ! Arrivée au 2e tour, elle est soutenue par toute la gauche et au-delà. Et la droite ne semble guère avoir eu l'envie de se mobiliser pour son "héros", prétendument imbattable.


Tout est possible, alors qu'il faut à R. Sall combler un écart de 616 voix (au 1er tour) : pour les 15 000 électeurs et électrices qui s'étaient abstenus le 30 juin, l'effort n'est pas insurmontable.

--------

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 13:11

La députée socialiste des Yvelines a publié un communiqué de presse.
 Françoise Descamps-Crosnier, élue dans la  circonscription en juin 2012, félicite d'abord la candidate  Rama Sall, qui sera heureusement au 2nd tour de l'élection cantonale partielle à Mantes-la-Jolie, dimanche prochain.

 

ouvrir-guil.jpgSans surprise, avec 71,08 % c’est l’abstention qui a été le grand vainqueur de ce premier tour de la
cantonale.
L’engagement de Rama SALL, porté par la forte mobilisation des militants et sympathisants socialistes du
territoire, a permis d’offrir une alternative à ce qui se voulait être une élection de confort pour un élu
condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux, loin de la volonté de moralisation de la
vie publique qui anime les Français et le gouvernement. Par sa volonté de défendre la vocation sociale du
département, sa priorité mise sur l’emploi et le développement économique, son engagement pour des
pratiques politiques exemplaires.... Rama SALL incarne un souffle nouveau dont notre conseil général a
bien besoin.

Le retour triomphal annoncé de l’ancien maire de Mantes-la-Jolie n’a pas eu lieu. Se rêvant en homme
providentiel, il est surtout à retenir qu’il réalise un score moins important que le démissionnaire malgré lui
Michel VIALAY en 2009, avec un recul de 8 points.

Les conditions d’exercice de cette élection surprise ont rendu l’expression du choix des Mantais difficile.
Néanmoins, il faut se féliciter de la maturité politique de la majorité des citoyens mantais qui offrent
l’opportunité à tous les Républicains de tourner une page peu glorieuse de l’histoire de Mantes-la-Jolie et du
conseil général des Yvelines.

Françoise DESCAMPS-CROSNIER appelle les citoyens du canton de Mantes-la-Jolie à se rendre aux urnes
dimanche prochain pour voter massivement pour Rama SALL.
fermer-guil-copie-1.jpg

Il faut rappeler que l'exemple de Mme Descamps-Crosnier est une référence pour la candidate de Mantes-la-Jolie.

Elle est d'abord une des incarnations de la parité.
Elle a respecté ses premiers engagements en soutien à François Hollande : contre le cumul des mandats, elle a d'abord laissé son siège de conseillère régionale dès juillet 2012. Puis elle a organisé sa succession dans sa ville, et c'est une autre femme qui est devenue maire de Rosny-sur-Seine, Valérie Gargani.

À l'heure du discrédit des politiques, il faut saluer celles qui s'engagent.
Et comme l'a signalé l'association Anticor avec sa pétition, face à Pierre Bédier qui a force d'affreux symbole, dans la corruption, le clientélisme et le copinage, la candidature de Rama Sall donne une chance aux électeurs de soutenir plutôt le renouveau et l'éthique en politique.

C'est une chose de s'indigner des numéros, à la TV,  d'élus condamnés - ce devrait être la même chose de voter contre un candidat condamné, contre le balkanysation du Conseil général des Yvelines.

Au moins, le choix est simple, et il faut choisir, dimanche, au 2nd tour. Dans l'intérêt de tout le département !

-------------

Repost 0
Published by henriette - dans Yvelines
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 09:05

Un an après les dernières législatives, un député des plus médiatiques oublie un peu que ses interventions habituelles sont au niveau de la République, et consent à parler du département et de sa circonscription dans les Yvelines. Henri Guaino répondait aux questions du Courrier des Yvelines  (le 14 juin 2013)

Guaino-CourrYv-6.13-copie-1.jpg

ouvrir-guil-copie-1.jpgVous êtes très présent sur la scène politique nationale. Mais alors, que faites-vous pour votre circonscription ?
«Le rôle d’un député est de voter des lois, pas de délibérer comme peut le faire un maire ou un conseiller général. Lorsque j’ai fait campagne, mon slogan était “Une voix forte pour la République”. Mon image est celle d’un député qui compte dans la République. C’est ce que je suis venu expliquer dans ma circonscription ce soir (mardi 4 juin : ndlr).
 

