Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 18:21

"Les bons points" : une brochure avait déjà été distribuée dans les boîtes à lettres de Maurepas, sur le bilan des trois premières années du 4e mandat du maire ; en discours d'introduction aux vœux 2012, M. Georges Mougeot est revenu avec satisfaction sur toutes ses réussites : liste des travaux de 2011, et les projets à réaliser en 2012.

S'il y a des mauvais points dans ce bilan, c'est parce que les responsables sont ailleurs :

- Pour le Lycée des Sept-Mares, la commune s'entend très bien avec le Rectorat (administration  d'État), mais s'interroge sur la bonne volonté du Conseil Régional (collectivité élue à majorité de gauche).

- Pour les transports en commun, Maurepas en "poor lonesome cowboy" déplore encore la responsabilité régionale (STIF) et celle de la CASQY.

- Enfin le troisième point noir est la mythique intercommunalité : si le Préfet impose des "choix politiques", il s'agit en fait du refus de la CASQY (de gauche) de réintégrer Maurepas. Mais lorsqu'on prétend à un rapprochement avec des voisins élus, il vaut mieux d'abord éviter de les vilipender, de les harceler devant les tribunaux...

Pour le maire DVG (Divers gauche), les cibles désignées sont toujours à gauche.Le divers semble être un penchant de plus en plus accentué pour une entente cordiale avec le député-maire UMP d'Élancourt : "de bonnes relations" avec cet ultra-libéral .

Comme le diable niche toujours dans les détails, il fallait une oreille bien attentive pour déceler dans des phrases très subtiles les pires soupçons contre des élus de l'alliance (nationale et régionale) PS-EELV.
De même que moins x moins fait plus, une négation mêlée à une déduction a permis au maire de désigner ses meilleurs alliés au Conseil municipal :"la Majorité et l'opposition UMP". D'où le soupçon (grave) d'ingérance - au minimum - porté contre les écologistes, opposants non-UMP ; est-ce une justification aux manœuvres désolantes dont un élu subit les conséquences à titre personnel ? On ne peut à la légère dénoncer "qui défend des intérêts personnels tant fonciers que para-professionnels" (sic).

Autres boucs émissaires : les conseillers territoriaux socialistes. Le représentant du canton, Ismaïla Wane, déjà pointé en janvier 2011, subit toujours la rancœur qui l'avait alors interdit de permanence dans les murs de la mairie du chef-lieu. Son unique tort reste d'avoir fait son travail d'élu en conscience, soutenu par un grand nombre de citoyens et la section socialiste : il avait fait passer la Culture et l'intérêt général de préférence au mercantilisme, donné la priorité aux cinémas de quartiers (de l'agglomération) plutôt qu'au nouvel avatar de projet  de multiplexe à Pariwest, soutenu par la même "Majorité et l'opposition UMP".

Et quand le Conseiller régional Didier Fischer porte en filigrane la responsabilité de nuire aux intérêts de Maurepas comme représentant de Jean-Paul Huchon, preuve est faite que c'est le Parti socialiste qui est la bête noire de M. Mougeot. Conséquence : pas d'invitations officielles aux vœux annuels, au côté des citoyens qui les ont élus. (Mais des élus UMP non-maurepasiens étaient bien là, forcément invités eux)

voeux-cm-Mps-6.1.12.jpg.jpg

L'hebdomadaire régional avait auparavant donné la parole au maire DVG, qui avait dénoncé le "pacte PS-EELV", menaçant de se présenter lui-même à la prochaine législative, donc contre la député sortante Anny Poursinoff et son suppléant PS désigné, Ismaïla Wane. Pourquoi pas ? nous sommes en démocratie, et cette candidature supplémentaire pourrait confirmer sa tentative précédente de 2009, du moment que le MoDem est prêt à renouveler l'expérience.

Mais reste une énigme, dans l'ambiguïté permanente des dirigeants politiques de Maurepas : ce flirt schizophrène en marge du PS. Après un soutien à S. Royal annoncé dès 2005, le tract local d'une association proche de François Hollande était signé de plusieurs élus sans étiquette : de là à déduire que M. Mougeot revendique toujours une proximité socialiste...

Voilà ce qui fait dire à tous les observateurs que la situation politique de Maurepas depuis plus de 20 ans est "compliquée", voire incompréhensible, sinon inexplicable.

----

Partager cet article

Repost 0

commentaires