Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:00

C'est de la lecture du Monde (page 7 ce soir) que nous vient une bonne nouvelle : le maire rentré de vacances a changé. Depuis deux ans, ses oppositions avaient beau lui répéter leurs demandes, en vain. Cette fois, c'est le Préfet qui a su "convaincre", par la réquisition : contraint par l'État de recevoir - sinon d'accueillir - des réfugiés dans un de nos gymnases (vide en été), M. Garestier n'avait pas le choix, il y a un mois, et il l'a dit ; pourtant aujourd'hui il considère la question d'un autre œil, prêt à revoir sa vision politique. Comment ne pas s'en réjouir ?

"Le jeune maire (LR) de Maurepas (Yvelines), Grégory Garestier, a été mis dans la même situation d'accueillir une centaine de migrants en son gymnase. Pas non plus très partant, il avait immédiatement protesté, dans un communiqué de presse du 21 juillet, contre " l'apparente improvisation de l'Etat ". Un mois plus tard, il tire un premier bilan : " L'association Habitat et humanisme a fait preuve d'un grand professionnalisme et il n'y a eu aucun incident. Nous avons répondu à leurs besoins, par exemple d'installer des points d'eau extérieurs, confie-t-il. Je n'avais jamais été confronté à une telle situation et la vivre au quotidien, avec des gens face à soi, c'est très différent de ce que l'on voit dans les médias. Maintenant, je me demande ce qu'ils vont devenir et cela me fait réfléchir sur notre politique nationale d'accueil des migrants. "

Maintenant on espère que cela convaincra les quelques voix qui se sont élevées, réticentes, voire racistes, sur Internet. Autant que leur maire, les Maurepasien.ne.s ont majoritairement montré de la bienveillance, et de la générosité. Merci aussi à l'association Habitat et Humanisme qui a su attirer des bénévoles et organiser leur travail.

Nous attendons maintenant un peu plus d'informations sur le devenir de ces jeunes hommes qui ont été nos voisins quelques semaines, qui ont trouvé le calme et du repos chez nous.

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 11:41

Fête nationale. Dans toutes les communes de France, elle va être célébrée de toutes les façons.

Dans notre ville, malaise quand on voit le bandeau de la page municipale twitter. Tout fait faux-semblant. Maurepas et sa nouvelle com, omniprésente : elle tient souvent lieu de la réalité qu'elle est censée présenter, mais elle prétend aussi nier tout ce qui était Maurepas avant mars 2014, avant Les "Républicains".

Dès les premières semaines, le logo de la ville avait changé : nostalgie (ou réac), on a repris le blason des Phélipeaux, le dernier comte de Maurepas étant secrétaire d'État de Louis XVI, ce qui ne nous rajeunit pas... Il y avait pourtant eu un logo plus moderne, inspiré du blason - mais ce retour au passé, c'est aussi un clin d'œil subtil au maire Levet (RPR) des années 80 (pas exemplaire pourtant) !

depuis et avant 2014

depuis et avant 2014

Les couleurs de cet en-tête sont traditionnelles : bleu, blanc, rouge normal - mais lourd, pesant, au point qu'on ressent une sorte d'agressivité - de quoi faire oublier le zen du site précédent... D'autant plus qu'elle accompagne une anomalie :

la Fête nationale, ce n'est pas le 13 juillet, mais le 14. Bien sûr la plupart des festivités populaires ont lieu la veille au soir, ce qui permet la grasse matinée ; mais la fête officielle de la France, célèbre dans le monde entier, c'est le 14 Juillet, inscrit dans tous les agendas, dont le grand Renoir avait titré un de ses films. Il y en a que ça dérange encore, la prise symbolique de la Bastille ?

com à (Maurepas) pour le (14) Juillet
com à (Maurepas) pour le (14) Juillet

Continuons la lecture : "feu d'artifice", rien à dire, pensez-vous, bien sûr ! sauf que l'indication du lieu fait monter l'ambiguïté : c'est bien à Maurepas, tout ça ? eh bien non. À Maurepas, on délocalise ! La Fête aura lieu à Élancourt, la ville voisine, celle dont le maire a couvé la préparation de l'élection du nôtre, resté son fidèle ; ils avaient prétendument signé une convention qui permettait d'alterner une année sur deux. Où est passée la convention ? Après 2015 à Élancourt, c'est encore Élancourt en 2016.

com à (Maurepas) pour le (14) Juillet

Cerise sur le gâteau blanc-bleu ? elle n'est pas rouge, mais verte comme "la coulée" - un beau lieu qui fait écolo ! et pas loin de la belle Commanderie (lieu culturel historique de SQY), dont Fourgous chérit tant les Templiers, tant il est amoureux lui aussi du passé...


