Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 16:28
UFAL-en-t--te.jpg
L’Ufal du 78 a pris connaissance de la nomination de Christine Boutin, députée de Rambouillet, au ministère du Logement et e la Ville, dans le gouvernement Fillon-Sarkozy.
 
Cette décision est un message fort, mais prévisible, de Nicolas Sarkozy envers les forces catholiques traditionnalistes de ce pays, et une agression contre les laïques et les féministes.
 
La nouvelle ministre était marraine de l’association « La Trève de Dieu », qui organisait, dans les années 1995, des commandos anti-IVG, notamment devant l’hôpital du Chesnay, près de Versailles.
 
Personne n’a oublié, lors du débat sur le Pacs, l’image de Christine Boutin, qui bénéficie par ailleurs d’un statut diplomatique de conseiller du Vatican, brandissant sa Bible dans l’hémicycle, en direction d’Elisabeth Guigou.
 
Elle était invitée, le 4 mai 2006, au congrès des intégristes islamistes de l’UOIF, au Bourget, en compagnie notamment d’Hani Ramadan, le frère de Tarik, pour dénoncer de concert les principes laïques de notre pays.
 
L’Ufal du 78 considère que la décision de nommer ministre la députée de Rambouillet est une véritable provocation contre les femmes, les laïques et les homosexuels de ce pays qui, tout au long de leurs batailles émancipatrices, ont rencontré en face d’eux une militante acharnée de la défense de l’ordre moral.
 
Cette décision ne fait que renforcer la détermination et la mobilisation des laïques et des féministes, dans les Yvelines et dans toute la France, pour montrer leur attachement aux valeurs de la République et aux droits des femmes à disposer librement de leur corps.
 
Dans cet esprit, l’Ufal du Mantois organisera une première réunion d’information, que d’autres suivront, le mardi 29 mai, à l’Agora, à Mantes, à 20 heures, sur le thème de la défense des principes laïques et républicains, dans le nouveau contexte politique que connaît notre pays.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires