Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 09:52
Un peu plus de six mois seulement après une note de ce blog, on peut reparler de La Poste de Maurepas.
Vue de l'intérieur, par ses "usagers", qui ont tout le temps de considérer le décor pendant leur attente aux guichets...

Et encore bien hereux de pouvoir employer le pluriel : pour cette rentrée, il reste 3 guichets pour le public ordinaire. Deux autres se sont même passés de chaleur pendant l'été et ont été fondus en un seul, spacieux (assez ?), destiné prioritairement aux clients payants - entreprises -, en une formule dite "pro". Les clients bas de gamme, eux, auront des accès plus réduits qu'il y a deux mois, et donc une plus grande occasion d'acheter... des sodas.

Et encore bien heureux aussi de trouver des guichets ouverts ! Ailleurs, La Poste ferme à tout va. Simple exemple, le bureau de Saint-Arnoult dessert maintenant 11 communes.

Maintenant que "les usagers des services publics en situation de monople" sont devenus des "clients", le statut de client a changé.

La légende du client-roi a vécu. Des entreeprises fonctionnent maintenant pour des cibles de clientèle, alors que leur grande masse n'est même plus prise en compte, malgré son nombre. On n'a pas fini de s'interroger sur ce que va devenir la distribution du courrier à ce train, tant les personnels qui rendent ce service paraissent déonsidérés (contrats de travail par exemple). La logique conduit une agence de La Poste à ressembler à une agence bancaire. Heureusement reste le rapport généralement courtois, voire très aimable des guichetiers, qui ont gardé un long contact avec la population (au point que des personnels retraités viennent parfois tenir ce rôle !).

La Poste n'est pas seule à nous faire souffrir cette année. Dans les services d'énergies, on ne reconnaît plus les grandes sociétés traditionnelement efficaces dans leur métier : un service public.
Bien sûr on peut parler à d'aimables "conseillers" , sur une lointaine "plate-forme",que l'on obtient après une longue attente au 0 810 etc - "au tarif local pour un fixe" ... et beaucoup plus depuis un portable ou une ligne ADSL surtout lorsqu'on vous annonce que "votre attente est estimée à plus de 10 minutes". Mais l'aimable personne n'a pas de contact avec les techniciens qui viendront chez vous, et ne peut pas vous renseigner quand ça ne fonctionne pas, car les techniciens sont souvent dans des sociétés privées sous-traitantes. Sans compter les changements de logiciels, apparemment difficiles à maîtriser...

Victimes de ces très mauvais fonctionnements "en période d'ouverture du marché", ou "en raison de la mise en concurrence", les malheureux citoyens qui ont déménagé depuis le 1er juillet. C'est peu dire qu'ils ont essuyé les plâtres.
Et on espère en plus qu'ils ont suivi les conseils des associations de consommateurs et de l'INC, préconisant de ne pas quitter les tarifs réglementés pour l'électricité (EDF seulement) et pour le gaz (Gaz de France seulement). Sinon, ils partent dans l'inconnu et... sans retour possible.

Voyez-vous un lien entre ces pratiques, votre vie réelle,  et les discours des campagnes électorales du début de l'année ? La parole est ouverte.


Partager cet article

Repost 0
Published by henriette - dans vie chère
commenter cet article

commentaires