Quel rôle comptez-vous  jouer l’an prochain pour les élections municipales  dans les Yvelines ?
Personnellement, je n’ai pas d’autres ambitions dans les Yvelines. Je prends déjà beaucoup de place. Pour les municipales, j’adopterai un principe général : soutenir les maires sortants comme Olivier Delaporte (UMP) à La Celle Saint-Cloud, Philippe Brillault (UMP) au Chesnay ou encore ma suppléante, Véronique Coté-Millard (UDI) aux Clayes-sous-Bois.
 

Les deux premiers viennent d’être fraîchement réintégrés à l’UMP. La hache de guerre est enterrée ?
Ils ont rejoint l’UMP avec mon soutien. Maintenant, nous regardons tous vers l’avenir.
 

Quel est justement l’avenir de l’UMP qui renvoit (sic) actuellement une image de division ?
L’UMP a vécu une crise passagère. Il est normal dans un parti qu’il y ait des divergences. Mon souhait le plus cher est maintenant d’avancer.

(...)

Que pensez-vous du retour de Pierre Bédier dans la politique yvelinoise pour les cantonales à Mantes-la-Jolie ?
Je me réjouis de le voir revenir. C’est un vieil ami. Je le soutiens sans état d’âme. J’ai la conviction que c’est quelqu’un d’honnête. Il a le droit au pardon. On l’accorde bien à tous les voyous de la terre. L’histoire est pleine d’erreurs judiciaires et d’abus. Les juges ne sont pas des citoyens au-dessus des critiques. Je serais ravi qu’il joue un rôle important pour le département.

Jusqu’à la présidence du conseil général ?
Il n’est pour l’heure, que candidat à une élection. Je lui laisse la primeur d’annoncer ses intentions.

 

Autre députée, ancienne ministre, et surtout aujourd'hui responsable de l'UMP des Yvelines, Valérie Pécressene parlait pas pour son parti - mais plutôt "à titre personnel", quand elle répondait au  Courrier de Mantes, le 29 mai :

titre-soutiens-Bedier.jpg

ouvrir-guil-copie-1.jpg Aujourd'hui l'UMP est en convalescence. Ce dont elle a besoin, c'est d'unité. Ne renouons pas avec la division. Cela vaut pour le plan national, comme pour le plan local et bien sûr pour le Mantois. À ce titre les propos tenus par Dominique Braye n'ont pas leur place.
Pierre Bédier a à nouveau le droit de se présenter. Il éprouve le besoin de revenir. C'est une nouvelle page qui s'ouvre. Le comité départemental des Yvelines ne se réunissant que le 24 juin, c'est à titre personnel que je le soutiens dans cette élection pour ce qu'il a apporté au Mantois. Pierre Bédier est un élu de terrain exceptionnel.
Au delà de toutes les interrogations"...

... les sénateurs UMP Gérard Larcher, Sophie Primas et Alain Gournac soutiennent aussi le candidat de leur parti.
Dans la même page, Alain Schmitz salue l'éventuel retour de Bédier, tout en rappelant qu'il sera heureux de le retrouver "à ses côtés", pas ...à sa place (de président), quelles que soient les rumeurs.

Les politiques de droite soutiennent par leurs blogs la candidature de retour de l'ancien député-maire-conseiller général dans son contexte local à Mantes.

Le tour d'horizon qu'en fait Mediapart introduit quelques nuances en citant le président UMP de la CAMY, Dominique Braye, ancien sénateur :
ouvrir-guil-copie-1.jpg Que dirait-on si tout le PS se mettait en file indienne pour faire réélire Cahuzac ?!, s’indigne-t-il. Les gens comme lui devraient être définitivement écartés.


Au contraire, les conseillers généraux de gauche soulignent la dimension plus large de cette candidature, pour les conséquences nationales et yvelinoises qu'avaient eues sa condamnation.
Et déjà ils s'apprêtent à accueillir Rama Sall dans leur groupe, dès qu'elle sera élue comme ils le souhaitent :

ouvrir-guil-copie-1.jpg

Comment ne pas évoquer les dépenses dispendieuses en communication, le cabinet pléthorique du Président Bédier, les politiques opaques de solidarité internationale ou le projet de circuit de Flins à plus de 10 millions ! Autant d’actes montrant que Pierre Bédier n’a jamais placé l’intérêt général avant l’intérêt personnel.

  Alors que ce retour, dans notre département, sonne comme un douloureux souvenir pour beaucoup d’Yvelinois, les élus socialistes du Conseil Général sont unis derrière Rama SALL afin d’engager ensemble un projet commun, juste et équitable pour le canton de Mantes et ses habitants !