Ne boudons pas notre plaisir citoyen, pour cette fête qui doit rassembler.
Maurepasiens du 21e siècle, faisons, faites la Fête !

6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 22:02

Cumuls de mandats, longévité, népotisme, trafic d’influences, on en apprend de belles en croisant des infos différentes. La droite aurait dû se méfier d‘un risque d’ivresse après tant de conquêtes dans les Yvelines ! Nous en découvrons peu à peu dans les journaux locaux, qui distillent des infos par petites touches sans vraiment de synthèse ; heureusement il y a aussi Le Canard du mercredi…

Le Canard enchaîné, 30 mars 2016

Le Canard enchaîné, 30 mars 2016

M. Nicolas About a déjà fait une longue « carrière » politique, considérée comme honorable – mais si longue que les jeunes générations ne savent pas qu’il a tout fait, dans tous les mandats (sauf président de SQY, hélas pour lui !). Beaucoup l’ont même cru mort, quand on a vu son nom sur des plaques de rue dans sa ville : en fait c’était juste un hommage anticipé de son zélé successeur maire de Montigny (M. Laugier)…

On a retrouvé M. About il y a 5 ans, lorsque le président du Sénat l’a choisi pour entrer au CSA. Surprise : c'était son domaine de compétence ? Au moins, il connaissait son collègue Gérard Larcher, et leur ami commun Serge Dassault, grand chasseur et châtelain de Coigniéres. Et voilà qui expliquerait des bizarreries actuelles dans l’audio-visuel régional.

Car on a découvert successivement (pour faire vite) : en juin 2015, que notre télé locale, TVfil78, avait de bonnes chances d’entrer - avec Yvelines Première de Saint-Germain-en-Laye - dans le réseau francilien Telif, agréé par le CSA pour faire partie des chaînes de la future TNT HD gratuite. (De quoi réjouir le cœur des Maurepasien-ne-s, si longtemps écartés de la TV de SQY !)

Patatras, le 5 janvier 2016, le CSA remettait en cause sa présélection de l’année passée, en préférant subitement à Telif un autre projet qui avait été écarté à l’époque : celui du Figaro...

Un autre article du Parisien, le 14, donnait alors la parole au groupe de Telif, pour explication scandalisée.

Et pour le fond de l’affaire : Le Figaro, c’est la famille Dassault (un sénateur, Serge, un député, Olivier, spécialiste des médias et grand ami de J-Michel Fourgous, vice-président de SQY). De quoi créer une influence sympathique au sein du CSA, quand M. About a pour ami de longue date M. Michel Laugier, son ancien directeur de cabinet et notre nouveau président de la CA de SQY – qui emploie comme chef de cabinet M. Quentin…. About, fils de son père.

Si peu qu’il reste d’élus de gauche dans notre département, on peut se réjouir que le député Benoît Hamon tire le signal d’alarme : il en a appelé au président du CSA M. Olivier Schrameck (ancien directeur de cabinet de L. Jospin à Matignon), réputé pour sa rigueur.

Espérons qu’un peu de ménage va rétablir les vraies compétences, le bon projet de Franciliennes TV/Telif dans ses droits, pour l'intérêt général, au bénéfice des téléspectateurs franciliens.

à SQY, ça grenouille, et pas que dans l'étang...
à SQY, ça grenouille, et pas que dans l'étang...
à SQY, ça grenouille, et pas que dans l'étang...
à SQY, ça grenouille, et pas que dans l'étang...
à SQY, ça grenouille, et pas que dans l'étang...
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 22:52

Toutes les oppositions de Maurepas se retrouvent unies dans le même constat : la majorité municipale semble filer un mauvais coton, et ne sait plus que se regarder le nombril - qui n'intéresse pas grand-monde à part elle. Elle utilise le journal municipal (que nous venons de recevoir) pour faire le bilan électoral auto-satisfait de son "action" au bout de deux ans ; et une fois remplies les pages de vaines images qui n'évoquent rien d'intéressant pour les Maurepasien.ne.s, il lui reste encore à remplir sa tribune d'Expression.

