Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 19:57
Voilà les informations les plus récentes sur la situation politique à droite, dans notre département.
Pas de quoi se vanter...

Pierre Bédier est le président du Conseil général. Il est également député (c'est ça la France : on cumule à tout va !...)
Il a même été Secrétaire d'État dans le gouvernement Raffarin, chargé des Programmes immobiliers de la Justice, auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice (ça ne s'invente pas non plus...).
Charge qu'il dû abandonner à cause de celles qui s'accumulaient contre lui :  Raffarin ne plaisantait pas avec le cumul ministre + mis en examen.

M. Bédier fait beaucoup parler de lui ces derniers mois : le plan de relance de l'automobile, avec un circuit de F1 contesté,  lui permet surtout de relancer sa cote et son image. Beaucoup de bruit pour rien, mais il est soutenu de partout. En sa faveur, le Premier ministre Fillon, élu du Mans et fondu de vroum-vroum, contredit même le ministre de l'Environnement Borloo !

Fillon, encore lui, prend aussi un arrêté essentiel à la vie de notre pays en pleine crise :

Décret du 10 avril 2009 prolongeant la mission temporaire confiée à un député

Le Premier ministre,
Vu la Constitution ;
Vu l’article LO 144 du code électoral ;
Vu le décret du 15 octobre 2008 chargeant un député à l’Assemblée nationale d’une mission temporaire auprès du ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire,

Décrète :

Art. 1er. − La mission confiée à M. Pierre Bédier, ancien ministre, député, par le décret du 15 octobre 2008 susvisé est prolongée.

Art. 2. − Le présent décret sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 10 avril 2009.
FRANÇOIS FILLON


Explication de texte, car le texte est bien publié au JO de la République :
un député peut être nommé "parlementaire en mission", pour une période maximum de 6 mois. En octobre 2008, PB a été chargé d'une mission sur le développement solidaire et l'immigration auprès du ministre Brice Hortefeux (et maintenant Éric Besson...).
Au-delà de six mois, le député ne peut continuer de siéger à l'Assemblée nationale. Un 2e décret - prévisible depuis le 1er - vient donc prolonger la mission de M. Bédier qui, de ce fait, n'est plus député.

Effet immédiat de ce décret : sa suppléante, Mme Cécile Dumoulin, devient députée des Yvelines.
Sans élection...  Il n'y aura pas de législative partielle, qui aurait risqué de faire gagner la gauche !


Mais ce siège de député, M. Bédier aurait dû l'abandonner de toutes façons, comme il devra abandonner bientôt son mandat dans le canton de Mantes-la-Jolie, et son fauteuil de président du Conseil général des Yvelines.
Car la cause de son titre d'"ancien ministre" se rappelle à lui : alors qu'il a tout fait pour qu'on n'en parle pas, sa condamnation pour "
corruption passive et abus de bien sociaux" en 2006, confirmée par la Cour d'Appel en 2008, va lui être prochainement  rappelée par la Cour de Cassation.

La peine d'amende (50 000 €) et la prison (18 mois, même avec sursis) disent bien la gravité des faits ; mais la pire conséquence pour l'intéressé, c'est une inéligibilité pendant six ans, jusqu'en 2015...
(Cette fois, il y aura une élection dans le canton de Mantes, et un changement de président à Versailles)

Le premier secrétaire du PS des Yvelines, Patrick Malivet, rappelle ce soir :
"La démocratie représentative est la base de notre démocratie et aujourd'hui elle est bafouée.
Bafouée, par un Premier Ministre qui signe un décret en plein week-end pascal afin d'éviter une législative partielle, mais surtout par le fait que Cécile Dumoulin sera députée mais sans réelle représentativité.

En effet, si la justice avait tranché plus rapidement, Pierre Bédier n'aurait pas pu être candidat, une autre personne aurait été élu(e) député(e) et aurait représenté la 8ème circonscription.
Cela dépasse nos affrontements gauche droite, c'est une manipulation de l'UMP, du Premier ministre et du Président de la République.
Il faut considérer que cela est une honte pour notre démocratie, un tour de passe-passe partisan, un échec et une peur pour la droite."


Rien n'est pire pour un parti politique, surtout s'il est majoritaire, que de se méfier des électeurs, de craindre la démocratie. (surtout parce qu'il en devine d'avance le résultat...)

Et puis, quand les porte-voix de l'UMP hurlent contre le discours qu'a prononcé Ségolène Royal à Dakar, ont-ils bien conscience de leur démarche, à nouveau honteuse, contre l'Afrique ?
La fameuse mission de ce parlementaire sans vergogne, a-t-on bien vu qu'elle a été créée sous couvert de son prétendu intérêt pour le co-développement ? avec le Sénégal justement...


Enfin le département des Yvelines, avec ces affaires de corruption à répétition, leurs trafics d'enveloppes kraft pleines de billets, ne mérite pas cette image que lui donne aujourd'hui un politique, par ailleurs professionnel de la communication.
Les Yvelinois méritent-ils cette mascarade, cette magouille ?

------

Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans Yvelines
commenter cet article

commentaires