Finalement, peu de bilans dans ce tour d'horizon à droite.
C
elui du député de notre 10e circonscription, Jean-Frédéric Poisson, s'est arrêté au début de l'année. De même que son représentant à Maurepas. C'est pourtant la période la plus récente qui a rendu célèbre notre nouveau député, qui a dû dépasser les plus grandes espérances formées par Mme Boutin : la laïcité dans les Yvelines est bien peu de chose pour nos élus de droite...

-------

Repost 0
Published by henriette - dans revue de médias
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 10:29

Une élection ne suffit pas pour construire une majorité : elle peut se grignoter au fil des partielles. C'est le constat d'aujourd'hui, après deux législatives recommencées, pour des député-e-s représentant des Français de l'étranger.

Cette réforme, conçue par Sarkozy pour gagner des voix supplémentaires, s'était retournée contre lui : dans le grand mouvement de la campagne présidentielle, ces 11 députés avaient été en majorité gagnés par la gauche - qui n'aurait pas osé l'espérer.
Un an plus tard et avec deux invalidations par le Conseil constitutionnel, le Changement c'est maintenant n'est pas ressenti par tous et l'impatience a été exprimée par les rares électeurs qui ont voté. Ou simplement le sentiment de revanche de la droite.

On va donc revoir à l'Assemblée nationale le fameux sarkomaniaque Frédéric Lefebvre que les Français de l'Amérique du Nord (156 645 inscrits aux USA & Canada) avaient refusé en 2012. Mais ils étaient alors 13 441 soit 8.77 % des inscrits à  avoir voté pour lui le 17 juin 2012, avec 80.93 % d'abstention.   En juin 2013, avec 86 % d'abstention, on attend de savoir combien il aura obtenu de voix pour gagner le siège ; peut-être pas beaucoup plus...

Autre partielle, dans les Yvelines, pour le canton de Mantes-la-Jolie. Un siège de plus ou de moins pour l'UMP majoritaire au Conseil général, cela ne change pas grand chose à la poliitque du département. Sauf que...

Ce siège à renouveler est une imposture. L'élection qui va avoir lieu le 30 juin et le 7 juillet est tiotalement injustifiée - et les dates sont choisies comme un pied-de-nez aux électeurs, qui méritaient pourtant des vacances !
C'est Michel Vialay, maire de Mantes-la-Jolie, succédant à Pierre Bédier condamné pour corruption, qui l'avait remplacé comme élu du canton au Conseil général. Et dès qu'il a appris que son maître en avait fini avec son inéligibilité, Vialay a choisi tout seul comme un grand (un peu poussé quand même ?) de démissionner le 16 mai dernier.

Les électrices et électeurs, on le voit, n'inspirent aucun respect à l'UMP. Preuve supplémentaire : la démission de Vialay ne suffisait pas puisqu'il avait une suppléante ; elle a donc démissionné à son tour. Preuve finale que tout cela était bien préparé : la suppléante élue en 2009, c'était Mme Bédier (Pascale), bonne épouse de Pierre...

Aux électeurs de 2013 d'en déduire l'essentiel : ils ont le choix ! Justement on leur propose 6 candidatures : 4 hommes et deux femmes (+ leurs suppléant-e-s 4 femmes et 2 hommes, à l'inverse pour la parité). Ces candidat-e-s seront confirmés officiellement après validation par la Préfecture, demain 11 juin.

Notre proposition : une candidature devrait s'imposer ; celle de Rama Sall (PS), déjà bien connue. Et une femme conseillère générale de plus dans les Yvelines, ça ne ferait pas de mal. Elles sont actuellement 5 (cinq seulement) sur 39 !
Elle est une jeune socialiste, et la gauche n'a actuellement que 11 sièges.

L'élection de Rama Sall nous garantirait contre le risque de voir Pierre Bédier reprendre le fauteuil de président du conseil général : n'est-ce pas aussi l'intérêt de l'actuel président Schmitz lui-même ? Madame Pécresse, qui dirige l'UMP des Yvelines, pourrait même se réjouir peut-être de ne pas voir ce "cheval de retour" encombrant sur son territoire ?