Les "vingt-cinq élus de la majorité" n'ont plus alors qu'à s'en prendre à l'opposition, une fois de plus. Au lieu d'utiliser leur droit politique à émettre des idées, faire des propositions ; alors qu'ils disposent d'un espace coloré qui attire l'œil ; ils ne savent y exposer que raillerie et rancœur contre un adjoint sortant, qu'ils ont battu. Quelle petitesse ! Cette mesquinerie apparaît d'autant plus que l'"expression" des groupes d'opposition est réduite à des petites cases compactes, en caractères minuscules, non contrastés, sans paragraphes pour aérer les phrases (p.23).

Plus grave ce mois-ci. MAUREPAS Votre Magazine tombe dans la censure. Ce n'est plus le journal municipal auquel les hanbitant.e.s et associations doivent pouvoir accéder. Le comité local de la FNACA en fait les frais. Le responsable de la publication a refusé de faire paraître l'annonce de la cérémonie traditionnelle du 19 mars, ce qui a obligé l'association à diffuser un communiqué à ses frais.

 

le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME
le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME

le communiqué du comité de la FNACA, et l'invitation offerte par DAME

Que signifie FNACA pour les jeunes générations ? La Fédération nationale d'anciens combattants en Afrique du Nord regroupe les survivants de guerres coloniales - qui ne laissent pas aujourd'hui de bons souvenirs. Le comité de Maurepas se réunit traditionnellement pour rappeler le 19 mars 1962, fin de la guerre d'Algérie. Cette date est reconnue officiellement comme "Journée nationale du souvenir et de recueillement" et la cérémonie annuelle de Maurepas réunit dans le pluralisme les habitants qui le souhaitent.

Mais M. Garestier,dès mars 2015 a fait rompre la tradition : pas de présence des élus de droite à la cérémonie, pas de diffusion d'une invitation au fichier d'adresses de la mairie - soit une rupture totale des usages municipaux depuis plus de 40 ans.
Raison invoquée : un choix politique, depuis que l'UMP a préféré une autre date de célébration, par simple déni de ce que certains refusaient de considérer comme une guerre...

Inutile d'approfondir des raisons idéologiques lamentables. Parlons seulement de Maurepas.
Ce choix manifeste une méconnaissance complète de l'Histoire de notre ville. C'est même un reniement total de la première génération qui a peuplé la nouvelle commune, recréée par Jacques Riboud.

La fin des années 60, et toutes les années suivantes, les nouveaux logements ont été achetés par des familles qui avaient vécu douloureusement cette guerre, des couples jeunes encore, avec leurs enfants. Il était naturel de garder le souvenir des 8 années précédentes. Le boulevard de la Loire ("axe Nord-Sud") fut même baptisé "bd du 19 mars 1962", comme d'ailleurs à Élancourt (resté tel entre le commissariat et le rond-point des Sept-Mares). C'est déjà l'idéologie qui en eut raison, quand fut élu le premier maire RPR, qui revint au "bd de la Loire" !...

Aujourd'hui la ville s'est renouvelée, mais la génération des pionniers de Maurepas n'a pas encore complètement disparu. Et leurs enfants sont toujours là. Nous espérons qu'ils auront à cœur d'entourer les membres de la FNACA, dans le souvenir de leurs parents, amis, voisins ; pour la paix, plus chère que jamais.

Merci de venir nombreux au monument de l'allée du Bourbonnais,
manifestons notre solidarité envers une association respectable, victime de cens
ure :

samedi 19 mars 2016 - à 11 heures (pendant le marché)

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 14:44

"les politiques ne parlent que d'eux-mêmes", dit M. Garestier, maire de Maurepas. Comme c'est bien vrai !... surtout pour dire du mal de ses opposants, sans jamais répondre à leurs demandes : il aurait pourtant tellement à leur dire.

Le maire pourrait par exemple répondre à leurs courriers, à leurs demandes de documents - juste pour se conformer à la loi. Il est bien difficile de commenter l'activité municipale - y compris sur ce blog -, quand elle est cachée, qu'elle n'est pas expliquée. Et puis comment favoriser la représentation de Maurepas droite-gauche dans notre nouvelle agglomération de SQY (Saint-Quentin-en-Yvelines) ? les arguments que donne Grégory Garestier en communication extérieure sont bien pauvres.

