Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 09:05

Un an après les dernières législatives, un député des plus médiatiques oublie un peu que ses interventions habituelles sont au niveau de la République, et consent à parler du département et de sa circonscription dans les Yvelines. Henri Guaino répondait aux questions du Courrier des Yvelines  (le 14 juin 2013)

Guaino-CourrYv-6.13-copie-1.jpg

ouvrir-guil-copie-1.jpgVous êtes très présent sur la scène politique nationale. Mais alors, que faites-vous pour votre circonscription ?
«Le rôle d’un député est de voter des lois, pas de délibérer comme peut le faire un maire ou un conseiller général. Lorsque j’ai fait campagne, mon slogan était “Une voix forte pour la République”. Mon image est celle d’un député qui compte dans la République. C’est ce que je suis venu expliquer dans ma circonscription ce soir (mardi 4 juin : ndlr).
 

Quel rôle comptez-vous  jouer l’an prochain pour les élections municipales  dans les Yvelines ?
Personnellement, je n’ai pas d’autres ambitions dans les Yvelines. Je prends déjà beaucoup de place. Pour les municipales, j’adopterai un principe général : soutenir les maires sortants comme Olivier Delaporte (UMP) à La Celle Saint-Cloud, Philippe Brillault (UMP) au Chesnay ou encore ma suppléante, Véronique Coté-Millard (UDI) aux Clayes-sous-Bois.
 

Les deux premiers viennent d’être fraîchement réintégrés à l’UMP. La hache de guerre est enterrée ?
Ils ont rejoint l’UMP avec mon soutien. Maintenant, nous regardons tous vers l’avenir.
 

Quel est justement l’avenir de l’UMP qui renvoit (sic) actuellement une image de division ?
L’UMP a vécu une crise passagère. Il est normal dans un parti qu’il y ait des divergences. Mon souhait le plus cher est maintenant d’avancer.

(...)

Que pensez-vous du retour de Pierre Bédier dans la politique yvelinoise pour les cantonales à Mantes-la-Jolie ?
Je me réjouis de le voir revenir. C’est un vieil ami. Je le soutiens sans état d’âme. J’ai la conviction que c’est quelqu’un d’honnête. Il a le droit au pardon. On l’accorde bien à tous les voyous de la terre. L’histoire est pleine d’erreurs judiciaires et d’abus. Les juges ne sont pas des citoyens au-dessus des critiques. Je serais ravi qu’il joue un rôle important pour le département.

Jusqu’à la présidence du conseil général ?
Il n’est pour l’heure, que candidat à une élection. Je lui laisse la primeur d’annoncer ses intentions.

 

Autre députée, ancienne ministre, et surtout aujourd'hui responsable de l'UMP des Yvelines, Valérie Pécressene parlait pas pour son parti - mais plutôt "à titre personnel", quand elle répondait au  Courrier de Mantes, le 29 mai :

titre-soutiens-Bedier.jpg

ouvrir-guil-copie-1.jpg Aujourd'hui l'UMP est en convalescence. Ce dont elle a besoin, c'est d'unité. Ne renouons pas avec la division. Cela vaut pour le plan national, comme pour le plan local et bien sûr pour le Mantois. À ce titre les propos tenus par Dominique Braye n'ont pas leur place.
Pierre Bédier a à nouveau le droit de se présenter. Il éprouve le besoin de revenir. C'est une nouvelle page qui s'ouvre. Le comité départemental des Yvelines ne se réunissant que le 24 juin, c'est à titre personnel que je le soutiens dans cette élection pour ce qu'il a apporté au Mantois. Pierre Bédier est un élu de terrain exceptionnel.
Au delà de toutes les interrogations"...

... les sénateurs UMP Gérard Larcher, Sophie Primas et Alain Gournac soutiennent aussi le candidat de leur parti.
Dans la même page, Alain Schmitz salue l'éventuel retour de Bédier, tout en rappelant qu'il sera heureux de le retrouver "à ses côtés", pas ...à sa place (de président), quelles que soient les rumeurs.

Les politiques de droite soutiennent par leurs blogs la candidature de retour de l'ancien député-maire-conseiller général dans son contexte local à Mantes.

Le tour d'horizon qu'en fait Mediapart introduit quelques nuances en citant le président UMP de la CAMY, Dominique Braye, ancien sénateur :
ouvrir-guil-copie-1.jpg Que dirait-on si tout le PS se mettait en file indienne pour faire réélire Cahuzac ?!, s’indigne-t-il. Les gens comme lui devraient être définitivement écartés.


Au contraire, les conseillers généraux de gauche soulignent la dimension plus large de cette candidature, pour les conséquences nationales et yvelinoises qu'avaient eues sa condamnation.
Et déjà ils s'apprêtent à accueillir Rama Sall dans leur groupe, dès qu'elle sera élue comme ils le souhaitent :

ouvrir-guil-copie-1.jpg

Comment ne pas évoquer les dépenses dispendieuses en communication, le cabinet pléthorique du Président Bédier, les politiques opaques de solidarité internationale ou le projet de circuit de Flins à plus de 10 millions ! Autant d’actes montrant que Pierre Bédier n’a jamais placé l’intérêt général avant l’intérêt personnel.

  Alors que ce retour, dans notre département, sonne comme un douloureux souvenir pour beaucoup d’Yvelinois, les élus socialistes du Conseil Général sont unis derrière Rama SALL afin d’engager ensemble un projet commun, juste et équitable pour le canton de Mantes et ses habitants !


Finalement, peu de bilans dans ce tour d'horizon à droite.
C
elui du député de notre 10e circonscription, Jean-Frédéric Poisson, s'est arrêté au début de l'année. De même que son représentant à Maurepas. C'est pourtant la période la plus récente qui a rendu célèbre notre nouveau député, qui a dû dépasser les plus grandes espérances formées par Mme Boutin : la laïcité dans les Yvelines est bien peu de chose pour nos élus de droite...

-------

Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans revue de médias
commenter cet article

commentaires