Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 07:10

Dimanche dernier, Ségolène Royal célébrait à Paris le souvenir de François Mitterrand. Occasion de rappeler ce qu'a apporté la Gauche après les 23 premières années de la Ve République. Occasion d'une de ces Universités populaires participatives  (UPP) qui rassemblent régulièrement autour de thèmes de réflexion, thèmes qui nourrissent le Projet du/de la prochain-e candidate du Parti socialiste.

DAME ne mentionne pas systématiquement chacune des dates annoncées : comme toutes les UPP font régulièrement salles combles, il est risqué d'inciter au déplacement les Yvelinois pour qui la distance à Paris n'est pas négligeable, et qui ne trouveraient pas de place... Mais ce blog contient tous les liens nécessaires pour connaître les rendez-vous et invitations de S. Royal et de son association Désirs d'avenir. En outre  il est possible de demander à recevoir les Newsletters, et les adhérents reçoivent l'actualité par courriels ainsi que Facebook ou twitter.

C'est bien sûr tout le peuple de gauche qui se rappelait cette semaine l'événement du 10 mai 1981. Et dimanche, parmi les témoins qui se sont exprimés, on a pu entendre un des quatre ministres communistes qui entourèrent Pierre Mauroy dans son nouveau gouvernement dès le 23 juin. (En 1983 le Parti communiste décidait de ne pas participer au gouvernement Fabius.)

Voici donc par exemple l'intervention de Charles Fiterman, rappelant son action gouvernementale (aux Transports), et expliquant pourquoi il a dès 2006 soutenu la démarche de démocratie participative de la candidate socialiste :

 

 

En 2011, trente ans plus tard, cette commémoration n'est pas superflue - d'ailleurs une occasion de faire la fête n'est jamais inutile : depuis 2002 la droite ne sait plus offrir la joie de rassemblements populaires, sans que "la crise" serve de prétexte...

 

La lecture d'un hebdomadaire de gauche en rajoutait une couche dans le désespérant cette semaine : à part quelques pages de chroniques où souffle l'air frais, tout n'est que sombritude ! Le Nouvel Observateur prétendait nous offrir une nouvelle formule, renouvelée dans sa présentation.

Merci à quelques chroniqueurs, habitués ou nouveau (J-C. Guillebault, F. Raynaert et D. Cohn-Bendit), d'apporter une petite différence.  Car si "l'Obs" change", on a eu surtout,  autour d'un dossier-titre sur l'après Ben Laden, des  articles sur Outreau, le dernier suicide de France-Télécom (Orange aussi, tout de même !), le fuyard de Nantes laissant une famille massacrée, et un portrait indigent du PS en campagne présidentielle.

 

Sans vergogne, ce magazine qui se prétend intellectuel, nous raconte le story telling de la marche vers l'Élysée : les deux candidats sont choisis, leur comparaison est censée nous éclairer sur notre vote. Notre choix est incontournable, basé sur les sondages (irréfutables bien sûr) de mai 2011. Bien plus, notre choix nous est annoncé comme cornélien puisque le retour de la Gauche, le changement de politique de la France, passera par deux hommes que rien ne différencie, dont les objectifs et les méthodes sont les mêmes, admirablement classiques. Vive DSK et vive Hollande, "le champion des sondages" et "le favori des médias"... : "la primaire, c'est eux" ! Tout ce qu'attend la Gauche, youpee les mecs  !

Si François Bazin, spécialiste visionnaire des primaires socialistes, entraîne ses lecteurs dans cette manipulation aventureuse, on verra bien le résultat en octobre, après le vote réel de désignation à la candidature. Mais le doute accompagne cette lecture, quand on voit le portrait dessiné du Parti socialiste : entre déni de réalité et méthode Coué, comment mieux ignorer la masse des militant-e-s (qui sont resté-e-s depuis 2008) et des sympathisants ? Ils seront les électeurs des 9 et 16 octobre, et semblent complètement absents du scenario - comme les "adhérents à 20 €" bien mal considérés...

Vite, un nouveau portrait du premier parti de gauche !

 

Et, pour rencontrer les vrais militants de gauche, quelques rendez-vous demain en Île--de-France.

---------

Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans revue de médias
commenter cet article

commentaires