Juste la loi, Monsieur le Maire ! sans aller jusqu'à respecter vos engagements d'un mandat municipal, démocratique, incitant élus et habitants à la participation. Mais c'était il y a 2 ans... oublié ! Il ne suffit pas de dire qu'on "incarne le renouveau"...

radio Sensations, plus facile à convaincre que les Maurepasien-ne-s...

11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 23:34

Après une campagne électorale comme on n'en avait jamais connu, le temps est venu de voter. À nous, citoyen-ne-s, d'aller mettre notre bulletin dans l'urne. L'Île-de-France tellement éprouvée a besoin d'éloigner les peurs inutiles.

La Gauche qui avait géré la vie quotidienne ces dernières années, s'est maintenant retrouvée. Ce sont des équipes expérimentées, mais aussi rajeunies, qui se présentent à nous pour reprendre le travail commun.

Et ensemble, Gauche et Écologistes ! Nous avons vu ces derniers temps émerger les écueils qu'il nous faut éviter, pour l'avenir de nos jeunes, contre les communautarismes qui divisent, pour les femmes en général.

Nous Yvelinoi-se-s savons, particulièrement en île-de-France, comment la droite a déjà une emprise grâce au Conseil départemental ; et Maurepasien-ne-s ce que la droite met en œuvre quand elle prétend faire participer les habitants... Dans ce mille-feuille où elle a été élue en 18 mois, nous avons besoin de pluralisme, et d'une Région qui serve de recours politique.

Profitons de la démocratie pour écarter le danger populiste, qui dérive de l'abstention ; votons à gauche...
... et surtout, VOTONS !

les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto
les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto

les candidats et candidates du 2nd tour #avec Barto

9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 00:40

Après un affichage fantaisiste au soir du scrutin, le dimanche 6 décembre, voilà les vrais chiffres par bureaux de vote de Maurepas.

Difficile de comparer avec des scrutins précédents : il devient urgent que le site municipal s'enrichisse de données, comme promis pour une "ville numérique".....

Mais pour ce 1er tour :

liste Pécresse : 30,12 % moins de 10 % :

liste Bartolone : 27,44 % liste écolo Cosse : 7,51 %

liste FN : 18,26 % liste PCF Laurent : 4,96 %

4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 23:10

Bientôt finie la fiction des sondages, des enquêtes d'opinion, des paris sur l'avenir, des prédictions-bidons.
Dimanche nous votons pour de bon : ce sont nos bulletins qui vont dire la réalité de nos votes.
C'est la nouvelle majorité qui doit sortir des urnes, pour un Conseil régional d'Île-de-France renouvelé, pour une politique digne de notre grande région.

La campagne électorale se termine et le seul vœu que nous formons est de voir se constituer une équipe efficace, pour prolonger l'action des élus sortants. Espérons que les citoyen-ne-s auront oublié les déclarations fracassantes, mal informées, voire mensongères ; que les informations les plus justes leur permettent de faire un choix, parmi les 13 listes candidates.

Les élu-e-s de la Gauche sortante présentent un bon bilan. Dommage qu'elle soit aujourd'hui divisée  en plusieurs listes candidates, plus difficiles à rassembler pour assurer la victoire.
Il faut qu'elles puissent se retrouver autour de Claude Bartolone, successeur de J-P. Huchon.

Puisque nous en sommes à la conclusion, ce petit album en images rappelle les points utiles avant de voter.

allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !
allons voter : la démocratie pour une région humaine !

ce dimanche 6 décembre, seuls les votes comptent. Pour faire mentir les sondages, il faut réduire l'abstention, qui renforcerait le vote extrémiste que nous refusons.

Pour une Région humaine, votons pour la Gauche.

Mais surtout VOTONS !

voter FN nuit gravement aux femmes !

allons voter : la démocratie pour une région humaine !
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 17:09

Quelle époque ! Avons-nous jamais vu pareille campagne ?
Les terribles épreuves vécues dans notre Région, par notre Nation qui s’est reconnue à Paris, la compassion ressentie partout dans le monde, tout incitait à chanter la démocratie. Et pourtant un simple tour des écrans (TV et le net) voit la démocratie attaquée ; oubliée d’abord, puisque notre campagne électorale se trouve limitée par la décence, mais aussi discréditée, détournée.

Nous avons eu peur, et avec de bonnes raisons. Mais nous avons de meilleures raisons encore de lutter contre la peur, celle que des esprits mauvais essaient de distiller dans notre Peuple. Venons-en à bout dans les semaines qui viennent.

