Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 11:30
Une amie maurepasienne (et surout Française !) est dans la peine et les difficultés matérielles, depuis l'expulsion brutale de son mari. Un comité de soutien s'est formé pour la soutenir, et surtout pour l'aider dans ses démarches administratives.
Seule une nouvelle décision de justice peut permettre le retour de Régis.
De nombreux témoignages sont déjà recueillis, attestant de sa parfaite intégration dans la vie sociale. Seules  les interdictions légales l'empêchaient maintenant d'exercer sa profession ; mais tout son entourage sait que dans une vie familiale heureuse, toujours présent, il contribuait activement à l'activité domestique, à la garde et à l'éducation des enfants. Son départ, en plus d'une peine affective, crée de grosses difficultés dans le foyer.

Le comité de soutien s'adresse à vous pour ajouter votre signature à une pétition demandant le retour de M. Djonga. Dans cette période politiquement dificile, ce n'est pas la première expulsion qui serait annulée par la justice : RESF 78 (l'antenne Yvelines du Réseau Éducation sans frontières) a maintenant l'habitude des recours.
Le réseau soutient Régis et vous invite à signer - en grand nombre - cette pétition, dont voici le texte :


POUR LE RETOUR DE M. Régis DJONGA

M. Djonga vivant en France depuis 1992 a été expulsé vers le Congo-Brazzaville vendredi 30 mars 2007.

Parce que nous ne pouvons nous résoudre à ce que notre pays la France :
-    arrache un mari à l’affection de son épouse française et de deux jeunes enfants scolarisés à Maurepas,
-    jette cette famille dans la plus grande détresse malgré les nombreux témoignages du voisinage,
-    s'acharne contre un homme sous le coup d’une interdiction du territoire vieille de 9 ans en perpétuant  la double peine alors qu’il a toujours voulu s’intégrer, comme en témoignent les multiples démarches, toujours sans réponse, qu’il a engagées en préfecture  pour obtenir sa régularisation
-   l' expulse après l’avoir arrêté à son domicile mardi 27 mars à 6 h 15 du matin sous les yeux de sa femme et des enfants

Cette expulsion, ces souffrances nous scandalisent et nous ne pouvons les accepter.

Nous demandons aux autorités de notre pays au nom des Droits de l’Homme, des Droits de l’enfant, de faire preuve d’humanité et de permettre à M. DJONGA de revenir ici parmi nous, vivre avec sa famille.


Pour vous vous joindre au Comité de soutien et signer, merci d'ajouter un commentaire, ou d'envoyer un courriel.

Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans démocratie
commenter cet article

commentaires

Bell 24/01/2015 14:48

Mme Djonga vous avez TT mon soutien ainsi que vos enfants. Comment vont ils. Gardent ils des liens avec leurs papa.