Ce serait une vraie femme, face aux fantasmes de l'ancien président. Il a trop desservi notre département par son sens de la communication. Qu'on se rappelle seulement ses campagnes machistes :

PB-com-CG-78-2007-08.jpg

Élire Rama Sall, c'est élire une femme, avec toute sa tête bien faite et bien pleine :

  RS-MJS.jpg
Nous suivrons sa campagne, déjà très animée...
-----------

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:58

À l'aube de ce premier dimanche printanier, l'information cherche à plaire : oui, tout ne va pas si mal, quand il y a enfin un rayon de soleil ! Les bulletins des chaînes d'info s'ouvrent sur le ciel bleu derrière la Tour Eiffel, ou avec les fruits et légumes de saison sur des marchés attrayants.
Ensuite il faut passer aux réalités - politiques ou non. D'abord l'alarme Wanted pour retrouver un évadé : qu'y pouvons-nous ? rien. La Garde des sceaux a fait son travail ; les professionnels de justice se font entendre - occasion de bilan d'une politique pénitentière sarkozyste qui laisse des traces.Faut-il que les médias transforment l'évasion en feuilleton haletant ?

La politique ensuite : un conseil national du PS était annoncé, avant même de commencer, comme "mouvementé" ; il y aurait une météo politique ? elle s'est vérifiée, avec l'irruption dans la salle de La Villette, d'un groupe d'ouvriers grévistes de PSA Aulnay. Le compte-rendu de l'épisode est un peu étrange, ce matin. Les medias étaient pourtant aux premières loges, puisque les sièges réservés à la presse étaient pleins : ils ont tout suivi en direct, avec deux événements pour le prix d'un ! Mais ce conseil national n'a pas eu les honneurs d'une info, ni un compte-rendu des débats, ni l'intervention du Premier ministre : tout juste a-t-on donné l'impression que J-Marc Ayrault était chassé par les syndicalistes...

PSA-CN-PS-13.4.13.jpg

L'interprétation pourrait être tout autre : dans une salle bien pleine, et uniquement de socialistes (sauf la presse), comment les journalistes ont-ils pu percevoir que seule "la gauche du PS" a applaudi les manifestants ? Sur quels fronts ont-ils pu lire "gauche" ? Applaudir était la seule possibilité de manifester sa sympathie pour un mouvement qui reflète si bien (malheuresuement) notre vie sociale et économique, et les militants PS ne s'en sont pas privés : passé la première minute de surprise, la présidente de séance Colombe Brossel conseillant seulement "restez à vos places", c'est devant une salle attentive que Jean-Pierre Mercier (CGT) a exposé la situation des ouvriers de PSA Aulnay, et demandé une médiation avec la direction des actionnaires Peugeot. Puis ils sont repartis - et les journalistes aussi...

Pendant ce temps, il y avait bien pire, pour la démocratie. À l'occasion d'un colloque organisé à Nantes par Le Nouvel obs, l'extrême droite opposée au "mariage pour tous" s'en est prise à sa bête noire, la journaliste Caroline Fourest qui informe sur ces mouvements, et qui venait participer à une table ronde. Il lui a fallu, une fois de plus, la protection de la police. Et des rumeurs mensongères sur twitter dénonçaient une agression, ou bien on parlait de guerre civile (Boutin) !
Décidément dépités de ne pouvoir gagner démocratiquement contre un projet de loi, des groupes intégristes et réactionnaires sont prêts à tout contre le fonctionnerment de la République... On souhaite bien du plaisir à Jean-Luc Mélenchon, si sa manifestation du 5 mai est rejointe par des adversaires d'extrême-droite !

On peut craindre que ces groupuscules, qui se veulent plus gros que leur légitimité, ne finissent par pousser trop loin le bouchon - aidés par une revue de presse de droite minant le pouvoir de la majorité.

Mais n'oublions pas, ici en Yvelines,  que ces barjots sont activement soutenus par notre député Poisson, son ancienne employeuse Boutin, et Béatrice Bourges, maire-adjointe de Versailles.

----

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 15:08

Fin du long combat du cinéma culturel essayant de tenir bon dans nos villes : le projet de multiplexe (dans Pariwest à Maurepas) vient d'être rejeté par la CNAC - Commission nationale d'aménagement commercial.

Véritable serpent de maire depuis la fin du XXe siècle, c'est une succession de projets, sous des couleurs différentes, avec des promoteurs différents, qui ont été avancés : malgré toute vraisemblance de viabilité, des ensembles de 19, 12, 8 salles dans une zone d'activités, allaient faire concurrence aux petits cinémas de nos villes.

Ce conflit d'intérêts avait connu un pic il y a deux ans, tandis que les habitants manifestaient leur soutien au Ciné 7 d'Élancourt. Plusieurs articles ici ont suivi l'évolution du dossier, permettant de connaître les différents arguments. Le dernier rejet en commission départementale avait provoqué un nouveau parcours administratif.
Il s'est clos ce vendredi 29 mars à Paris, avec le rejet du recours présenté par le promoteur du multiplexe, et malgré le soutien actif du maire de la ville et de son premier adjoint. La CASQY ne pouvait que plaider l'excès de concurrence, nuisible aux petites salles alentour, qui préservent la culture dans nos quartiers.