C’est dans 3 jours que nous mettrons un bulletin dans l’urne, tirant le bilan du Conseil régional d’Île-de-France, réélu en 2010. Il est bilan de toute la Gauche solidaire, dynamique. Jean-Paul Huchon a su rétablir la gestion de cette énorme région, à l’échelle de l’Europe et du monde. L’héritage qu’il avait recueilli du RPR à son arrivée était farci d’affaires judiciaires, de détournements de millions de francs, de marchés truqués : tout ça est maintenant oublié ; et le président sortant peut se retirer tranquille. Son successeur trouvera une situation financière assainie, une région qui rayonne - au point que le sommet mondial de l’ONU attire la planète qui réfléchit sur son avenir : espoir de la COP21, qui se clôt dans quelques jours !

Bilan non pas d’un seul homme, mais d’un homme plus toutes celles et ceux qui ont travaillé ensemble toutes ces années : il fallait une équipe plurielle, et on voit le résultat. Au moins cette gauche peut-elle se féliciter d’un bilan commun ; et il serait normal qu’elle continue, en se renouvelant. Malheureusement, elle est divisée par les petits jeux politiques, les ambitions incohérentes, ces mauvaises pratiques qui désespèrent les citoyens. Résultat : 13 listes candidates, dont au moins 4 de gauche. Prévisible : un taux d’abstention catastrophique et des résultats en % microscopiques pour certains, donc des voix perdues…

les 13 listes de la région

les 13 listes de la région

En face, la Droite a bien le droit de contester le bilan et de faire d’autres propositions : mais est-elle crédible aujourd’hui ? Bien sûr elle a gagné les élections précédentes : municipales (2014), départementales (2015) – de quoi voir comment elle fait ses preuves. La droite des Yvelines foisonne de tendances entre le centre et la très-droite, mais dans ce brouillard, nous voyons déjà des résultats. Les élus UMP devenus LR décident sans partage, après de belles promesses de participation.

Ils règnent sur les Yvelines, et c’est leur cheffe dans les Yvelines, Valérie Pécresse, qui est tête de liste(s) dans le département et pour présider le Conseil régional. Mais, pour le canton de Maurepas, qui connaît ici le successeur de notre conseiller général Ismaïla Wane (aujourd'hui conseiller municipal d'active opposition, avec Martine Fayolle) ? Pour mémoire, c’est Yves Vandewalle, le député cumulard. A-t-il le temps de nous représenter ? nous n’en savons rien… Les décisions qui tombent ces derniers mois : par exemple fermetures de PMI, suppression d’éducateurs si précieux dans les quartiers socialement fragiles… Nous ne savons jamais ce qui se prépare car cette majorité de droite s’est vantée, par la voix de son « respectable » président Pierre Bédier, d’avoir réussi « le grand chelem » : pas d’opposition pour débattre, pour nous informer, pour voter contre… C’est le mode de scrutin qui a permis d’éliminer toute représentation des électeurs de gauche ; les élu-e-s de droite en profitent…. C'est leur monople qui leur permet de nous oublier.

 

Ça oui, ils nous doivent !...

Ça oui, ils nous doivent !...

L’UMP-LR règne aussi à Maurepas. Le nouveau jeune maire ne pense qu’à son image, sa communication, n’obéit qu’à des mots d’ordre et s’étonne des réactions de la population réelle ; ayant déjà tapé sur la culture, désorganisé la vie associative, il nous refait des paysages à fleufleurs, et cherche les applaudissement des plus conservateurs, voire des plus réactionnaires. Ses slogans : « une ville à la campagne », « créer de la richesse » ! Et nous attendons toujours de savoir comment il va sortir de l’impasse de la piscine qu’il a fermée brutalement ; quant aux conditions d’entrée dans la CASQYdans moins d’un mois ? avec ses amis de la CASQY (même majorité changée) il négocie dans notre dos. Comme il lance un nouveau plan d’urbanisme – 2 ans seulement après le précédent 

Faut-il donc souhaiter que ce type d’élus prennent la direction de la plus grosse région de France ? ses frontières n’ont pas changé. Elle a gardé ses principaux domaines de « compétences » : l’enseignement et la formation, l’emploi et l’insertion, le développement économique, l’aménagement du territoire, les déchets, les transports, la santé et le sport, le tourisme, les médias. Rien de négligeable dans notre vie quotidienne !
Et surtout c’est la base des liens de solidarité entre les habitants de la région, nous tou-te-s !

les compétences des régions, en 2015

les compétences des régions, en 2015

Solidarité ? ce n’est certes pas le programme des plus libéraux, mais encore moins de l’extrême-droite, qui promet des mesures bien éloignées de la démocratie que nous souhaitons. Pourtant l’appétit de certains médias pour le sensationnel nous a plongés depuis des mois dans l’hystérie des sondages : devons-nous encourager la politique du pire, promise par certaines blondes ?

