Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 22:52

Toutes les oppositions de Maurepas se retrouvent unies dans le même constat : la majorité municipale semble filer un mauvais coton, et ne sait plus que se regarder le nombril - qui n'intéresse pas grand-monde à part elle. Elle utilise le journal municipal (que nous venons de recevoir) pour faire le bilan électoral auto-satisfait de son "action" au bout de deux ans ; et une fois remplies les pages de vaines images qui n'évoquent rien d'intéressant pour les Maurepasien.ne.s, il lui reste encore à remplir sa tribune d'Expression.

Les "vingt-cinq élus de la majorité" n'ont plus alors qu'à s'en prendre à l'opposition, une fois de plus. Au lieu d'utiliser leur droit politique à émettre des idées, faire des propositions ; alors qu'ils disposent d'un espace coloré qui attire l'œil ; ils ne savent y exposer que raillerie et rancœur contre un adjoint sortant, qu'ils ont battu. Quelle petitesse ! Cette mesquinerie apparaît d'autant plus que l'"expression" des groupes d'opposition est réduite à des petites cases compactes, en caractères minuscules, non contrastés, sans paragraphes pour aérer les phrases (p.23).

Plus grave ce mois-ci. MAUREPAS Votre Magazine tombe dans la censure. Ce n'est plus le journal municipal auquel les hanbitant.e.s et associations doivent pouvoir accéder. Le comité local de la FNACA en fait les frais. Le responsable de la publication a refusé de faire paraître l'annonce de la cérémonie traditionnelle du 19 mars, ce qui a obligé l'association à diffuser un communiqué à ses frais.

 

le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME
le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME

le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME

Que signifie FNACA pour les jeunes générations ? La Fédération nationale d'anciens combattants en Afrique du Nord regroupe les survivants de guerres coloniales - qui ne laissent pas aujourd'hui de bons souvenirs. Le comité de Maurepas se réunit traditionnellement pour rappeler le 19 mars 1962, fin de la guerre d'Algérie. Cette date est reconnue officiellement comme "Journée nationale du souvenir et de recueillement" et la cérémonie annuelle de Maurepas réunit dans le pluralisme les habitants qui le souhaitent.

Mais M. Garestier,dès mars 2015 a fait rompre la tradition : pas de présence des élus de droite à la cérémonie, pas de diffusion d'une invitation au fichier d'adresses de la mairie - soit une rupture totale des usages municipaux depuis plus de 40 ans.
Raison invoquée : un choix politique, depuis que l'UMP a préféré une autre date de célébration, par simple déni de ce que certains refusaient de considérer comme une guerre...

Inutile d'approfondir des raisons idéologiques lamentables. Parlons seulement de Maurepas.
Ce choix manifeste une méconnaissance complète de l'Histoire de notre ville. C'est même un reniement total de la première génération qui a peuplé la nouvelle commune, recréée par Jacques Riboud.

La fin des années 60, et toutes les années suivantes, les nouveaux logements ont été achetés par des familles qui avaient vécu douloureusement cette guerre, des couples jeunes encore, avec leurs enfants. Il était naturel de garder le souvenir des 8 années précédentes. Le boulevard de la Loire ("axe Nord-Sud") fut même baptisé "bd du 19 mars 1962", comme d'ailleurs à Élancourt (resté tel entre le commissariat et le rond-point des Sept-Mares). C'est déjà l'idéologie qui en eut raison, quand fut élu le premier maire RPR, qui revint au "bd de la Loire" !...

Aujourd'hui la ville s'est renouvelée, mais la génération des pionniers de Maurepas n'a pas encore complètement disparu. Et leurs enfants sont toujours là. Nous espérons qu'ils auront à cœur d'entourer les membres de la FNACA, dans le souvenir de leurs parents, amis, voisins ; pour la paix, plus chère que jamais.

Merci de venir nombreux au monument de l'allée du Bourbonnais,
manifestons notre solidarité envers une association respectable, victime de cens
ure :

samedi 19 mars 2016 - à 11 heures (pendant le marché)

Partager cet article

Repost 0

commentaires