Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:59

Ce titre déjà utilisé peut être recyclé pour un usage différent : le premier sujet était extérieur à Maurepas, pour son intercommunalité. Cette fois il s'agit d'un mélange des genres dans le cadre municipal.

 Maurepas est déjà une commune très connue au Conseil d'État ; et les litiges et recours doivent justifier une ligne régulière de budget municipal (frais de Justice, avocats, etc), depuis 1989. Mais si les recherches peuvent le révéler, les maurepasiens ne peuvent le deviner à travers les présentations financières au Conseil municipal ou dans le mensuel Maurepas Actualités.

En cette fin d'année 2011 c'est sous le prétexte d'urbanisme que l'urbanité citoyenne et politique en prend un coup. Il faut dire qu'un élu ancien allié, siégeant désormais dans l'opposition fait rien qu'à agacer certains avec ses idées fixes !
Militant dans l'âme, écologiste de surcroît, voilà un père de famille honorable qui prétend vivre conformément à ses idées.

Jean SF, emploie donc ses temps de "loisirs" à la vie associative, Locataire d'une ferme historique (et il n'y en a pas beaucoup à Maurepas..), il laisse d'ailleurs paître dans le champ des chevaux - protégés -  qui font le bonheur des enfants alentour :  le cadre est celui (très historique et symbolique de la ville) de l'ensemble des bâtiments les plus anciens de nos paysages. Cela suppose aussi de faire fonctionner l'exploitation avec son personnel.

Mais Jean SF ne fait rien pour se simplifier les choses : il est locataire de la Ferme et de ses terrains, et son propriétaire est implanté depuis longtemps, puisqu'il a également l'illustre Donjon dans son patrimoine. Bien connu, M. Jean-Louis F fut aussi un élu politique, longtemps maire de Jouars-Pontchartrain : de 1959 à 1995, il était donc collègue des élus maurepasiens de l'époque ; il fut également conseiller régional, voire suppléant (souvenir ?) de la députée Mme Boutin. Bref un notable parfait pour avoir de l'influence dans son entourage géographique...

C'est donc entre des influences très influentes que le locataire écologiste se retrouve harcelé jusque dans son environnement strictement privé : à défaut qu'on l'expulse, depuis une semaine sa famille doit vivre sans toit !

Ferme 12.11-copie-1
Au nom de travaux sans doute urgents en décembre, le propriétaire farmer mais peu gentilhomme a fait retirer les tuiles du toit, grâce à un permis obtenu opportunément en accéléré à la mairie.
Usages de l'urbanisme écornés dans cette ville, urbanité allégée d'un proprio envers ses locataires, on croit voir régner Ubu et ses lubies... Pour obtenir un peu de civilité et un usage paisible de son domicile, faudra-t-il recourir au Code civil ?

Quelles que soient les opinions politiques des uns et des autres, il est grand temps de voir cesser les manœuvres mesquines, les rumeurs, les tracasseries, dans cet univers où tant de citoyens ont des préoccupations si graves !

 

----

Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans fraternité
commenter cet article

commentaires