Dimanche prochain, le 6 décembre, allons voter pour la Gauche, la solidarité, le dynamisme. Mais surtout VOTER !

solidarité régionale en Île-de-France
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 21:19

Hier soir, en mairie de Maurepas, le Maire M. Garestier présentait son projet de PLU (Plan local d'urbanisme) pour la ville. Une bonne centaine d'habitants s'étaient rassemblés, avant d'autres réunions dans les quartiers. Un public attentif pendant plus de deux heures, et plutôt silencieux en dehors d'une quinzaine de questions. Silence fatigué ? accablé ?

L'exposé a duré plus d'une heure et demie, avec les voix alternées du maire et de Christian Guillot (6e adjoint, qui a fait parler de lui cet été). C'est le directeur du service municipal de l'Urbanisme qui intervenait pour donner les informations les plus techniques. Donc une soirée très dense, dont on pourra reparler plus précisément, lorsque la série de réunions aura permis l'information de tous les Maurepasien-ne-s.

 

le calendrier des réunions de quartier (tract distribué dans nos BAL)

Le manque d'ordre du jour sur le tract ne permet pas de deviner le contenu de ces réunions : de quoi supposer que c'est chaque fois un point de l'action municipale depuis 2 ans 1/2 dans chaque quartier - comme la promesse trouvée sur le site de la mairie : "Dans le cadre de l'animation de notre démocratie locale, le maire Grégory Garestier a souhaité mettre en place des réunions de quartiers." Et plus précisément :"Ces rencontres ouvertes à tous les habitants du secteur concerné, permettent à chacun de participer activement à la vie et à l'amélioration de la ville et de leur quartier."

Mais oui bien sûr ! Participation et démocratie étaient garanties en 2014. Mais à propos du PLU ? il a été décidé en février dernier, et déjà lancé aujourd'hui, dans l'objectif de le réaliser dès février 2017. Le précédent datait de 2013, quelle hâte !
Mais il y a urgence : Maurepas doit enfin entrer dans la CASQY (Communauté d'Agglomération), notre nouvelle intercommunalité, après abandon de la Communauté de communes des Étangs (CCE). Comme il vaut toujours mieux être le chef tout seul, plutôt que de partager le pouvoir à plusieurs, le maire de Maurepas veut conserver son droit d'attribuer les permis de construire. Il se lance donc à bride abattue.

Où est la contradiction avec la participation et la démocratie ? Simplement sur les thèmes de "débats" : les habitants "invités" à la réunion pochette-surprise ne s'attendaient pas au PLU. Au terme de la réunion, ils et elles ont saisi les formules importantes, répétées : ne pas se laisser imposer les ordres du Préfet, refuser les demandes de permis de construire qui ne sont pas "dans l'optique" municipale, et surtout "créer de la richesse".

Un bon point : les documents présentés en diapositives semblent mis à disposition en ligne.

Assommé par tant d'affirmations - souvent invérifiables - le public ne pouvait même pas deviner que les imprécisions pouvaient cacher de grosses inexactitudes. Difficile de contredire dans ces conditions... Quant aux problèmes qui fâchent la population (la piscine, le cinéma), passez muscade !

Il est vrai que les horribles événements qui ont frappé notre pays, et les consignes de sécurité publique, perturbent notre vie citoyenne : de quoi interdire une réunion de l'opposition, mais... autoriser celles du Maire.
Pendant ce temps, le Conseil départemental à Versailles - à 100 % de droite - prend des décisions désespérantes pour les Yvelinoi-se-s, sans prévenir, sans débat.
Le scrutin des régionales peut-il aboutir à un changement de majorité ? Peut-on confier le pouvoir à des élus de partis qui font déjà leurs preuves dans les municipalités, dans les départements ?
Qui gouvernent selon leur bon plaisir, à l'aut
orité ?

qui va diriger notre région Île-de-France ?