Si le multiplexe au cœur de SQY bénéficie de la présence de 400 000 habitants et de personnels des entreprises, celui de Plaisir peine à trouver une clientèle suffisante ; et un troisième à Maurepas n'aurait fait qu'aggraver les dégâts.

Cette décision est une bonne nouvelle alors que Ciné 7 est sur le point de rouvrir après rénovation et modernisation :

Cine7-TLN-27.3.13.jpgMardi 3 avril, 3 salles sont prêtes à accueillir les amateurs de cinéma : programmes de qualité, prix accessibles, conditions techniques en pointe, les investissements soutenus par les collectivités locales (CASQY et même... Maurepas) vont redonner vie au quartier des Sept-Mares d'Élancourt et à ses commerces voisins, qui en avaient bien besoin.

Rendez-vous aux premières séances !

--------

Repost 0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:31

On en parle peu. Il est vrai que l'actualité est riche en ce moment.
Mais le sport féminin est souvent caché par le moindre coup de tête ou de pédale des vedettes viriles et pipol.

Ce 16 mars 2013, on espère que le verglas aura disparu pour permettre aux supporteur-e-s d'affluer au Trocadero : c'est là que se rassemblent les équipages qui vont s'élancer dans le Rallye des Gazelles 2013. C'est là qu'on pourra découvrir la particularité de ce rallye automobile : que des femmes !

Bien sûr on parle plus souvent du Paris-Dakar que du Rallye Aïcha des Gazelles : et de moins en moins en bien, d'autant plus qu'il ne part plus de Paris et n'arrive plus à Dakar... On n'y compte plus les morts, les accidents ; cet à tout-va automobile a pourtant encore l'écho bienveillant de la TV publique et de Gérard Holtz, son chantre addict. C'est devenu l'entreprise commerciale d'un groupe de presse qui patronne aussi le Tour de France - bref, on ne parle plus des pompes à eau bienfaitrices du Sahel, quand un ancien maire de Maurepas avait prétendu financer une équipe (tout de même autour de 60 000 € avec une drôle de tombola grâce aux enfants manipulés, mais surtout à nos impôts).

Le rallye-raid des Gazelles, bien sûr n'est pas une entreprise destinée à économiser le carburant, et le patronage du roi du Maroc peut surprendre. Mais cet hommage rendu à un souverain est depuis 4 ans une forme d'encouragement à l'initiative qu'il avait prise d'un nouveau code de la famille incluant le droit de vote des femmes. C'est une course d'orientation dans le sud du Maroc - du 20 au 28 mars, jusqu'à Essaouira, sans moyens techniques écrasants, sans le vertige de la vitesse, et avec contrôle du CO2.
Bien plus, les sponsors prennent aussi des engagements humanitaires en soutenant ces équipages féminins.

Evelyne-Colomer-Buhl.jpg

Notre amie gazelle Évelyne tient le défi du rallye pour la 5e fois, et forme avec Hélène l'équipage 126 Caps Vrais, dans la catégorie 4x4-camion. Nous pourrons suivre les 6 étapes sur leur site, jusqu'au 31 mars. Souhaitons leur bonne chance, sous l'égide symbolique de Saint-Ex et Latécoère !

Demain elle a donné rendez-vous à tous ses ami-e-s : il pourrait y avoir quelques Maurepasien-ne-s ?

-----

Repost 0
Published by henriette - dans vers la victoire
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 10:06

À la veille du 8 mars, la télé câblée de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines fêtait la Journée des femmes. Deux associations étaient représentées sur le plateau : pour les droits des femmes (CIDFF) et en particulier la parité en politique (Elles aussi). Quelques reportages présentaient d'autres associations, mais aussi le rôle économique de femmes cheffes d'entreprise. Le tout sous l'autorité compétente et souriante de la rédactrice en chef de TVfil78 :


 

Il faut compter avec la politique volontaire de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, qui a lancé le même soir à La Villette - au côté du président Hollande - son programme d'action du "8 mars c'est toute l'année". Tandis que continue le programme législatif dans la perspective des élections qui suivent.
Espérons donc que 2013-2014 va faire progresser plus vite les droits des femmes dans tous les domaines, donc l'égalité réelle, et en bref la démocratie.

----

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie interco
commenter cet article