Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pratique

pour adhérer au PS, un clic :
logo.jpg 
pétition

question d'éthique
SR-8.07.jpg
météo Maurepas

Recherche

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 16:52
retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe

Quand on rencontre des Maurepasiennes depuis ces quelques semaines, on entend des souvenirs, revenant spontanément, avec des regrets. Qui explique ces élections européennes, pourtant si importantes ? On ne peut se résoudre à l'abstention prévue!

Cela illustre les récentes municipales : des réunions de campagne ont fait écho à des souhaits d'une vie locale plus citoyenne, et au constat que certaines associations locales avaient complètement disparu au fil des années. Voilà tout ce qui devrait nourrir aujourd'hui des réunions de débat - elles aussi disparues.

Il faut remonter loin dans les archives du "guide de la ville" édité à chaque rentrée scolaire, lors du Forum des associations, pour retrouver celles qui organisaient des expositions pédagogiques sur des sujets locaux ou des problèmes nationaux, qui proposaient des débats citoyens, des cafés-débats.

Dès le début de Maurepas, les plus anciens habitant-e-s se souviendront d'une exposition présentée dans le local bien placé en plein centre-ville, prêté par Jacques Riboud : en juin 1972 la toute récente section locale de l'UFCS (Union féminine ciivque et sociale) partageait le résultat de plusieurs mois du travail de ses bénévoles. Ainsi les nouveaux habitants découvraient-ils leur commune toute neuve, et encore inachevée, Maurepas : ses administrations, ses équipements, ses écoles, ses commerces, les projets, ainsi que la future Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines (la loi Boscher qui la créait).

L'UFCS avait lancé des équipes qui continuèrent sur plusieurs thèmes : le logement, la santé, les médias, par exemple. Mais aussi la défense et l'iinformation des consommateurs, autant sur les prix que sur les additifs alimentaires ou les chauffe-eau de nos maisons ; mais aussi des permanences hebdomadaires et des relations utiles avec les commerçants locaux : Consomm'action, club actif, a laissé un tel souvenir que le nom a été utilisé par d'autres depuis...

Aujourd'hui c'est le côté civique que beaucoup rappellent avec regret : association pluraliste, indépendante des partis politiques, l'UFCS était un mouvement d'éducation populaire, avec une pédagogie originale aussi bien à domiicile dans les quartiers que dans les locaux sociaux.
Cela lui permettait de faire une information à tous les publics : chaque campagne électorale était précédée de réunions, d'exposition de panneaux, de tracts à relire et conserver. Ainsi les électeurs/électrices découvraient-ils les enjeux de leur prochain vote : à quoi sert le président de la République, ou notre conseiller général, etc. ; comment ils sont élu-e-s. Plusieurs élues municipales ont suivi des formations à l'époque où l'on ne parlait pas encore de parité (si, à l'UFCS...).

Les modes de vie ont changé, et le bénévolat se consacre plus aux activités individuelles de loisirs. Pour ceux qui rechercheraient des souvenirs, s'ils ne les ont dans leur grenier, ils peuvent aller visiter l'excellent Musée de la Ville de Saint Quentin-en-Yvelines, riche d'objets, de presse locale, et de documentations diverses.

Quant à l'information civique, elle a dû s'arrêter avec la réduction du nombre de bénévoles, et la fusion de l'UFCS au sein de la fédération des Familles rurales.
C'est en 2005 qu'elle avait rassemblé autour du référendum européen.

Aucune autre association n'a pris durablement le relais depuis. Voilà donc un champ d'initiative possible ...

1e élection au suffrage universel-1979

retour sur le rêve d'avenir : comment partager l'Europe

Partager cet article

Repost 0

commentaires